Dudweiler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 16′ 37″ N 7° 01′ 52″ E / 49.2769, 7.03111 ()

Présentation

Dudweiler est un quartier de Sarrebruck avec environ 32 000 habitants. Jusqu'en 1974 Dudweiler était une commune indépendante après avoir accédé en 1962 au rang de ville.

Situation géographique[modifier | modifier le code]

Dudweiler se trouve sur le Sulzbach, affluent de la rive droite de la Sarre, au nord de la ville de Sarrebruck et à côté de la ville de Sulzbach.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans ce qui est aujourd'hui le territoire de Dudweiler on a trouvé plusieurs objets de l'âge de pierre, de l'âge de bronze et de l'âge de fer. Au Ve siècle notre ère, les Celtes s'établirent dans la région; deux tertres servant de sépultures datent de cette époque à proximité de la Pierre des Trois-Bans (Dreibannstein). Les restes d'un temple romain ont été découverts sur le Vieux Büchel. La Grühlingsstraße, devenue aujourd'hui l'autoroute A 623, était une voie romaine.

C'est en 977 que, pour la première fois, Dudweiler est mentionné dans un document : l'empereur Otton II confirme au monastère Saint-Pierre, couvent de religieuses à Metz, la possession de la chapelle à Duodonisvillare (le hameau de Dudo). Dudo était, peut-être, un noble franc qui possédait ici des terres. Dudweiler avec 23 foyers en 1542 comptait environ 150 habitants. La guerre de Trente Ans entraîna une baisse considérable de la population. Ensuite, l'exploitation de la houille devint de plus en plus importante. Dudweiler devint le siège du service des mines des princes de Nassau-Sarrebruck. Au XIXe siècle, quatre mines de charbon étaient en service à Dudweiler. La localité s'accrut alors de façon considérable.

Au début des années 1960, Dudweiler, avec ses 29 000 habitants, était devenu le plus grand village d'Europe. Le 12 septembre 1962, il reçut les droits urbains. La réforme administrative et territoriale de la Sarre conduisit en 1974 à l'incorporation de la commune à la ville de Sarrebruck.