Drosera capensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Drosera capensis est une espèce végétale de la famille des Droseraceae. C'est une plante carnivore des marais d'Afrique du Sud. On la trouve plutôt au sud-ouest du Cap ; le climat y est tempéré et humide.

Il a été démontré que le régime carnivore des droséras n'est pas un simple régime de substitution : se nourrir de proies augmente aussi la photosynthèse de cette espèce[1].

Description[modifier | modifier le code]

Plante vivace, terrestre, dont il existe plusieurs formes et variétés. Sa taille varie entre 10 et 25 cm. Drosera capensis est l'une des deux plantes carnivores les plus communes (avec la dionée), car on la trouve facilement en jardinerie. Deux variétés de cette plante sont commercialisées : la forme type qui possède une glu rouge et des fleurs de couleur magenta, et la forme "alba" qui possède une glu et des fleurs blanches. Ces deux formes sont toutes les deux très faciles à cultiver et elles ont, en plus, une très bonne germination.

Les feuilles sont linéaires et pétiolées, de 8 mm de large, et recouvertes de poils glanduleux translucides collants qui sont des pièges redoutables pour les insectes.

Chaque plante adulte produit, de mai à octobre, des hampes florales pouvant atteindre 25 cm. Chacune de ces hampes florales porte jusqu'à 20 petites fleurs magenta qui s'ouvriront de façon progressive. Les fleurs étant auto-fécondes, elles libéreront des dizaines de fines graines noires, que l'on peut semer au printemps.

Culture[modifier | modifier le code]

Ce droséra croit sous un climat tempéré humide et c’est en plein soleil qu’il montrera l’étendue de sa splendeur.

Le substrat idéal est composé de 70 % de tourbe blonde et de 30 % de sable non calcaire. La température idéale varie entre 5 et 15 °C l'hiver et entre 20 et 40 °C l'été, pour une hygrométrie de 40 à 80 % . Il faut maintenir le sol humide toute l’année au moyen de la présence d’une soucoupe sous le pot, mais il faut réduire l'arrosage et enlever la soucoupe en hiver. Une humidité ambiante élevée permet la conservation du mucilage. Une exposition en plein soleil lui convient parfaitement, bien qu'un endroit un peu moins ensoleillé puisse convenir.

La multiplication peut se faire par semis, ou par bouture de feuilles et/ou de racines.

Cette espèce est sensible aux pucerons et à certains champignons.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pavlovič1 A, Krausko M, Libiaková M & Adamec L (2013) Feeding on prey increases photosynthetic efficiency in the carnivorous sundew Drosera capensis ; Oxford Journals / Life Sciences / Annals of Botany, Volume 113, no 1, p. 69-78 (résumé)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Aubry, « Drosera Capensis », Dionée, no 7,‎ 1986 (lire en ligne)
  • Jean-Jacques Labat, "Le monde fabuleux des plantes carnivores", l'Ami des jardins et de la maison, n° Hors-série, 2002