Duel in the Pool

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Duel in the Pool (littéralement le Duel dans la piscine), est une compétition bisannuelle de natation sportive opposant deux ou plusieurs pays sous le forme d'une Coupe des nations. Créée en 2003 à partir d'une idée émise par l'USA Swimming (la Fédération américaine de natation), cette réunion permet une confrontation entre les meilleurs représentants des États-Unis et de l'Australie, les pays plus médaillés aux Jeux olympiques. Après les deux premières éditions organisées à Indianapolis et Irvine aux États-Unis, l'Australie accueille pour la première le Duel en 2007 dans l'Aquatic Centre de Sydney. Malgré cela, et à l'image des années précédentes, les nageurs australiens sont défaits par les Américains au classement général. En 2009, la compétition change de format et s'ouvre à de nouveaux pays. L'Australie affronte en effet le Japon à domicile[1], tandis que les États-Unis envisagent un format de compétition similaire à la Ryder Cup de golf en affrontant une sélection des meilleurs nageurs européens[2].

L'événement est actuellement sponsorisé par la Mutual of Omaha lorsqu'il se déroule aux États-Unis, et par Fujitsu en Australie.

Règlement[modifier | modifier le code]

Le Duel in the Pool se compose de 28 épreuves différentes — 4 relais et 24 épreuves individuelles — se déroulant tous dans une piscine aux dimensions olympiques (50 m de longueur notamment). Toutes les règles relatives au déroulement des courses sont similaires à celles en vigueur lors des Jeux olympiques ou des championnats du monde, des règles établies par la Fédération internationale de natation.

Système de points[modifier | modifier le code]

Un système de points permet de désigner après addition le vainqueur du duel entre les deux pays. Ainsi, lors d'épreuves de relais, le quatuor vainqueur fait gagner sept points à son pays tandis que l'autre équipe ne gagne aucun point. Lors des épreuves individuelles où six nageurs s'affrontent, trois pour chaque équipe, les quatre premiers de chaque course remportent des points selon ce système :

  • Première place : 5 points
  • Deuxième place : 3 points
  • Troisième place : 2 points
  • Quatrième place : 1 point
  • Cinquième et sixième places : 0 point

Ainsi, 292 points sont distribués et le premier pays à atteindre les 146,5 points remporte le Duel. Si les deux équipes sont à égalité à l'issue des 28 épreuves, un relais mixte 4 × 50 m 4 nages est organisé. Chaque pays choisit deux hommes et deux femmes et le relais vainqueur de cette ultime course offre le point décisif à son pays. Cette éventualité ne s'est jamais produite en trois éditions.

Historique[modifier | modifier le code]

Édition Date Lieu Pays vainqueur Pays défait Score final Résultats
1 2003 6 avril 2003 Drapeau : États-Unis Indianapolis (Indiana) Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l'Australie Australie 196-74 [1][3]
2 2005 2 août 2005 Drapeau : États-Unis Irvine (Californie) Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l'Australie Australie 190-102 [2][3]
3 2007 3 avril 2007 Drapeau : Australie Sydney Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l'Australie Australie 181,5-129,5 [3][4]
4 2009 910 mai 2009 Drapeau : Australie Canberra Drapeau de l'Australie Australie Drapeau du Japon Japon 167-162 [4][5]
5 2009 1819 décembre 2009 Drapeau : Royaume-Uni Manchester Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni, Drapeau de l'Allemagne Allemagne, Drapeau de l'Italie Italie 185-78 [5]
6 2011 1617 décembre 2011 Drapeau : États-Unis Atlanta Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l’Union européenne Union européenne 181,5-80,5 [6]
7 2013 2021 décembre 2013 Drapeau : Écosse Glasgow Drapeau des États-Unis États-Unis Drapeau de l’Union européenne Union européenne 132-131

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 2009 Duel in the Pool (Australia v Japan), site de Swimming Australia.
  2. (en) « Swimming: Britain in talks to host 'duel in the pool' with US », sur independant.co.uk, 13 mars 2009. Consulté le 7 mai 2009.
  3. a et b Sur omegatiming.com.
  4. Sur usaswimming.org, site de la Fédération américaine de natation.
  5. Site de la Fédération australienne de natation.
  6. Les USA à la fête

Lien externe[modifier | modifier le code]