Duché d'Urbino

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Duché d'Urbino
Ducato di Urbino (italien)

1213 – 1631

Blason
alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le duché d'Urbino, par Hendrik Hondius, édité dans le Theatrum Italiæ (impr. Jan Jansson, Amsterdam, 1635)

Informations générales
Capitale Urbino
Langue italien
Religion catholicisme
Monnaie florin
Histoire et événements
1213 Création du comté d'Urbino
1404 Boniface IX élève Urbino en duché
1474 Sixte IV confirme la souveraineté du duché
1502 César Borgia envahit le duché
1508 Jules II rétablit le duché au bénéfice des Della Rovere
1631 Incorporation du comté d'Urbino aux Etats pontificaux
duc souverain d'Urbino
1404 Guidantonio da Montefeltro
1443 Oddantonio II de Montefeltro
1444 Frédéric III de Montefeltro
1482 Guidobaldo Ier de Montefeltro
1508 François Marie Ier della Rovere
1538 Guidobaldo II della Rovere
1574 François Marie II della Rovere

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le duché d'Urbino (en italien, Ducato di Urbino), petit État italien, était situé entre la Romagne au nord, la Marche d'Ancône au sud, l'Adriatique à l'est et avait pour capitale Urbino et pour autres villes Pesaro, Sinigaglia, Fossombrone, Urbania, Gubbio, Pergola, Macerata et Fano.

Histoire[modifier | modifier le code]

D'abord comté en 1213, il était réduit à la seule ville d'Urbino, avant de s'agrandir au XIVe siècle. En 1404, Guidantonio da Montefeltro obtint la seigneurie d'Urbino[1] du pape Boniface IX moyennant la somme de 12 000 florins d'or, avec survivance jusqu’à la troisième génération. En avril 1443, le pape Eugène IV éleva son fils Oddantonio II de Montefeltro au rang de duc d'Urbino, puis en 1474, la succession au titre de duc d'Urbino fut confirmée au fils bâtard de Guidantonio, Frédéric III de Montefeltro, par extension du titre aux enfant illégitimes, accordé par le pape Sixte IV (ce dernier maria son neveu, Jean della Rovere, à la fille de Frédéric, Jeanne). Le duché, envahi par César Borgia en 1502, passa aux mains des Della Rovere en 1508, de Laurent de Médicis en 1516, du pape Léon X, en 1519, revint en possession des Della Rovere en 1521, pour finalement être incorporé aux États pontificaux en 1631. Le duché devint, sous l'autorité des princes Della Rovere, un centre militaire et scientifique majeur dans l'Italie de la Renaissance.

Érudits urbinates[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Patrick Boucheron, Les palais dans la ville: espaces urbains et lieux de la puissance publique, Pr. Univ. Lyon,‎ 2004 (ISBN 2-7297-0747-6), « Palais princiers et environnement urbain », p. 258