Confiture de lait

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dulce de leche)
Aller à : navigation, rechercher
Dulce de leche
Confection du dulce de leche.

La confiture de lait est une spécialité culinaire sucrée. Il s’agit d'un mélange de lait et de sucre (300 g à 500 g par litre de lait) porté à ébullition, puis cuit à feu très doux jusqu’à épaississement et obtention d’une couleur caramel.

Histoire et nomenclature[modifier | modifier le code]

Son origine n’est pas confirmée puisqu'en effet il existe des recettes similaires dans toutes les parties du monde. Malgré la version française qui dit qu’elle a été créée au XIXe siècle par un cuisinier de l'armée napoléonienne qui aurait chauffé trop longtemps du lait sucré qu’il servait aux soldats[1], en Argentine, les registres de commerce de l'année 1620 montrent que, à cette époque, l'importation de confiture de lait provenant du Chili était courante[2]. Ainsi, les registres formels montrent qu'elle est originaire du continent américain. En France, on trouve la confiture de lait dans les recettes de Normandie et de Savoie. Cette friandise est une tradition en Argentine, au Brésil, au Chili, au Panama, au Paraguay, au Pérou, en Uruguay et au Venezuela ainsi que d'autres régions de l'Amérique du Sud. Elle est aussi populaire en Amérique centrale.

Ce produit porte différents noms en Amérique du Sud et en Europe :

« Dulce de leche » (API : /dulse ðe letʃe/) en espagnol ou « doce de leite » en portugais signifie littéralement « Confiture de lait ». Quant au manjar, c'est une confiture de lait plus épaisse et moins fluide dont la recette est originaire d'Amérique du Sud.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Elle se consomme seule, en accompagnement ou en ingrédient. Riche en glucides simples, elle fournit au corps de l'énergie rapidement disponible, ce qui la rend donc idéale pour les sportifs ou les randonneurs. À la maison, elle peut se déguster sur du pain ou des crêpes. Le dulce de leche entre dans la composition de l'alfajor.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. J-L Boutonnier, La confiture de lait, le bonheur retrouvé..., revue n°211 et 212 des Écoles Nationales d'Industrie Laitière des biotechnologies et de l'eau de Franche-Comté (ENIL)
  2. Boyle, Patricio (13-15 mai 2008). «La mesa y la cuja en el Colegio Jesuita de Mendoza». I Seminario de patrimonio agroindustrial: Paisajes culturales del vino, el pan, el azúcar y el café (Mendoza): p. 3.