Duel Hamilton-Burr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

40° 46′ 12″ N 74° 01′ 01″ O / 40.77012, -74.01687 ()

Représentation artistique contemporaine du duel.

Le duel Hamilton-Burr est un duel au pistolet entre Aaron Burr et Alexander Hamilton. C'est un des évènements les plus célèbres de l’histoire politique des États-Unis. Burr et Hamilton, deux géants politiques de leur époque, l’un vice-président, l’autre ancien secrétaire au Trésor et bras droit de George Washington, s'affrontèrent le au bord du fleuve Hudson en vue de Manhattan. Au cours de la fusillade, Hamilton fut blessé mortellement et mourut le lendemain.

Le fameux duel, qui mit fin à la vie de l’un des pères fondateurs de la jeune république américaine, fut le point culminant d’une longue rivalité entre Hamilton et Burr. En 1799, celui ci avait déjà affronté en duel le beau frère du premier, John Barker Church, sans qu'il n'y eut de blessé. Le premier septembre de cette année, Burr fondait la Compagnie Manhattan qui étendra très vite, via la Banque de la Compagnie Manhattan, ses services d'approvisonnement en eau de la ville de New York au secteur financier, concurrençant le monopole bancaire de la Banque de New York que Hamilton avait obtenu en 1792 pour sa compagnie fondée en 1784. Pour ce second duel, le prétexte fut plutôt mince : selon une vague lettre publiée dans un quotidien new-yorkais, Hamilton aurait insulté Burr en son absence de manière « infâme », lors d’un dîner privé. En fin de compte, Hamilton refusa de s’excuser pour des propos dont il prétendait ne pas se souvenir, mais qu’il ne nia cependant pas. Les supposées injures ne furent jamais précisées.

Au petit matin du 11 juillet 1804, Burr et Hamilton traversent le fleuve Hudson pour se rejoindre dans un champ nommé Weehawken Heights, sur la rive du New Jersey. Ce terrain (choisi à cause de l’interdiction alors récente des duels dans l’État de New York) est à l’époque réputé pour de nombreux duels au pistolet. C’est là même que le fils de Hamilton, Philippe, avait été abattu dans un duel trois ans auparavant, en 1801. Le duel entre Burr et Hamilton est soigneusement orchestré de manière à ce que les assistants puissent juridiquement se dissocier des événements ; ainsi, chaque témoin aura le dos tourné au moment de la fusillade. C’est la raison pour laquelle les détails de l’affrontement restent ambigus et controversés. Les historiens ne sont d’accord que sur les faits suivants : chacun des adversaires tire une balle, Hamilton s’écroule sur le coup ; Burr n’est pas touché. Il est probable que Hamilton tira le premier, avec le même pistolet qui n'avait pas porté chance à son fils, mais on ne saura jamais s’il avait en fait visé Burr. Selon l’éthique des duels, cette dernière question est capitale : si Hamilton avait tiré en l’air, le tir de Burr serait considéré comme un acte meurtrier. De fait, la veille du duel, Hamilton avait écrit dans une lettre qu’il avait l’intention de rater son tir.