Duc d'Édimbourg (frégate)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Duc d'Édimbourg (homonymie).
Duc d'Édimbourg
(Герцог Эдинбургский)
Image illustrative de l'article Duc d'Édimbourg (frégate)
croiseur blindé duc d'Édimbourg

Autres noms Onega (Онега)
Barikada (Баррикада)
Histoire
A servi dans Pavillon de la marine impériale russe Marine impériale de Russie, flotte de la Baltique,
Pavillon de la marine soviétique Marine soviétique
Quille posée 15 septembre 1870
Lancement 29 août 1875
Armé 1877
Statut désarmé en 1945, démantelé en 1945
Caractéristiques techniques
Type croiseur cuirassé
Longueur 87 mètres
Maître-bau 146 m
Tirant d'eau 645 m
Déplacement 4 603 tonnes
Propulsion 12 chaudières et voiles
Puissance 5 223 ch
Vitesse 13,2 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage 152 mm

Ponts : Tourelles : Aéronefs :

Armement 4 × 203 mm, 2 × 152,6 mm, 8 × 37 mm

en 1889 : 203 mm, 5 × 152 mm, 10 × 37 mm, 2 tubes lance-torpilles d'un calibre de 380 mm

Autres caractéristiques
Équipage 482 officiers et marins
Chantier naval Chantier naval de la Baltique Saint-Pétersbourg

Le Duc d'Édimbourg, en russe : Герцог Эдинбургский fut un croiseur de type croiseur cuirassé construit pour la Marine impériale de Russie, elle fut la seconde d'une série de deux navires de la classe Général Amiral.

Sa construction débuta le 15 septembre 1870, à cette époque il lui fut attribué le nom d’Alexandre Nevski, en 1872, elle fut rebaptisée du nom de Duc d'Édimbourg. Lancée le 29 août 1875, elle entra en service en 1877. La frégate fut construite au chantier naval de la Baltique sous la supervision du lieutenant-général de l'Amirauté Nikolaï Evlampievitch Kuteynikov (1845-1906). En raison de sa faible vitesse, le Duc d'Édimbourg ne fut pas une menace pour la suprématie des mers de la Royal Navy. La flotte britannique comme la flotte française possédaient des navires plus puissants, plus rapides. Néanmoins, les forces navales anglaises répondirent à la construction des deux frégates russes de la classe Général Amiral en produisant le HMS Shannon (construction en 1873, lancé en 1875, mis en service en 1877, démantelé en 1899)[1], deux navires de la classe Nelson, à savoir : le HMS Northampton (construit en 1874, lancement 1876, mis en service en 1878, démantelé en 1905)[2] et le HMS Nelson (construit en 1874, lancement en 1876, mis en service en 1881, démantelé en 1910)[3].

Historique[modifier | modifier le code]

La frégate russe devait son nom au second fils de la reine Victoria Ire du Royaume-Uni, Alfred d'Édimbourg et de Saxe-Cobourg-Gotha qui, en 1874, épousa Maria Alexandrovna de Russie[3].

Carrière dans la Marine impériale de Russie[modifier | modifier le code]

Naval Ensign of Russia.svg

Dans la décennie de 1860, le vice-amiral Andreï Alexandrovitch Popov (1821-1892) eut l'idée de lancer un croiseur blindé. Le vice-amiral russe, les architectes navals I.M. Dmitriev et N. Kuteynikovym développèrent ce projet. En 1870, deux navires furent construits : le Général Amiral et l’Alexandre Nevski.

Les deux navires furent identiques dans la conception, l'armement et les machines. Lors de sa construction le Duc d'Édimbourg fut armé de quatre canons de 203 mm placés dans une casemate blindée placée au centre de la frégate, deux canons de 152 mm étaient situés à la proue et à la poupe sur des plates-formes rotatives.

En 1892 la frégate fut reclassée en croiseur de première classe. En 1897, il fut procédé à une révision du Duc d'Édimbourg. En 1898, la frégate fut affectée dans un détachement de formation d'artillerie de la flotte de la Baltique. En 1909, le bâtiment de guerre fut reconverti en navire de transport. Le 25 octobre 1909, la frégate fut reconvertie en mouilleur de mines et reçut le nom d’Onega (Онега). En 1914, le navire effectua des opérations de protection en mer Baltique. En septembre de la même année, en raison de l'usure d'une chaudière, l’Onega fut retiré du service. Le 1er octobre 1914, le navire fut utilisé comme navire entrepôt.

Carrière dans la Marine soviétique[modifier | modifier le code]

Naval Ensign of the Soviet Union.svg Le 12 avril 1918, l’Onega fut retenu par les forces allemandes dans le port d'Helsinki. Du 12 mai au 18 mai 1918, le bâtiment de guerre fut remorqué par le navire transporteur Riga et ancré dans le port de Kronstadt. Le 28 novembre 1918, le navire reçut le nom de Barikada (Баррикада). Le 1er janvier 1932, de nouveau, la frégate fut transformée en navire entrepôt n°5. En 1945, il fut démantelé.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. da.wikipedia.org
  2. da.wikipedia.org
  3. a et b da.wikipedia.org

Sources[modifier | modifier le code]

  • Roger Chesneau, Eugene M. Kolesnik, NJM Campbell. Conway's All the World's Fighting Ships 1860-1905, publication 1979, ISBN 0-8317-0302-4

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :