Dumbéa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dumbéa (homonymie).
Dumbéa
Image illustrative de l'article Dumbéa
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité Nouvelle-Calédonie
Province Province Sud
Aire coutumière Djubéa-Kaponé
Maire
Mandat
Georges Naturel
2014-2020
Code postal 98830, 98835, 98837, 98839
Code commune 98805
Démographie
Population
municipale
26 779 hab. (2012[1])
Densité 105 hab./km2
Ethnie Européens : 27,7 %
Kanak : 24,4 %
Wallisiens-Futuniens : 19,7 %
Métis : 13,9 %
Asiatiques : 4,1 %
Tahitiens : 3,1 %
Ni-Vanuatu : 1,1 %
Autres : 5 %
Non déclarés : 0,9 %
Géographie
Coordonnées 22° 10′ 38″ S 166° 26′ 19″ E / -22.177178, 166.43850822° 10′ 38″ Sud 166° 26′ 19″ Est / -22.177178, 166.438508  
Altitude Min. 0 m – Max. 1 250 m
Superficie 254,6 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Calédonie

Voir la carte administrative de Nouvelle-Calédonie (détail)
City locator 14.svg
Dumbéa

Géolocalisation sur la carte : Nouvelle-Calédonie

Voir la carte topographique de Nouvelle-Calédonie (détail)
City locator 14.svg
Dumbéa
Liens
Site web Ville-dumbea.nc

Dumbéa est une commune française de Nouvelle-Calédonie. Elle fait partie de l'agglomération du Grand Nouméa et de la Province Sud.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune est dérivé du terme Djubéa ou Drubéa qui sert à la fois à désigner un pays coutumier (situé plus ou moins au nord-ouest de Nouméa, et donc s'étendant sur les territoires de Dumbéa mais aussi de Païta et au nord du Mont-Dore) et la langue kanak qui y est parlée (le nââ drubéa). Le fleuve qui la traverse porte le même nom. Le point culminant de la commune est le Mont Dzumac.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier acte constitutif d’une identité pour Dumbéa est un arrêté de 1868 qui fixe le périmètre de Dombéa portant la signature du gouverneur Guillain.

Puis le 3 avril et le 16 novembre 1875, deux arrêtés portent sur la création d’un bureau d’état civil et la désignation des officiers d’état civil. MM. Joubert et Maillot sont rapidement remplacés par MM. de Greslan et Malan.

C’est à la même époque qu’est constituée la Commission municipale de Dumbéa.

Dumbéa devient une mairie de plein exercice en mai 1961. Victor Fayard, alors président de la Commission municipale, est le premier à porter le titre de maire de Dumbéa de 1961 à 1967. Municipalité de statut local, elle devient une commune de droit commun français en 1969.

Vers 1900 la première mairie est construite à côté de l’école primaire, peu avant que le service des postes s’installe en 1904.

Aujourd'hui, Dumbéa fait partie de l'agglomération nouméenne, ou Grand Nouméa. L'essentiel de sa population est ainsi regroupé dans les quartiers de Koutio et d'Auteuil qui sont totalement insérés dans le tissu urbain du chef-lieu du territoire et où on retrouve la piscine municipale de Koutio (un bassin de 25 mètres, un petit bassin et un toboggan aquatique), un collège, le lycée général et technologique du Grand Nouméa et la galerie marchande Kenu'in qui comporte surtout un hypermarché Carrefour. L'essentiel des infrastructures de santé, dont notamment la plupart des services du CHT jusqu'ici concentrées à Nouméa, doit être installé dans ce quartier en un site baptisé « Médipôle ». Les lotissements et zones d'activité de Dumbéa-sur-mer, de Cœur-de-ville et de Panda, le long de la Voie express au sud-ouest de la commune, sont également en développement, fruits d'une planification engagée par les pouvoirs publics depuis les années 2000.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1961 1967 Victor Fayard    
1967 1974 Maurice Gané    
1974 1977 Robert Fessard    
1977 1979 Charles Fayard    
1979 1983 Emmanuel Nicaisse FNSC  
1983 2008 Bernard Marant RPCR puis Calédonie Demain puis Alliance puis Avenir ensemble  
2008 en cours Georges Naturel Rassemblement-UMP  
Les données manquantes sont à compléter.

Activités[modifier | modifier le code]

Lieu remarquable[modifier | modifier le code]

  • Les gorges sauvages et la vallée de la Dumbéa
  • La forêt primaire des Monts Koghi
  • Les grands espaces naturels des Monts Dzumac et de la Couvelée
  • Le Parc Victor Fayard
  • Le Val Fleury, propriété des Scouts et Guides de Nouvelle Calédonie, association membre des Scouts et Guides de France

Anecdote[modifier | modifier le code]

Chaque année depuis 1984, le premier week-end après la fête pascale, une omelette géante est confectionnée et distribuée gratuitement au public par les membres de la Confrérie Mondiale de l'Omelette Géante. Ce rendez-vous annuel a lieu dans le Parc Victor Fayard et attire à chaque fois entre 15 000 et 20 000 visiteurs.

Villes jumelles[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]