Droits LGBT en Libye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Localisation de la Libye

Les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) n'ont pas les mêmes droits que les autres en Libye. L'homosexualité, tant féminine que masculine, est illégale en Libye.

Loi[modifier | modifier le code]

Selon l'article 407/4, l'homosexualité est punie jusqu'à cinq ans de prison[1].

La loi n'établit pas de distinction entre l'orientation sexuelle et identité de genre, de sorte que les lois contre les gais et les lesbiennes peuvent s'appliquer aux personnes transgenres et transsexuelles. Les transsexuels ne peuvent pas changer de nom ou de sexe, ils ne sont pas autorisés à suivre un traitement de changement de sexe[2].

Conditions de vie[modifier | modifier le code]

Des personnes LGBT ont quitté la Libye et demandé l'asile politique en raison des violences qui leur étaient infligées, par exemple une lesbienne réfugiée en France[3].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. (en) « State-sponsored Homophobia: A world survey of laws prohibiting same sex activity between consenting adults »
  2. Libyan Arab Jamahiriya / Law, section Gender identity, ILGA.
  3. Judith Silberfeld, Mobilisation : Nessma, lesbienne libyenne, demande l'asile en France, Yagg, 22 septembre 2010.

Articles connexes[modifier | modifier le code]