Du danger de se livrer à des rêves ambitieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Du danger de se livrer à des rêves ambitieux
Publication
Auteur Fiodor Dostoïevski,
Dimitri Grigorovitch
Nikolaï Nekrassov
Titre d'origine russe : Как опасно предаваться честолюбивым снам
Langue russe
Parution novembre 1846
dans le Premier Avril

Du danger de se livrer à des rêves ambitieux (en russe : Как опасно предаваться честолюбивым снам) est une nouvelle russe écrite en collaboration par Nikolaï Nekrassov, Dimitri Grigorovitch et Fiodor Dostoïevski, parue en 1846 dans l’almanach russe Premier Avril. Dostoïevski a écrit le chapitre six de la nouvelle.

Résumé des premiers chapitres[modifier | modifier le code]

Pierre Ivanytch, fonctionnaire moyen, fait de beaux rêves dans le lit conjugal. Il devient propriétaire et séducteur. Comme un cambrioleur s’est introduit chez lui, il le poursuit en chemise de nuit dans les rues de la ville et croise son chef de service qui rentre de soirée. De retour chez lui, sa femme lui fait une scène en le voyant revenir en petite tenue.

Résumé du chapitre six[modifier | modifier le code]

Pierre Ivanytch ne sait pas quoi faire ; il est terrifié à l’idée d’aller travailler et des réactions que sa nuit dans les rues de la ville ne manqueront pas de susciter. Pendant trois jours, il s’invente des raisons pour ne pas aller travailler, puis des raisons pour y aller, et s’imagine devenir régisseur de domaine dans une lointaine province. Sur un coup de tête, il décide finalement de retourner au travail.

Épilogue[modifier | modifier le code]

Moqué par ses collègues de bureau, sermonné par son chef, Pierre Ivanytch se fait licencier et doit cherche un nouveau travail.