Dry county

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne concerne les comtés américains où les boissons alcoolisés sont prohibées. Pour la chanson de Bon Jovi, voir Dry County (chanson).
Carte incomplète des dry counties.
  •      Wet counties
  •      Dry counties partiels
  •      Dry county, en opposition aux dry counties
  •      aucune donnée

Un dry county, en français un « comté sec », est un comté des États-Unis dont le gouvernement local interdit la vente de boissons alcoolisées. Des centaines de dry counties existent de part et d'autre des États-Unis, bien qu'ils se trouvent principalement au Sud. Un certain nombre de juridictions plus petites, telles que des villes, communes et cantons, interdisent aussi l'alcool indépendamment de leurs comtés respectifs. Elles sont connues sous les noms de dry towns, dry cities, dry municipalities ou dry townships.

Par opposition, se trouvent les wet counties et entre les deux types de comtés se trouvent les moist counties.

« Dry county » par État[modifier | modifier le code]

Alabama[modifier | modifier le code]

Sur les 67 comtés d'Alabama, 14 sont dry, 12 sont partiellement dry ou moist (ces comtés contiennent des villes qui ont décidé d'autoriser la vente d'alcool), et 41 sont wet[1]. Parmi les 12 moist counties, 16 gouvernement municipaux ont légalisé la vente d'alcool à l'intérieur des limites de leurs villes.

Pour qu'une ville ou un comté d'Alabama organise un vote dry-wet, 25 % des votants des élections générales précédentes doivent signer une pétition requérant un vote[2]. Les pétitions peuvent être faites pour le passage de dry à wet ou de wet à dry.

Dans les dry counties, il est illégal de transporter plus d'une caisse de bière et trois litres de boissons alcoolisés[3].

Alaska[modifier | modifier le code]

La loi de l'État autorise chaque village à décider de mettre en place des restrictions, bien que certains boroughs puissent entièrement l'interdire[4].

Arkansas[modifier | modifier le code]

En Arkansas, certaines villes, tel que Jacksonville, sont dry en dépit du fait qu'elles soient dans un "wet county". Dans la ville voisine de North Little Rock, la distinction entre zones est encore plus spécifique, avec un seul quartier dans la ville considérée comme dry.

Le Comté de Benton, au nord-ouest de l'État, est considéré comme le plus wet des dry counties avec 110 permis pour des clubs privés[5].

Arizona[modifier | modifier le code]

Colorado City, une ville du nord de l'Arizona qui s'étend le long de la frontière avec l'Utah.

Caroline du Nord[modifier | modifier le code]

Les comtés de Caroline du Nord suivants sont dry : le Comté de Yancey, le Comté de Clay, le Comté de Davidson, le Comté de Graham, le Comté de Johnston, et le Comté de Mitchell. Le comté de Johnston autorise la vente d'alcool à l'intérieur des limites des villes.

Connecticut[modifier | modifier le code]

En décembre 2005, Bridgewater devint la dernière « dry town » de l'État.

Wilton était une « dry town » jusqu'en 1992 quand les votants levèrent la prohibition, autorisant à un nombre limité de restaurants à servir de l'alcool. Toutefois, Wilton n'autorise pas encore la vente de boissons alcoolisées dans les magasins de la municipalité.

Bien que n'étant légalement pas "dry", aucune boisson alcoolisée n'est vendue dans la ville d'Easton, que ce soit dans un magasin ou au restaurant.

