Droits LGBT aux Comores

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Localisation du Comores.

Les expériences LGBT (Lesbiennes, Gays, Bisexuels et Transsexuels) sont jugées contre nature aux Comores et y sont illégales.

Législation[modifier | modifier le code]

Les relations sexuelles considérées comme « contre nature » sont illégales aux Comores[1]. Tout acte du genre y est puni de cinq ans d'emprisonnement ainsi que d'une peine de 50000 à 1 millions de francs.

Conditions de vie[modifier | modifier le code]

Le rapport de Droits de l'homme de 2010 du Département d'État américain a constaté que « des personnes s'engageant dans des actes homosexuels ne déclarent pas publiquement leur orientation sexuelle en raison de la pression sociale. Il n'y a officiellement aucune organisation lesbienne, homosexuelle, bisexuel ou transgenre dans le pays »[2].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. ILGA, State Sponsored Homophobia, 2010
  2. Département d'État américain, rapport de Droits de l'homme, 2010.