Droits LGBT en Éthiopie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres ne sont pas reconnus en Éthiopie. Toute pratique homosexuelle est considérée par la loi éthiopienne comme un crime.

Code pénal[modifier | modifier le code]

Les pratiques homosexuelles sont illégales et passibles d'emprisonnement selon l'article 629 du code pénal. La peine peut se situer entre trois et quinze ans de prison en cas de violences, de transmission de MST ou si la victime est poussée au suicide [1].

Opinion publique[modifier | modifier le code]

Selon une étude menée par le Pew Research Center en 2007, 97 % des Éthiopiens considèrent que l'homosexualité devrait être rejetée par la société, soit l'un des taux les plus élevés des 47 pays étudiés (avec le Sénégal et le Nigeria), après le Mali (98 %)[2].

L'opinion publique y est très largement influencée par l'Eglise chrétienne orthodoxe (70 % des Éthiopiens font partie de cette Église). Bien que l'homosexualité soit majoritairement rejetée par la société éthiopienne, aucun cas de violence contre des personnes LGBT n'a été relevé. Cependant ce non-signalement peut être dû à la peur de la discrimination et de la stigmatisation. En 2008, une douzaine de personnalités religieuses éthiopiennes ont adopté une résolution contre l'homosexualité, demandant l'inscription de l'interdiction de l'homosexualité dans la Constitution [3].

En 2012, Robel Hailu est le premier Éthiopien à participer à la compétition «Mister Gay World», qui accueille aussi pour la première fois des participants africains. Après l'avoir déshérité, son père lui recommande de se suicider pour «sauver son âme»[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) The Criminal Code of the Federal Democratic Republic of Ethiopia, proclamation no 414, 2004 [lire en ligne].
  2. The Pew Global Project Attitudes, 4 octobre 2007 [lire en ligne].
  3. (en) 2008 Human Rights Reports: Ethiopia, U.S. department of state, 25 février 2009 [lire en ligne].
  4. (en)Mr Gay Ethiopia disowned by his family; father recommends suicide, Jimma Times, 9 avril 2012 [lire en ligne].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (am)Yesedom Nefsat (የሰዶም ነፍሳት), Abiy, 2011, roman en amharique sur la vie d'un homosexuel éthiopien

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]