Floride[modifier | modifier le code]

Il y a cinq dry counties en Floride, tous sont ruraux et font partie du dixie :

Géorgie[modifier | modifier le code]

  • Le Comté de Murray, au nord-ouest de la Géorgie, est un dry county, bien que la ville d'Eton autorise la vente de boissons alcoolisées au niveau local. Le comté de Hart au nord-est de la Géorgie est actuellement un dry county qui interdit la vente de boissons alcoolisées.
  • Le Comté de White, au nord-est de la Géorgie, est un dry county sauf dans l'"enclave" de Helen (Géorgie). À Helen, l'alcool peut être servi et vendu.
  • Le Comté de Dawson, est historiquement considéré comme un comté où l'alcool est très vendu mais il était un dry county jusqu'à récemment avec le premier magasin vendant de l'alcool ayant ouvert en 2007.
  • Le comté de Bulloch (Géorgie) est un dry county partiel.
  • Le comté de Coweta (Géorgie) est un dry county partiel.
  • Le comté d'Union est un dry county.

Illinois[modifier | modifier le code]

Le village de South Holland (Illinois), a été une municipalité dry depuis sa fondation par les immigrants Réformées de Hollande en 1894. Il est possible que la loi d'État de l'Illinois, qui exige des communautés le respect de la loi de l'État sur l'alcool, remplace cette loi.

Kansas[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lois sur l'alcool du Kansas.

Le Kansas a appliqué la Prohibition plus longtemps que les autres États, de 1881 à 1948, et continua d'interdire la vente d'alcool jusqu'en 1987.

Tous les comtés du Kansas ont approuvé l'amendement de 1948 de la Constitution du Kansas qui met fin à la prohibition. Mais 29 dry counties n'ont pas approuvé l'amendement de 1986 qui permettait aux comtés le choix d'autoriser ou non la vente d'alcool, et continue donc l'interdiction de vente d'alcool[6]. 59 comtés (dont le Comté de Johnson, le plus grand comté du Kansas et la plus grande partie de la Zone métropolitaine de Kansas City) ont approuvé l'amendement de 1986 avec des conditions sur la vente d'alcool[7]. Seulement 17 comtés du Kansas ont approuvé l'amendement de 1986 sans limitation[8].

Kentucky[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lois sur l'alcool du Kentucky.

Sur les 120 comtés du Kentucky, 53 sont complètement dry, 37 sont considérés comme partiellement dry ou "moist", 29 sont "wet", et un est classifié comme "wet" mais se rapprocherait plus d'un "moist county"[9].

Massachusetts[modifier | modifier le code]

Les villes suivantes du Massachusetts sont dry en date du 19/04/2007: Alford, Aquinnah (anciennement Gay Head), Chilmark, Dunstable, Gosnold, Hawley, Montgomery, Mt Washington, Tisbury, West Tisbury, Westhampton, Weston[10].

Michigan[modifier | modifier le code]

Le comté de Wayne, dont le siège est Détroit, est notable par le fait qu'on ne peut pas acheter de boissons alcoolisées dans les stations-service. Le motif serait de décourager la conduite en État d'ivresse.

Le comté d'Ottawa n'autorise pas la vente de bière et de vins le dimanche. Hudsonville (Michigan), vota l'autorisation de vente d'alcool le 6 novembre 2007.

Le Michigan interdit la vente de boissons alcoolisées avant le soir le dimanche.

Minnesota[modifier | modifier le code]

Le Minnesota interdit la vente de boissons alcoolisées le dimanche et Dassel interdit aux établissements la vente de boissons dépassant les 4 % d'alcool.


New Jersey[modifier | modifier le code]

Ocean City, est dry, et utilise cela en se disant l'« ami des familles ». Wildwood Crest est aussi dry, bien que Wildwood ne le soit pas.

Il y a plusieurs communautés dry au sud de l'État, principalement le résultat de l'influence des Quakers, dont Moorestown, Collingswood, Haddonfield, Pitman, et Haddon Heights

Nevada[modifier | modifier le code]

La ville de Panaca (Nevada), fut le premier établissement du Nevada, fondé comme colonie Mormon en 1864. Elle faisait partie, au départ, du Comté de Washington, mais la modification du tracé des frontières par le Congrès en 1866 plaça Panaca au Nevada. Elle resta la seule municipalité dry du Nevada.

