Duck Dodgers in the 24½th Century

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Duck Dodgers in the 24½th Century

Titre original Duck Dodgers in the 24½th Century
Réalisation Chuck Jones
Scénario Michael Maltese
Acteurs principaux

voix : Mel Blanc : Porky Pig, Duck Dodgers, Marvin le Martien et le Dr I.Q. Hi

Sociétés de production Warner Bros. Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1953
Durée 7 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Duck Dodgers in the 24½th Century est un dessin animé de la série Merrie Melodies de la Warner Bros. Créé en 1952, mais sorti en juillet 1953, Il a été dirigé par Chuck Jones et écrit par Michael Maltese. En version française : Daffy Dodgers au XXIVe siècle et des poussières. Le court-métrage met en scène Daffy Duck en aventurier intergalactique (Duck Dodgers), secondé par Porky Pig (le cadet de l'espace), tous deux aux prises avec Marvin le Martien, le conquérant martien.

Résumé[modifier | modifier le code]

L'histoire raconte l'aventure de Duck Dodgers à la recherche de « l’Illudium Phosdex ». Cet élément chimique rare, atome constitutif de la crème à raser, ne se trouve plus que sur la mystérieuse « planète X ». Daffy Duck, accompagné de son « Space Cadet » (Porky Pig), fait des recherches sur un tableau et déduit qu'il faut passer par toutes les planètes marquée d'une lettre, et ceci par ordre alphabétique, pour aboutir « naturellement » à cette planète X. Daffy Duck finit par y atterrir. Il en prend possession au nom de la Terre, au moment où Marvin le Martien fait de même au nom de la planète Mars. Les deux champions planétaires vont devoir s’affronter en un combat où la ruse compte encore plus que la force brute. Au cours de leur recherche de la suprématie sur la planète, Daffy et Marvin se menacent chacun d'un pistolet désintégrateur. Quand Marvin tire, il désintègre Daffy en particules atomiques. Mais heureusement Porky le « réintègre » grâce à un pistolet du même nom. Depuis leur vaisseau respectif, Daffy et Marvin s'espionnent ; puis chacun dirige sur l'autre une arme extrêmement destructrice. La planète est peu après complètement détruite, sauf un petit morceau qui flotte dans l'espace et auquel se raccrochent les trois protagonistes. Tandis que Daffy-Duck Dodgers crie victoire, Porky conclut par un désabusé « Oh la belle affaire...»

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Animateurs[modifier | modifier le code]

  • Lloyd Vaughan
  • Harry Love (effets d'animation)
  • Ken Harris
  • Ben Washam
  • Maurice Noble (conception et préparation)
  • Philip DeGuard (décors)

Musique[modifier | modifier le code]


Musiques[modifier | modifier le code]

  • Powerhouse (non créditée)

Musique écrite par Raymond Scott

  • Egyptian Barn Dance (non créditée)

Musique écrite par Raymond Scott

Prix[modifier | modifier le code]

  • En 1994, Duck Dodgers in the 24½th Century a été élu, par les spécialistes de l'animation, quatrième des 50 meilleurs cartoons de tous les temps.
  • En 2004, le cartoon a été présenté rétrospectivement pour le prix Hugo (prix des meilleurs récits de science-fiction), au titre de « meilleure représentation dramatique ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Duck Dodgers in the 24½th Century sur l’Internet Movie Database