Ducati 748

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ducati 748
Ducati 748 Studio.jpg
Ducati 748
Constructeur Ducati
Années de production 1995 - 2003
Moteur et transmission
Moteur(s) bicylindre en V à 90°, 4 temps refroidissement liquide
Distribution 2 act desmo, 4 soupapes par cylindre
Cylindrée 748 cm³ (88 x 61,5 mm)
Puissance maximale à 11 000 tr/min 97 ch
Couple maximal à 9 000 tr/min 7,4 mkg
Alimentation injection électronique ∅ 50 mm
Embrayage multidisque à sec
Boîte de vitesses à 6 rapports
Transmission par chaîne
Vitesse maximale 245 km/h
Cadre, suspensions et freinage
Cadre treillis tubulaire
Suspension avant (débattement) fourche télescopique inversée ∅ 43 mm (120 mm)
Suspension arrière (débattement) monoamortisseur (130 mm)
Frein avant 2 disques ∅ 320 mm, étriers 4 pistons
Frein arrière 1 disque ∅ 220 mm, étrier 2 pistons
Poids et dimensions
Empattement 1 410 mm
Hauteur de selle 790 mm
Poids à sec 202 kg
Réservoir (réserve) 17 ℓ (4 ℓ) litres

La 748 est une moto de chez Ducati de type sportive. Sa production débuta en 1995 pour se terminer en 2003.

Les différents modèles[modifier | modifier le code]

748 Biposto[modifier | modifier le code]

La Ducati 748 apparait en 1995 et sort du catalogue en 1999. Esthétiquement, elle est la copie de la grande sœur 916. Elle est livrable en rouge ou jaune, et, comme son nom l'indique, uniquement en version biposto (deux places).

On retrouve le moteur Desmoquattro à 4 soupapes par cylindre "dégonflé", qui délivre quand même 98 chevaux. L'alimentation se fait toujours par injection électronique. La boîte de vitesse est celle de la 916, néanmoins l'étagement des quatre derniers rapports est modifié.

Le cadre, les suspensions, le freinage sont repris de la 916. La monte de pneu d'origine de la 748 est légèrement plus petite que la 916, bien que les jantes soient identiques. La 748 est chaussée de 120/60 à l'avant et de 180/55 à l'arrière, contre 120/70 et 190/50 pour la 916.

748 SP[modifier | modifier le code]

La 748 SP (pour Sport Production) apparait en 1995, pour rester deux ans au catalogue. Elle n'est disponible qu'en jaune, avec la coque arrière blanche. C'est une stricte monoplace.

Côté moteur, le diagramme de distribution et le rapport de compression sont revus, entrainant un gain de 6 chevaux à 11 000 tr/min. Le couple augmente également. Il passe à 8 mkg à 8 500 tr/min. Un radiateur d'huile favorise le refroidissement.

Côté partie cycle, les différences sont l'adoption d'un monoamortisseur Öhlins à la place du Showa, de disques avant en fonte, de durits aviation et d'un levier de frein réglable. Le poids est de 194 kg.

748 Strada[modifier | modifier le code]

La 748 Strada constitue la première grosse évolution de la machine, en 1999. Elle reçoit de nombreuses améliorations, aussi bien sur le plan technique (nouvel alternateur, embrayage revu...), que sur le plan esthétique (modification du carénage et du réservoir). Le poids est en baisse de 6 kg.

748 SPS[modifier | modifier le code]

Également en 1999, la version SPS remplace la SP. Toujours disponible uniquement en jaune, les modifications sont surtout d'ordre esthétique. Le poids grimpe de 6 kg.

748[modifier | modifier le code]

En 2000, la Strada change de nom et s'appelle simplement 748. Elle est disponible en rouge ou jaune, mono ou biposto.
En 2001, les principales modifications apportées sont les nouvelles jantes Brembo.

Elle tire sa révérence en 2003, remplacée par la 749.

748 S[modifier | modifier le code]

Apparue en 2000, la version S est une extrapolation de la 748, qui n'évolue que sur quelques détails comme les suspensions Showa avec traitement TIN et les jantes Marchesini cinq branches.
En 2001, elle adopte les mêmes modifications que la 748.
Elle est retirée du catalogue en 2002

748 R[modifier | modifier le code]

748R

Apparue également en 2000 et commercialisée pendant deux ans, elle hérite du cadre, du système de freinage et des suspensions de la 996 R. Le moteur est amélioré, il développe la puissance 106 chevaux à 11 500 tr/min pour un couple de 7,6 mkg à 9 000 tr/min. Elle joue sur un allègement de ses pièces maximum, avec l'emploi abondant de pièces en carbone, permettant de revendiquer un poids à sec de 192 kg.

Sur les autres projets Wikimedia :