Dryptosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Laelaps.

Dryptosaurus (du grec « drypto », « larme » et « sauros », « lézard ») était un genre de tyrannosaure primitif qui a vécu dans l'est de l'Amérique du Nord depuis le Maastrichtien jusqu'à la fin du Crétacé. Un célèbre tableau par Charles R. Knight en a fait l'un des dinosaures les plus largement connus, en dépit du peu de restes retrouvés. Le nom spécifique de l'espèce-type aquilunguis dérive du latin et signifie « qui a des griffes comme un aigle ».

Description[modifier | modifier le code]

Dryptosaurus mesurait environ 6,5 m de long, 1,8 m de haut au niveau des hanches et pesait environ 1,2 tonne. Comme son cousin, Eotyrannus, il avait les bras assez longs et terminés par trois doigts. Chacun de ces doigts était terminé par un ongle long de 25 cm analogue à une griffe d'aigle[1] d'où son nom d'espèce.

Découverte et espèces[modifier | modifier le code]

En 1866, un squelette incomplet (ANSP 9995) a été trouvé dans le New Jersey par les travailleurs dans une carrière à la partie supérieure de la Formation de la Nouvelle-Égypte[1]. Le paléontologue Edward Drinker Cope décrivit les restes et nomma la créature Laelaps (« vent d'orage », du nom du chien qui dans la mythologie grecque n'avait jamais laissé échapper une proie lorsqu'il était à la chasse)[2]. Laelaps a été l'un des premiers dinosaures décrits en Amérique du Nord (après Hadrosaurus, Aublysodon et Trachodon). Par la suite, on a découvert que le nom Laelaps avait déjà été donné à un genre d'acariens, et celui qui fut le rival de Cope tout au long de sa vie, Othniel Charles Marsh, changea le nom en Dryptosaurus en 1877.

Au XIXe siècle, de nombreuses espèces de théropodes découverts en Amérique du Nord sont rattachés au genre Dryptosaurus (souvent Laelaps), avant d'être reclassés dans des genres différents. Une seconde espèce est parfois reconnue aujourd'hui : D. macropus. Connu par une partie de patte arrière trouvée dans la Formation de Navesink (probablement à peu de la même époque que la Formation de New Eagle), Leidy classa initialement le spécimen dans le genre Coelosaurus. Plus tard, Cope constata qu'il fallait le nommer Laelas macropus, le différenciant de l'échantillon déjà connu sous le nom Dryptosaurus par ses orteils. Par la suite, la plupart des scientifiques ont conclu qu'il appartenait bien probablement au genre Coelosaurus mais, en 2004, le paléontologue R. Thomas Holtz l'a classé comme genre indéterminé des Tyrannosauroidea, peut-être à rattacher au genre Dryptosaurus[3].

Classification[modifier | modifier le code]

Avant la découverte d’Appalachiosaurus[4], Dryptosaurus avait été classé dans un certain nombre de familles de Théropodes. Initialement considéré comme un Megalosauridé par Cope, il a ensuite été affecté à sa propre famille (Dryptosauridae) par Marsh avant de s'apercevoir (à travers des études phylogénétiques menées dans les années 1990) qu'il s'agissait d'un Coelurosaurien, même si sa place exacte au sein de ce groupe restait incertaine. La découverte d'un fossile étroitement apparenté d’Appalachiosaurus beaucoup plus complet a clairement montré que Dryptosaurus était un genre basal de la super-famille des Tyrannosauroidea.

Le matériel fossile considéré comme de Dryptosaurus a été examiné par Ken Carpenter en 1997 à la lumière des nombreux théropodes découverts depuis la premièrer découverte de Cope. Il a estimé qu'en raison de certaines caractéristiques inhabituelles, il ne pouvait pas le placer dans une famille existante et décida de le mettre dans sa propre famille, les Dryptosauridae[5]. Dryptosaurus était le seul grand carnivore connu en Amérique du Nord avant la découverte d’Appalachiosaurus.

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Bien qu'il s'agisse certainement d'un carnivore, la rareté des dinosaures du Crétacé connu sur la côte Est rendent difficile la détermination du régime alimentaire de Dryptosaurus[1]. On sait que les Hadrosauridés vivaient à la même époque et au même endroit que Dryptosaurus, sur l'île-continent des Appalaches, et ils ont peut-être joué un rôle de premier plan dans son alimentation. Les Nodosaures étaient également présents, bien que moins susceptibles d'être chassés à cause de leur blindage[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sources[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d "Dryptosaurus." In: Peter Dodson & Brooks Britt et al.. The Age of Dinosaurs. Publications International, LTD. p. 112-113. ISBN 0-7853-0443-6.
  2. E.E. Cope (1866). Discovery of a gigantic dinosaur in the Cretaceous of New Jersey. Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, 18: 275-279.
  3. T.R. Holtz (2004). Tyrannosauroidea. Pp. 111-136 in Weishampel, Dodson and Osmolska (eds). The Dinosauria (second edition). University of California Press, Berkeley.
  4. (en) T.D. Carra, T.E. Williamson et D.R. Schwimmer, « A new genus and species of tyrannosauroid from the Late Cretaceous (middle Campanian) Demopolis Formation of Alabama », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 25, no 1,‎ 2005, p. 119–143 (lien [0119:ANGASO2.0.CO;2 DOI]?)
  5. (en) Ken Carpenter & Dale A Russell, Donald Baird and R. Denton, « Redescription of the holotype of Dryptosaurus aquilunguis (Dinosauria: Theropoda) from the Upper Cretaceous of New Jersey. », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 17, no 3,‎ 1997, p. 561–573 (lien DOI?, lire en ligne)

Article connexe[modifier | modifier le code]