Duncan Mackenzie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Un ouvrier, la femme d'Arthur John Evans et Duncan Mackenzie, penché au-dessus d'une tombe, vers 1900 sur le site archéologique de Cnossos

Duncan Mackenzie (18611934) était un archéologue écossais, qui travailla sur l'une des plus grandes découvertes archéologiques du XXe siècle, le Palais de Cnossos en Crète, le supposé centre de la civilisation Minoenne.

Duncan Mackenzie est né dans le Rosshire, pauvre territoire des Highlands, en Écosse. Il étudia la philosophie à l'université d'Édimbourg et reçut son Ph.D. à Vienne en archéologie classique. Après s'être fait un nom sur le site archéologique de Phylakopi, il fut recommandé à Sir Arthur John Evans pour l'aider dans ses fouilles à Cnossos. Les hommes travaillèrent conjointement pendant les trente années qui suivirent leur rencontre.

Mackenzie fut le second d'Evans dans la direction des fouilles sur le site du Palais de Cnossos. De plus, la connaissance du grec moderne, qu'il avait appris durant ses études, lui permit d'être l'intermédiaire entre Evans et les ouvriers qui servaient sur le chantier. Pourtant, l'histoire a davantage retenu le nom d'Arthur Evans que celui de Mackenzie.

Mackenzie souffrait aussi d'une maladie mentale, de peu d'importance, mais qui nuisait à son travail. Durant les dernières années de travail, la maladie empirant, il ne cessa d'interrompre des fouilles, allant jusqu'à briser des objets. Faisant peur, une nuit, à la femme de d'Arthur Evans, les tensions se firent sentir sur le site.

Après la mort de Mackenzie en Italie, les dates des palais émises par Evans furent remises en question. Il fallut s'appuyer sur les prises de notes de Mackenzie pour s'assurer de certaines datations. Dans ses livres (Le Palais de Minos) qu'il publia après les recherches en Crète, Evans rendit hommage à cet archéologue qui avait participé à la découverte d'une des plus grandes civilisations méditerranéennes.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Duncan Mackenzie » (voir la liste des auteurs)
  • Momigliano, Nicoletta. Duncan Mackenzie: A Cautious Canny Highlander and the Palace of Minos at Knossos (Bulletin of the Institute of Classical Studies Supplement; 72). London: Institute of Classical Studies, 1999 (ISBN 0-900587-83-0).
  • Costis Davaras, Cnossos et le musée d'Héracleion, Editions Hannibal, Athènes, 1957.