Dulce Chacón

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dulce Chacón, née le 6 juin 1954 à Zafra et morte le 3 décembre 2003 (à 49 ans) à Madrid, est une écrivain espagnole.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle naît dans une famille traditionnelle, mais plus tard ses idéaux progressistes la mènent à parler des morts pendant le franquisme ou contre la guerre en Irak.

Son père meurt quand elle a 12 ans et sa famille doit partir à Madrid.

Elle meurt d'un cancer en 2003.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1992 : Querrán ponerle nombre
  • 1993 : Las palabras de la piedra
  • 1995 : Contra el desprestigio de la altura
  • 1999 : Matar al ángel
  • 2003 : Cuatro gotas

Romans[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Algún amor que no mate
  • 1997 : Blanca vuela mañana
  • 1998 : Háblame, musa, de aquel varón
  • 2000 : Cielos de barro
  • 2002 : La voz dormida

Titre français Voix endormies Plon 2004, 10/18 collection "domaine étranger" 2006

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Algún amor que no mate
  • Segunda mano (1998)

Autre[modifier | modifier le code]

  • Te querré hasta la muerte (2003), p. 61-64. Cuentos

Prix[modifier | modifier le code]

  • Premio de Poesía Ciudad de Irún, pour Contra el desprestigio de la altura, 1995
  • XXIV Premio Azorín, pour Cielos de barro, 2000
  • Premio Libro del Año 2002, pour La voz Dormida

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]