Dubova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dubova
Blason de Dubova
Héraldique
Administration
Pays Roumanie Roumanie
Région Banat
Département Mehedinți
Maire
Mandat
Victor Doscoval
2008
Code postal 227 170
Indicatif téléphonique international +(40)
Démographie
Population 977 hab. (2007)
Densité 5,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 37′ N 22° 16′ E / 44.62, 22.2744° 37′ Nord 22° 16′ Est / 44.62, 22.27  
Altitude Min. 75 m – Max. 620 m
Superficie 16 443 ha = 164,43 km2
Divers
Cours d'eau Danube
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (administrative)

Voir la carte administrative de Roumanie
City locator 14.svg
Dubova

Géolocalisation sur la carte : Roumanie (relief)

Voir la carte topographique de Roumanie
City locator 14.svg
Dubova

Dubova (Plavișevița jusqu'en 1977, Dunatőlgyes en hongrois, ) est une commune roumaine du județ de Mehedinți, dans la région historique du Banat et dans la région de développement du Sud-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Dubova est située au sud-ouest du județ, dans la région historique du Banat, sur la rive gauche du Danube, adossée aux Monts Almăj (Munții Almăjului), face à la Serbie.

Le village de Dubova est situé dans les Portes de Fer, entre les défilés les plus étroits du fleuve.

La commune est à 25 km au sud-ouest d'Orșova et à 50 km à l'ouest de Drobeta Turnu-Severin, la préfecture du județ.

Elle est composée des trois villages suivants (population en 2002[1]) :

  • Baia Nouă (274) ;
  • Dubova (499), siège de la municipalité ;
  • Eibenthal (308).

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune appartenait au royaume de Hongrie jusqu'au démantèlement de l'Empire austro-hongrois après la Première Guerre mondiale en 1920 au Traité de Trianon. Elle a alors rejoint le royaume de Roumanie.

Dubova faisait partie de la Clisura Dunării, zone de la frontière militaire face à l'Empire ottoman et était peuplée de communautés roumaines, tchèques, serbes et allemandes.

En 1930, la commune comptait 1 686 Roumains et 916 Tchèques[2]. La commune compte encore le plus important pourcentage de population tchèque du pays, notamment dans le village d'Eibenthal.

Religions[modifier | modifier le code]

En 2002, 55,68 % de la population était de religion orthodoxe, 42,09 % étaient catholiques romains et 1,1 % catholiques grecs[3].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2002, les Roumains représentaient 55,41 % de la population totale, les Tchèques 40,7 %, les Tsiganes 1,01 % et les Serbes 1,01 %. La commune comptait 483 ménages et 504 logements.

Évolution démographique
1992 2002 2007
1 300[4] 1 081 977[5]


Économie[modifier | modifier le code]

L'économie est basée sur l'agriculture, l'exploitation des forêts et le tourisme. Une mine d'anthracite est en exploitation à Eibenthal.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Rives du Danube, défilés des Portes de Fer, aux paysages grandioses et spectaculaires.
  • Monastère Mraconia, au sud de Dubova, construit sur le bord du fleuve.
  • Sculpture monumentale du roi Décébale (roi dace qui combattit les Romains lors de l'invasion de la Dacie) sur la montagne.
  • Grotte Ponicova (Peștera Ponicova).
  • Parc naturel des Portes de Fer (Parcul Natural Porțile de Fier).
  • Réserves naturelles Cazanele Mari et Ciucarul Mare.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Carte du județ.

Informations sur la commune sur le site officiel du județ. (en roumain).

Galerie de photos sur le site naturel (en hongrois).

Diverses informations sur la commune (en roumain).

Notes et références[modifier | modifier le code]