Dryden (Ontario)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dryden.
Dryden
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau de l'Ontario Ontario
Région Nord-ouest de l'Ontario
Comté ou équivalent district de Kenora
Démographie
Population 8 195 hab. (2006)
Densité 126 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 46′ 46″ N 92° 47′ 36″ O / 49.779491, -92.79327449° 46′ 46″ Nord 92° 47′ 36″ Ouest / 49.779491, -92.793274  
Superficie 6 520 ha = 65,20 km2
Divers
Fuseau horaire Heure du Centre
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte administrative d'Ontario
City locator 14.svg
Dryden

Géolocalisation sur la carte : Ontario

Voir la carte topographique d'Ontario
City locator 14.svg
Dryden

Dryden est la deuxième plus grande ville du district de Kenora dans le Nord-ouest de l'Ontario au Canada. Située sur le lac Wabigoon, elle est la plus petite communauté de l'Ontario désignée comme « city ». Le recensement de 2006 y dénombre 8 195 habitants[1]. Dryden et Kenora sont les deux seules villes de l'Ontario à être dans le fuseau horaire de l'Heure du Centre.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région de Dryden était une partie du territoire occupé par les Ojibwés qui allait du lac Huron à l'est au lac des Bois et au-delà, disputé par les Cris au nord, et les Sioux au sud. Ils avaient une culture de nomades. Des groupes de la taille d'une famille jusqu'à celle d'un village se déplaçaient selon les saisons et les nécessités de la vie.

La colonie fut fondée comme une communauté agricole par John Dryden, ministre de l'agriculture de l'Ontario en 1895. Alors que son train était arrêté à ce qui était appelé alors Barclay Tank pour s'approvisionner en eau, il remarqua le treffle qui y poussait et décida de fonder une ferme expérimentale l'année suivante. Le succès de la ferme attira des colons de la région d'Uxbridge du sud de l'Ontario et de la péninsule de Bruce et la communauté vint à être appelée New Prospect. Elle devint town en 1910 et city en 1998 après la fusion avec le canton voisin de Barclay.

L'industrie de la pulpe et du papier arriva en 1910 devint sa principale activité bien que l'agriculture, le tourisme quelques mines sont aussi importants. Les pâtes et papiers à Dryden furent un important contributeur à son économie locale. En 2008 le moulin cessa la production de papier fin alors que la deuxième des deux machine à papier fut fermée. La ville fit parler d'elle au début des années 1970 quand des autochtones de la communauté de Grassy Narrows eurent la maladie de Minamata (empoisonnement au mercure). Des recherches démontrèrent que le procédé chlore-alcali du moulin de Dryden était la source du mercure dans les rivières Wabigoon et English.

La ville fut aussi le lieu du crash du vol 1363 d'Air Ontario le 10 mars 1989, qui tua 24 personnes et entraîna l'enquête du juge Virgil Moshansky (également pilote chevronné) sur la sécurité aérienne.

Max the Moose
L'auditorium

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de Dryden
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −23,3 −19,7 −12,5 −3,6 4,5 10,3 13,1 11,9 6,4 0,6 −8,8 −19 −3,3
Température moyenne (°C) −18,2 −14 −6,5 2,6 11 16 18,5 17,1 11 4,4 −5,4 −14,5 1,8
Température maximale moyenne (°C) −13 −8,3 −0,6 8,7 17,3 21,7 23,9 22,9 15,5 8,1 −2 −10,1 7
Record de froid (°C) −46,1 −46,7 −41,1 −32,7 −12,8 −3,3 1,1 −1,1 −6,1 −17,2 −36,1 −42,2 −46,7
Record de chaleur (°C) 6,1 11,1 19,4 30,6 34,4 36 39,4 35,6 33,3 26,1 19,4 8,9 39,4
Précipitations (mm) 27,5 21,6 30,4 35,1 66,4 105 117,5 86,4 95,2 56,8 37,4 26,2 705,5
Source : Environnement Canada[2]


Transports[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]