Droits LGBT au Botswana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Localisation du Botswana

Les personnes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres) ne bénéficient pas des mêmes droits que les autres au Botswana. Les relations homosexuelles tant masculines que féminines sont illégales au Botswana.

Lois sur les relations homosexuelles[modifier | modifier le code]

Selon le chapitre 08:01 du code pénal :
« Section 164. Offenses contre nature
“Toute personne qui ;
(a) a eu une relation charnelle avec quelque personne que ce soit contre l'ordre de la nature ;
(b) a eu une relation charnelle avec un animal quelconque ; ou
(c) permet qu'une autre personne ait une relation charnelle avec lui ou elle contre l'ordre de la nature, est coupable d'offenses et est passible d'emprisonnement pour une durée n'excédant pas sept ans.”
Section 165. Tentatives de commettre des offenses contre nature
“Toute personne qui tente de commettre quelque offense que ce soit spécifiée dans la section 164 est coupable d'une offense et est passible d'emprisonnement pour une durée n'excédant pas cinq ans.”
Section 167. Pratiques indécentes entre personnes
“Toute personne qui, en public ou en privé, commet un acte d'outrage à la pudeur avec une autre personne, ou obtient qu'une autre personne commette un acte d'outrage à la pudeur avec lui-même ou elle-même ou avec une autre personne, en public ou en privé, est coupable d'une offense.” »

Chapitre 18:01, Botswana law (May 2008 ILGA world laws report[1])

Bien que les relations homosexuelles soient toujours illégales, les poursuites de tels actes sont rares[2].

Conditions de vie[modifier | modifier le code]

Les couples de même sexe ne sont pas reconnus légalement.

Il n'y a aucune protection contre la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle.

L'association LGBT la plus importante du Botswana est Lesbians, Gays and Bisexuals of Botswana (LEGABIBO). Le gouvernement a refusé de reconnaître l'association, qu'il considère comme une association de malfaiteurs[2].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Daniel Ottosson, « State-sponsored Homophobia: A world survey of laws prohibiting same sex activity between consenting adults », International Lesbian and Gay Association (ILGA),‎ mai 2008 (consulté le 12 January 2009), Page 10
  2. a et b (en) Godisang Mookodi, « Botswana », Continuum Complete International Encyclopedia of Sexuality,‎ 2004 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]