Drusipara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Drusipara (Drizipara, Druzipara) était une ville de Thrace (Actuelle Turquie), sur la route d'Andrinople à Byzance. Elle fut aussi appelée Misinli, parfois orthographié Mésène.

En 305, Saint Alexandre le Romain y fut décapité[1]. Une église lui était dédiée dans la ville, mais sous l’empereur Maurice Ier, Drusipara fut saccagée par Bayan, le Khagan des Avars, l’église brûlée et ses reliques détruites[2].

Elle fut le siège d'un évêché de la province d'Europe, dans le diocèse de Thrace ; parfois même d'un archevêché autocéphale, mentionné par exemple dans la Notice Episcopale du pseudo-Epiphane de 650 ou de Léon au Xe siècle tout comme Arcadiopolis, Bizye ou Sélymbria[3],[4]. Son nom a été utilisé comme siège titulaire, aujourd'hui supprimé[5], de la Province d'Europe et de l'Exarchat de Thrace[6].

Dès le XIe siècle, l'importance de la ville (appelée alors Mésène) avait beaucoup diminué et le sultan Mourad Ier l'incorpora à son empire. Vers 1432, Bertrandon de la Broquière la décrit ainsi : "Misini est une petite place fermée et n'y demeurent que Grecz", sauf son chef turc[7]. En 1453, la femme de Lucas Notaras y mourut en esclavage.

Au XVIe siècle, le sultan Bajazet II fit reconstruire une nouvelle ville, Büyük Karistiran, à quelques kilomètres à l’ouest, qui supplanta rapidement l'ancienne.

Au XIXe siècle, il y eut encore un évêque : Mgr Maxime Decelles.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Büyük Karistiran Sous l’empereur Maximilien (206 – 305), un soldat romain chrétien du nom d’Alexandre, qui avait refusé de faire une offrande à Jupiter, y subit le martyr. Il est commémoré selon les différents rites, le 27 mars ou le 26 février, sous le nom de saint Alexandre de Drizipara
  2. Drusipara In the time of Emperor Mauritius the city was captured by the Khakan of the Avars, who burned the church and destroyed the relics of the martyr (Theophyl. Simocatta, VII, 14, 15)
  3. R.Janin, "La hiérarchie ecclésiastique dans le diocèse de Thrace" dans Revue des études byzantines, 1959, vol. 17, num. 17, pp. 136-149
  4. Dictionnaire universel des sciences ecclésiastiques: Histoire de ..., Volume 1, Jean-Baptiste Glaire Quelques notices ecclésiastiques en font même un archévêché. Selon Richard et Giraud, on n'en connaît que deux évêques, dont le premier, Théodore, assista et souscrivit au cinquième concile général.
  5. Siège titulaire de Druzipara sur catholic-hierarchy
  6. Histoire de tous les Archevechez de l'univers, ed. Florentin et Pierre Delaulne, Abbé de Commanville, Paris, 1700
  7. Revue des études islamiques, Volume 12, Louis Massignon, 1938