Dun (toponyme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dun.

Dun est un toponyme ou un élément de toponyme courant dans les régions de peuplement ou d'ancien peuplement celtique. Il signifie à l'origine citadelle, forteresse, enceinte fortifiée, puis secondairement colline, mont[1]. On le trouve sous la forme dunon (lire dūnon avec un U long[2]) en gaulois ou plutôt dūno-[3], latinisé en dunum, dun en gaélique et din en gallois et en breton (dans Dinan). On le rencontre également dans les textes relatifs à la mythologie celtique, notamment pour désigner la résidence de dieux ou de héros.

Il s'agit d'un des termes de la toponymie européenne les plus fréquents[4].

On le trouve par exemple en Irlande (Dun Aengus), à Belgrade (Singidunum), à Legnica (Lugidunum) mais aussi dans l'ancienne Gaule, dans le nom de nombreuses villes: Autun, Audun-le-Roman, Châteaudun, Don (Nord), Dun-les-Places, Dun-le-Palestel, Issoudun, Liverdun, Loudun, Verdun, Meudon, etc. Dans l'ancienne Gaule, il est le plus souvent réduit à un simple suffixe par évolution phonétique -on, -un, -in ou -an : Lyon < Lugdunum), Nyon < Noviodunum), Nouan-le-Fuzelier < Noviodunum, Champéon, Chambezon < Cambodunum, Suin < Segodunum, etc. et dans les mots dialectaux de certaines régions : dun, dunet.

Il appartient maintenant au vocabulaire archéologique comme terme général pour désigner de petits bastions, enclaves ou rotondes de pierre en Écosse, comme sous-groupe des oppidums. À certains endroits, ils semblent avoir été bâtis sur des crags ou des buttes propices, en particulier au sud du Firth of Clyde et du Firth of Forth. Dans la toponymie écossaise: Dùn Èideann (Édimbourg), Dumbarton, Dunkeld, Dundee, Dunblane, Dunbar, Dunoon, Dunfermline, Duns.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, éditions errance 2003. p. 154 - 155.
  2. Xavier Delamarre, Op. cité.
  3. Pierre-Yves Lambert, La langue gauloise , edition errance 1994
  4. Xavier Delamarre, Op. cité.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Stuart Piggott, Scotland Before History, Edinburgh University Press 1982, ISBN 0-7486-6067-4
  • Ian Armit, Scotland's Hidden History, Tempus (en association avec Historic Scotland) 1998, ISBN 0-7486-6067-4

Articles connexes[modifier | modifier le code]