Dubravka Ugrešić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dubravka Ugrešić en 2006 (à Varsovie)

Dubravka Ugrešić (née le 27 mars 1949 à Kutina (Croatie) est une universitaire et écrivain de langue croate vivant aux Pays-Bas[1].

Son père était croate et sa mère bulgare, née à Bourgas[2].

Elle est diplômée de littérature russe et comparée de l'Université de Zagreb.

Elle a d'abord travaillé, de 1974 à 1993, à l'Institut de théorie de la littérature à l'Université de Zagreb.

Au début des années 1990, elle écrit des essais contre le nationalisme, la guerre et la haine ethnique (plus tard rassemblés dans le recueil La Culture du mensonge), ce qui explique pourquoi certains médias croates l'ont déclarée "traître", "ennemie publique" et "sorcière".

Elle se résigne à quitter la Croatie en 1993 et vit depuis lors à l'étranger (basée aux Pays-Bas), où elle écrit, enseigne dans des universités européennes et américaines et publie dans différents journaux et magazines.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Mali plamen (livre pour enfants, 1971)
  • Filip i sreća (livre pour enfants, 1976)
  • Poza za prozu (1978)
  • Nova ruska proza (essai, 1980)
  • Štefica Cvek u raljama života (nouvelle, 1981)
    • Dans la gueule de la vie (traduit par Mireille Robin)[3], Plon/Omnibus, 1997 ISBN 2259023827
  • Život je bajka (1983)
  • Forsiranje romana-reke (roman, 1988)
  • Kućni duhovi (livre pour enfants, 1988)
  • Američki fikcionar (essai, 1993)
  • Kultura laži (essais, 1996)
    • La Culture du mensonge inédit en français. disponible notamment en allemand Die Kultur der Lüge et en anglais The Culture of Lies
  • Muzej bezuvjetne predaje (roman,1998)
    • Le musée des redditions sans condition (traduit par Mireille Robin)[5], Fayard, 2004 ISBN 221362075X
  • Zabranjeno čitanje (essai, 2001)
  • Ministarstvo boli (roman, 2004)
    • Le ministère de la douleur (traduit par Janine Matillon)[7], Albin Michel, 2008 ISBN 2226179666
  • Nikog nema doma (essai, 2005)
    • Il n’y a personne pour vous répondre (traduit par Janine Matillon)[8], Albin Michel 2010. ISBN 9782226215123
  • Baba Jaga je snijela jaje (roman 2009)
  • Napad na minibar (essai) 2010.
    • Karaoke Culture (traduit par Pierre-Richard Rouillon), Galaade, 2012. ISBN 2351761790
  • Pocetnica za nepismene 2010

Liste complète des traductions : http://www.dubravkaugresic.com/dubravkaugresic.html

Récompenses et prix[modifier | modifier le code]

Dubravka Ugrešić

Elle a obtenu de nombreux prix littéraires, notamment :

  • le Prix européen de l'essai Charles Veillon, 1996 [1]

Liens externes et références[modifier | modifier le code]