Durée d'ensoleillement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Durée de l'ensoleillement annuel en heures pour l'Europe.

La durée d'ensoleillement est un indicateur climatique qui mesure le temps pendant lequel un endroit, un lieu est éclairé par le Soleil sur une période donnée. Ceci exprime en quelque sorte la nébulosité et ne doit pas être confondu avec l'ensoleillement qui exprime la quantité d'énergie reçue par le rayonnement solaire sur une surface donnée et sur une certaine période. La durée d'ensoleillement est généralement exprimée en heures par an ou alors en une moyenne d'heures par jour. La mesure exprimée en heures/an indique le niveau d'ensoleillement d'un emplacement en comparaison avec les autres endroits de la Terre alors que la dernière mesure exprimée en heures/jour permet la comparaison du niveau d'ensoleillement dans les différentes saisons au même endroit. Plus le nombre d'heures d'ensoleillement est élevé, plus il fera beau, et plus les nuages et les brouillards se feront rares.

Définition et mesure[modifier | modifier le code]

Une année « normale » correspond à 8 760 heures. La longueur des journées d'été étant compensée par la brièveté des journées d'hiver, en tout point du globe la moitié de ce temps correspond au jour et l'autre moitié à la nuit. Par conséquent, le nombre maximal théorique d'heures d'ensoleillement pour un endroit pratiquement sans aucun nuage comme certaines parties du désert nord-africain, le Sahara est de 4 380 heures par an[1].

La durée d'ensoleillement se mesure le plus souvent à l'aide d'un héliographe qui utilise une lentille optique en verre en forme de sphère. Cet instrument d'optique permet d'enregistrer la durée pendant laquelle le rayonnement solaire est d'un intensité suffisante pour produire des ombres.

Distribution géographique[modifier | modifier le code]

La durée d'ensoleillement obéit à une répartition géographique générale : les zones sèches de la planètes situées dans les latitudes subtropicales (de 25 ° à 40 ° Nord et Sud) possèdent les valeurs de durée d'ensoleillement les plus élevées de la planète, étant donné qu'elles représentent les endroits situés directement sous la crête subtropicale, une ceinture permanente de hautes pressions subtropicales localisée dans les mêmes latitudes où des anticyclones stationnent et affectent le climat. Ces anticyclones dynamiques subtropicaux sont associés avec le mouvement vertical descendant de l'air de la haute tropopause à grande échelle. Une majeure partie des climats les plus arides du globe sont trouvés à proximité de ces cellules anticycloniques stables, qui apportent une très grande stabilité atmosphérique, une forte dissipation des mouvements convectifs de l'air ainsi qu'une très faible humidité et une très faible couverture nuageuse globale. Les régions désertiques, presque constamment associées aux hautes pressions d'altitude et à de rares condensations, comme l'Afrique du Nord, le Sud-Ouest des États-Unis, l'Australie occidentale et le Moyen-Orient, sont des exemples de climats chauds, ensoleillés et secs où les valeurs d'ensoleillement sont très élevées. Le ciel est dégagé dans ces régions. La branche descendante de la cellule de Hadley aide à expliquer les éternelles journées claires, ensoleillées, sans nuage dans les déserts. Les conditions de faible ennuagement sont habituellement corrélées avec l'inhibition pluviométrique, comme on le voit dans les déserts.

À l'inverse, les latitudes élevées (au-dessus de 50 ° Nord et Sud) qui sont localisées sur le trajet des vents d'ouest dominants tempétueux ont un climat bien plus instable et bien plus nuageux. Ce sont ces régions qui possèdent les valeurs de durée d'ensoleillement les plus faibles du globe. Les climats océaniques tempérés comme l'Europe de l'Ouest et la côte pacifique du Canada sont des exemples de climats frais, nuageux et humides où les valeurs d'ensoleillement sont très faibles.

Les deux zones géographiques majeures avec les durées d'ensoleillement les plus hautes sur Terre, mesurées en tant que moyenne annuelle, sont la partie centrale et orientale du Sahara, incluant ainsi de nombreux pays essentiellement désertiques tels que l'Égypte, le Soudan, la Libye, le Tchad, le Niger et l'Algérie ainsi que le Sud-Ouest des États-Unis (Arizona, Californie et Nevada). La ville qui revendique le statut de la plus ensoleillée sur Terre est Yuma, Arizona avec une durée d'ensoleillement annuelle moyenne supérieure à 4 000 h, soit environ 91 % de la durée du temps mais de nombreux ouvrages climatologiques suggèrent qu'il y existe des points encore plus ensoleillés dans les déserts d'Afrique du Nord. En réalité, certaines villes du désert telles que Assouan et Louxor, Égypte sont plus ensoleillées que Yuma, Arizona. Il existe également des zones particulièrement ensoleillées sur la péninsule Arabique le long du golfe Persique où des villes au climat désertique comme Dubai et Abou Dhabi aux Émirats arabes unis reçoivent possède une très grande durée d'ensoleillement ainsi que les déserts d'Australie, d'Afrique australe et de la Corne de l'Afrique. En fait, seulement les déserts, les régions chaudes et sèches, peuvent prétendre être les lieux les plus illuminés au monde et seulement les déserts, sauf exception, sont capables d'enregistrer des durées d'ensoleillement moyennes annuelles entre 3 500 h et 4 000 h. Les deux villes majeures les plus ensoleillées des États-Unis sont Phoenix, Arizona et Las Vegas, Nevada et les deux possèdent évidemment un climat désertique, puisqu'elles sont respectivement situées, dans le désert de Sonora et dans le désert des Mojaves. Ces deux villes du désert sont exposées au soleil pendant plus de 3 800 h par an, soit environ 86 % de la durée du jour.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]