Dundalk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dundalk
Dún Dealgan
________
Mé do rug Cú Chulainn cróga
Blason de Dundalk
Héraldique
Image illustrative de l'article Dundalk
Administration
Pays Drapeau de l’Irlande Irlande
Province Leinster
Comté Comté de Louth
Immatriculation LH
Démographie
Population 31 149 hab. (2011)
Densité 271 hab./km2
Géographie
Coordonnées 54° 00′ 32″ N 6° 24′ 18″ O / 54.009, -6.4049 ()54° 00′ 32″ Nord 6° 24′ 18″ Ouest / 54.009, -6.4049 ()  
Superficie 11 500 ha = 115 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte administrative d'Irlande
City locator 14.svg
Dundalk

Géolocalisation sur la carte : Irlande

Voir la carte topographique d'Irlande
City locator 14.svg
Dundalk
Liens
Site web http://www.louthcoco.ie/en/Dundalk_Town_Council/

Dundalk est une ville du comté de Louth en Irlande. Elle fut fondée en 1189.

Dundalk se trouve près de la frontière avec l'Irlande du Nord à 80 km au nord de Dublin. Son nom provient de Dún Dealgan qui signifie le « fort de Dalga » en irlandais, qui est associé au guerrier mythique Cúchulainn.

Si l'on s'en tient aux populations intra-muros recensées en 2006, à l'exception des villes ayant le statut de cité (Dublin, Cork, Limerick, Galway et Waterford), Dundalk est la ville la plus peuplée d'Irlande avec 29 037 habitants. Avec les 6 048 habitants qui vivent dans sa banlieue, elle n'est dépassée que par Drogheda, de seulement cinq habitants[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les populations du néolithique on commencées à peupler l'Irlande vers 3500 avant JC. Elles ont laissé comme trace le dolmen de Proleek, à Ballymascanlon, au nord de Dundalk.

Les celtes sont arrivés dans l'île vers 500 avant JC, après s'être répandus dans la plus grande partie de l'Europe. Le groupement qui s'est installé dans le nord du comté de Louth était appelé les Conaille Muirtheimhne du nom de leur chef légendaire, Conaill Carnagh, des Red Branch Knights d'Ulster. Leur territoire correspond aux alentours de Dundalk. Une des plus épopées poètiques celtiques et celles des Red Branch Knights, de la Táin Bó Cúailnge et de Cúchulainn.

Dundalk était à l'origine un village-rue sans fortifications qui longeaient une arête de gravier.

En 1169, les normands arrivent en Irlande et commencent à conquérir de vastes territoires. En 1185, Bertram de Verdun, de la noblesse normande, fait bâtir un manoir à Castletown Mount. Une autre famille normande, les de Courcey, conduite par John de Courcey, s'établit dans le quartier de Seatown de Dundalk, la « villa nova de Dundalke ». Ces deux familles entreprennent de fortifier de la ville, l'entourant d'un mur d'enceinte à la manière des forteresses normandes. La ville se développe grâce au pont sur la rivière Castledown, et également parce qu'elle joue le rôle de ville frontière avec l'extrémité nord du Pale (le territoire anglais en Irlande).

En 1315, Édouard Bruce, frère du roi d'Écosse Robert Ier, débarque en Irlande pour combattre les anglais sur un deuxième front. Après avoir pris Carrickfergus, il s'empare de la ville de Dundalk qui subit de grands dommages. En 1318, c'est de nouveau aux alentours de Dundalk, à la bataille de Faughart, qu'il est finalement vaincu et trouve la mort.

Au XVIIe siècle, Lord Limerick (qui deviendra le premier Comte de Clanbrassil), modernise la ville pour lui donner la physionomie qu'on lui connait aujourd'hui. S'inspirant des villes d'Europe qu'il avait visitées, il entreprend de percer des rues conduisant vers le centre-ville. Il fait démolir les anciens remparts, et trace de nouvelles voies pour relier les artères principales. La plus importante de ces nouvelles rues dessert une nouvelle place, Market Square, qui existe toujours, avec une fabrique de lin et de batiste située à son extrémité est, adjacente à des casernes d'artillerie et de cavalerie de l'armée britannique (les Aiken Military Barracks).

Au XIXe siècle, la ville accroit son importance grâce au développement de nombreuses industries dans ses environs. L'arrivée du chemin de fer, l'extension du quartier des docks (le Quay) sont les éléments qui fournissent les bases de ce développement.

Les premières lignes de chemin de fer allaient vers Dublin (1849) et Belfast (1850), plaçant la ville au centre des échanges entre ces deux métropoles. D'autres lignes vont relier la ville à Derry (1859) et Greenore (1873).

Après la partition de l'Irlande en mai 1921, Dundalk devient une ville frontière, et la ligne Dublin-Belfast une ligne internationale. L'État libre d'Irlande installe une douane et un bureau de l'immigration pour contrôler les passagers et les marchandises traversant la frontière par le train.

Dans les années 1950, les lignes secondaires sont fermées.

La ville a continué de s'agrandir grâce à la prospérité de ses industries et constitue un vaste bassin d’emploi. De nombreuses compagnies internationales, dont la diversité va de l'agroalimentaire jusqu'aux composants informatiques, ont des usines à Dundalk.

Vue d'ensemble[modifier | modifier le code]

Dundalk fait partie des neuf villes ayant un statut central (Gateway) dans la « National Spatial Strategy », un plan global d'aménagement du territoire sur 20 ans, axés sur le développement économique et social[2], ce qui va élever cette ville au premier plan des agglomérations d'Irlande.

Un ambitieux programme prévoit l'évolution de ces infrastructures à l'horizon 2020 : route, rail, télécommunications, selon de National Development Plan, ainsi qu'une meilleur intégration dans son voisinage.

La route nationale M1 / N1 et le train mettent Dundalk à une distance raisonnable des aéroports internationaux de Dublin et de Belfast.

De nos jours, Dundalk conserve les caractéristiques linéaires d’une ville médiévale, bien qu’il y ait des preuves d’une occupation depuis l'époque préhistorique et au début de l'ère chrétienne. Cette ville est stratégiquement placée, sur la côte de la mer d’Irlande, à mi-chemin entre Dublin et Belfast, les deux plus grandes cités de l'île. Environ 428 000 personnes vivent dans un rayon de 50 km autour de Dundalk.

Enseignement[modifier | modifier le code]

L'Institut de Technologie de Dundalk (Dundalk Institute of Technology, le DkIT) est le principal établissement universitaire de la région nord-est de l’Irlande. À partir de 1970, il dispensait des formations techniques et d’apprentissage ; il a depuis évolué pour devenir un établissement de troisième cycle majeur.

Sport[modifier | modifier le code]

Dundalk FC et Dundalk RFC sont les plus importantes équipes sportives de Dundalk.

Récemment, la construction d'une patinoire, l'Ice Dome, permet, entre autres, la pratique du hockey sur glace. Étant la seule patinoire d'Irlande, elle accueille la quasi-totalité des rencontres du Championnat d'Irlande (les équipes de Belfast jouent à domicile).

Personnalités[modifier | modifier le code]

Jumelage[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]