Duc de Richelieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Origine du titre[modifier | modifier le code]

Le titre de duc de Richelieu, pair de France, est créé le 26 novembre 1629 pour Armand Jean du Plessis de Richelieu (1585-1642), principal ministre de Louis XIII.

Transmission[modifier | modifier le code]

Le duc de Richelieu, ecclésiastique, ne peut transmettre son titre à ses descendants, mais il obtient qu'il passe à l'aîné de ses petits-neveux, Armand Jean de Vignerot[1], petit-fils de sa sœur aînée Françoise (1577-1615), femme de René de Vignerot, seigneur de Pontcourlay († 1625).

Armand Jean de Vignerot ajoute à son nom celui du cardinal (du Plessis), prend ses armes (d'argent à trois chevrons de gueules « sans meslange d'aulcunes autres ») et reçoit le titre du duc de Richelieu et la pairie de France par lettres patentes en 1657.

Deux nouvelles réversions du titre ont lieu en 1822 et en 1879. En effet, Armand Emmanuel du Plessis, duc de Richelieu meurt sans héritier, mais il obtient que le titre de duc de Richelieu passe au fils de sa demi-sœur Simplicie, né d'Antoine-Pierre de La Chapelle de Saint-Jean de Jumilhac, avec réversion dans la descendance de son frère cadet pour le cas où il décéderait sans héritier mâle, ce qui se produit en effet, le titre passant alors à son neveu.

Le titre s'éteint en 1952 avec le fils du 7e duc de Richelieu et d'Alice Heine (1858-1925), veuve en 1880 et remariée en 1889 avec le prince Albert Ier de Monaco. En vertu de son testament de 1930, une grande partie des biens des ducs de Richelieu, en particulier le domaine du château de Richelieu et les papiers de la famille[2], sont alors légués à l'université de Paris et forment un capital dont les intérêts servent tous les ans à pourvoir une série de prix académiques décernés par la chancellerie des universités de Paris.

Liste chronologique des ducs de Richelieu[modifier | modifier le code]

  1. 1629-1642 : Armand Jean du Plessis de Richelieu (1585-1642), cardinal, 1er duc de Richelieu, principal ministre de l'État sous Louis XIII.
  2. 1657-1715 : Armand Jean de Vignerot du Plessis (1639-1715), 2e duc de Richelieu, petit-neveu du précédent.
  3. 1715-1788 : Louis François Armand de Vignerot du Plessis (1696-1788), 3e duc de Richelieu, maréchal de France, fils du précédent.
  4. 1788-1791 : Louis Antoine Sophie de Vignerot du Plessis (1736-1791), 4e duc de Richelieu, fils du précédent.
  5. 1791-1822 : Armand Emmanuel de Vignerot du Plessis (1766-1822), 5e duc de Richelieu, président du Conseil et ministre des Affaires étrangères, fils du précédent.
  6. 1822-1879 : Armand François Odet de La Chapelle de Saint-Jean de Jumilhac (1804-1879), 6e duc de Richelieu, petit-neveu du précédent.
  7. 1879-1880 : Marie Odet Richard Armand de La Chapelle de Saint-Jean de Jumilhac (1847-1880), 7e duc de Richelieu, neveu du précédent.
  8. 1880-1952 : Marie Odet Jean Armand de La Chapelle de Saint-Jean de Jumilhac (1875-1952), 8e et dernier duc de Richelieu, fils du précédent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le nom Vignerot, beau-frère de Richelieu, et de sa descendance, est également orthographié Vignerod.
  2. Ces documents sont conservés à la bibliothèque Victor Cousin, un département de la bibliothèque de la Sorbonne.