Droits LGBT au Soudan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Soudan

Lois[modifier | modifier le code]

L'homosexualité est illégale au Soudan. Le système judiciaire est fondé sur la charia et selon l'article 148, la peine capitale s'applique si le délit est répété pour la quatrième fois pour les femmes, et dès la première fois pour les hommes[1].

Avant la peine de mort, cent coups de fouet punissent les femmes non mariées qui ont eu des relations sexuelles[2].

Pour les hommes homosexuels, la peine de mort s'applique dès le premier rapport incriminé.

Pour les femmes homosexuelles, les trois premières accusations d'homosexualité sont punies de cent coups de fouet, et le quatrième délit est puni de mort.

Condamnations[modifier | modifier le code]

Le 4 août 2010, un juge de la cour d'Omdurman a condamné dix-neuf jeunes hommes au fouet et à une forte amende pour s'être maquillés et avoir porté des vêtements féminins[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Spartacus International Gay Guide, page 1216. Bruno Gmunder Verlag, 2007.
  2. Spartacus International Gay Guide, page 1218. Bruno Gmunder Verlag, 2007.
  3. "Au Soudan, 30 coups de fouet pour port de vêtements de femme", Le Nouvel Observateur, 4 aouût 2010.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]