Dura Hébron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dura
Administration
Pays Drapeau de la Palestine Palestine
Maire Mohammed Samir
Démographie
Population 28 268 hab. (2007[1])
Densité 117 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 30′ 24″ N 35° 01′ 40″ E / 31.506792, 35.027717 ()31° 30′ 24″ Nord 35° 01′ 40″ Est / 31.506792, 35.027717 ()  
Superficie 24 070 ha = 240,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Palestine (administrative)

Voir sur la carte Palestine administrative
City locator 14.svg
Dura

Dura (arabe : دورا) est une ville palestinienne située à 11 km au sud-ouest de Hébron dans le Gouvernorat de Hébron au sud de la Cisjordanie.

Selon le bureau palestinien des statistiques, Dura comptait une population de 28 268 en 2007[1]. La ville est située à une altitude de 898 mètres approximativement[2]. Le maire de la ville est Mohammed Samir actuellement[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Selon la municipalité, le nom "Dura" est dérivé d'un mot cananéen qui signifie "maison" (arabe : دار) et non le mot arabe pour le maïs (arabe : ذرة). Son nom cananéen antique est Adoraïm qui est mentionné dans la Bible (2 Chroniques 11:9) comme l'une des villes fortifiées par Roboam[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville de Dura a été fondée avant environ 5000 ans à l'époque cananéenne. Dura a été appelée "Adora" pendant la période classique. La ville a été occupée par les perses en 332 avant JC[5]. À l'époque romaine (63 av.JC - 636) Le pays a été divisé en cinq provinces et Dura a été la capitale d'une région appelée "Adumaa"[6]. Dans la première période islamique, Dura était célèbre pour ses vignobles et un type de raisin appelé Duri[7].

Époque ottomane[modifier | modifier le code]

En 1596, Dura est apparu dans l'impôt ottoman registres comme étant dans le Nahié de Khalil du Liwa de Qods. Il avait une population de 49 ménages musulmans et les impôts payés sur le blé, l'orge, les olives, les vignes ou les arbres fruitiers, et les chèvres ou les ruches[8].

En 1834, les habitants de Dura ont participé à un soulèvement contre Ibrahim Pacha, qui a repris la région entre 1831-1840[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1922, Dura avait une population de 5 834. Le nombre est passé à 7 255 en 1931, tous musulmans[9].

Selon le bureau palestinien des statistiques, Dura avait une population de 28 268 habitants en 2007.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat de la ville est sec au cours des étés et connaît des précipitations modérées pendant l'hiver. Précipitations annuelles dépendent des zones géographiques spécifiques dans la ville. La région de Dahr Alhadaba reçoit une moyenne annuelle de 400-600 mm de pluie, les pentes du sud 300-400 mm de pluie, la région des collines du nord 250-300 mm de pluie et la région près du Néguev 150-200 mm de pluie[10].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b 2007 PCBS Census. Bureau Palestinien des Statistiques. p.119.
  2. http://www.palestineremembered.com/GeoPoints/Dura_982/ar/index.html
  3. http://www.maannews.net/arb/ViewDetails.aspx?ID=611565
  4. http://topchretien.jesus.net/topbible/view/bible/&livre=00014&chapitre=11&version=00001
  5. http://alfasfous.ahlamontada.net/t35-topic
  6. a et b http://www.ajoory.com/vb/archive/index.php/t-460.html
  7. (en) The Pilgrimage of Arculfus in the Holy Land (ca. 670), Palestine Pilgrims Text Society,‎ 1895, p. 69
  8. (en) Wolf-Dieter Hütteroth and Kamal Abdulfattah, Historical Geography of Palestine, Transjordan and Southern Syria in the Late 16th Century, Erlanger Geographische Arbeiten, Sonderband 5. Erlangen, Germany: Vorstand der Fränkischen Geographischen Gesellschaft,‎ 1977, p. 124
  9. (en) Census of Palestine 1931. Population of Villages, Towns and Administrative Areas, Jerusalem, Government of Palestine,‎ 1932, Preface,28–32
  10. http://www.dura.ps/Weather_dura.php
  11. http://www.panet.co.il/online/articles/110/111/S-504296,110,111.html