Ohio[modifier | modifier le code]

La ville de Westerville (Ohio), fut dry pendant un siècle. Après avoir été le siège de la Anti-Saloon League et surnommé la "dry capital of the world" ("capital mondiale dry"), la première boisson alcoolisée légale fut servie en 2006.

Le village de Bethel dans le comté de Clermont est resté dry jusqu'à la fin de la prohibition. Mais récemment la loi a été assouplie.

Oregon[modifier | modifier le code]

La ville de Monmouth (Oregon) fut la dernière dry municipality de la côte ouest hormis l'Alaska jusqu'à ce que la prohibition soit abrogée le 10 janvier 2003. Les lois d'État de l'Oregon interdisent maintenant l'existence de dry municipalities.

En Oregon, l'ensemble des boissons alcoolisées peuvent être achetées dans des bazars et des épiceries. Toutefois, la vente d'alcools forts est restreinte aux magasins contrôlés par l'État, tout comme dans les bars, ou les restaurants qui incluent des bars. Tous les magasins vendant des alcools forts sont sujets aux règles et à la régulation de la Oregon Liquor Control Commission (OLCC) dirigée par l'État.

Pennsylvanie[modifier | modifier le code]

En Pennsylvanie, les boissons alcoolisées sont vendues par des magasins appartenant et dirigés par l'État, alors que les bières sont vendues par des distributeurs indépendants sous licence de l'État. Les bières sans alcool peuvent être achetées dans des drogueries et des épiceries.

L'État comporte un grand nombre de dry municipalities.

Tennessee[modifier | modifier le code]

Le gouvernement intercommunal de Lynchburg et du comté de Moore (Tennessee), est un dry county, malgré le fait que ce soit le siège de la distillerie Jack Daniel's. (Une loi d'État spéciale autorise la distillerie à vendre de petites bouteilles commémoratives de Jack Daniel's aux touristes, mais pas le dimanche.)

Les comtés de Putnam, Campbell, Cumberland, Hancock, Sevier et White sont des dry counties.

Texas[modifier | modifier le code]

Sur les 254 comtés du Texas, 46 sont dry, 169 sont partiellement dry ou "moist", et 39 sont wet. La vaste majorité des wet counties sont à la frontière sud du Texas près du Mexique, ou au centre sud de l'État. Le patchwork des lois sur l'alcool (définies par chaque comté indépendamment) rend leur compréhension confuse, même pour les résidents. Dans certains comtés, seulement les bières à 4 % d'alcool sont légales. Dans d'autres, les boissons ayant 14 % ou moins d'alcool sont légales. Dans certaines zones "dry", un client peut avoir une boisson mélangée à de l'alcool en joignant un « club privé », dans certaines zones "wet" les clients doivent être membres d'un club pour avoir le droit de consommer une boisson alcoolisée, reporte le Fort Worth Star-Telegram.

Wisconsin[modifier | modifier le code]

Le village d'Ephraim, est la seule dry municipality du Wisconsin ; elle est dry depuis sa fondation au milieu du XIXe siècle, et sa loi anti-alcool a été confirmée lors de deux référendums, en 1934 et 1992.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Alabama.
  2. Code of Alabama.
  3. Alabama liquor laws.
  4. [1].
  5. D'après un article de John C. Williams dans le journal Arkansas Times daté du 19 février 2008
  6. Kansas Department of Revenue: Counties with No Liquor by the Drink
  7. Kansas Department of Revenue: Wet Counties - Counties with Liquor by the Drink with 30% Food Requirement
  8. Kansas Department of Revenue: Wet Counties - Counties wih Liquor by the Drink and No Food Requirement
  9. (en) « Wet & Dry Counties in Kentucky » [PDF], Kentucky Office of Alcoholic Beverage Control,‎ 26 novembre 2007]] (consulté le 8 mars 2008)
  10. [2]

Liens externes[modifier | modifier le code]