Duquesne (1787)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duquesne.
Duquesne
Image illustrative de l'article Duquesne (1787)

Autres noms HMS Duquesne
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Pavillon de la Marine de la République française Marine de la République
Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commandé janvier 1788
Lancement 2 septembre 1788
Commission 1789
Caractéristiques techniques
Type vaisseau de 74 canons, classe Téméraire
Longueur 55,87 mètres
Maître-bau 14,90 mètres
Tirant d'eau 7,26 mètres
Déplacement 2 966 tonnes, 5 260 tonnes à plein
Propulsion voile
Caractéristiques militaires
Armement 74 canons
Autres caractéristiques
Équipage 678 hommes

Le Duquesne est un navire de guerre français en service de 1788 à 1803, puis britannique sous le nom d'HMS Duquesne de 1803 à 1805. C'est un vaisseau de 74 canons de la classe Téméraire, baptisé en l'honneur de l'amiral Abraham Duquesne.

Carrière[modifier | modifier le code]

Sa première mission en 1793, sous le pavillon du Capitaine de vaisseau Vence, est d'escorter un important convoi du Levant, pendant laquelle il échappe à la surveillance de l'escadre anglo-espagnole.

En 1795, sous le commandement du capitaine Allemand, il prend part à la combats du cap Noli[1] et à la bataille des îles d'Hyères, puis il participe à la capture d'un convoi britannique en Atlantique et croise le long des côtes de Terre-Neuve et du Labrador.

Après une refonte de 1797 à 1799, il est affecté à l'escadre de l'amiral Bruix.

Durant l'été 1801, il est armé en flûte et utilisé comme transport de troupe. Du 24 mai au 15 novembre 1802, le navire fait partie d'une division navale envoyée auprès des régences de Tunis et d'Alger[2]. Le 22 novembre 1802, il part de Toulon pour Saint-Domingue sous le commandement de Pierre-Maurice-Julien de Querangal, avec la frégate Guerrière et le vaisseau Duguay-Trouin.

La flottille se fait bloquer par les HMS Elephant, Bellerophon, Theseus, Vanguard et Tartar. Essayant une sortie, la Guerrière et le Duguay-Trouin parviennent à s'échapper ; le Duquesne est séparé de l'escadron et essaie de se sauver pendant la nuit, mais il est rejoint par le HMS Tartar et le HMS Vanguard le jour suivant. Après un court duel d'artillerie, le Duquesne, largement dépassé en nombre par ses adversaires, est capturé le 25 juillet 1803.

Le Duquesne est incorporé à la Royal Navy sous le nom HMS Duquesne. Il est finalement détruit en Angleterre en 1805.

Un modèle de large échelle du Duquesne, établi en 1788, est visible au Musée maritime de Toulon ; un autre, de taille plus réduite, est au Musée de Tonnerre.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Digby Smith, The Greenhill Napoleonic Wars Data Book : Actions and Losses in Personnel, Colours, Standards and Artillery, 1792-1815, Greenhill Books,‎ 1998 (ISBN 1-85367-276-9), p. 102
  2. Bernard Quintin et Danielle Quintin, Dictionnaire des capitaines de vaisseau de Napoléon,‎ 2003 (ISBN 2-901952-42-9), p. 96