Drohobytch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drohobytch
Дрогобич
Blason de Drohobytch
Héraldique
Drohobytch : l'hôtel de ville.
Drohobytch : l'hôtel de ville.
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Subdivision Flag of Lviv Oblast.png Oblast de Lviv
Maire Mykola Houk
Code postal 82100 — 82119
Indicatif tél. +380 324
Démographie
Population 77 080 hab. (2013)
Densité 1 732 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 21′ N 23° 30′ E / 49.35, 23.5 ()49° 21′ Nord 23° 30′ Est / 49.35, 23.5 ()  
Superficie 4 450 ha = 44,5 km2
Divers
Première mention 1387
Statut Ville depuis 1960
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Oblast de Lviv

Voir sur la carte administrative de l'Oblast de Lviv
City locator 14.svg
Drohobytch

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte administrative d'Ukraine
City locator 14.svg
Drohobytch

Géolocalisation sur la carte : Ukraine

Voir la carte topographique d'Ukraine
City locator 14.svg
Drohobytch
Liens
Site web www.drohobych.com
Sources
Liste des villes d'Ukraine

Drohobytch (en ukrainien : Дрогóбич) ou Drogobytch (en russe : Дрогобыч ; en polonais : Drohobycz ; en yiddish : דראָביטש) est une ville de l'oblast de Lviv, en Ukraine, et le centre administratif du raïon de Drohobytch. Sa population s'élevait à 77 080 en 2013.

Géographie[modifier | modifier le code]

Drohobytch est située au point de confluence de la Tysmenytsia et de son affluent, la Seret, à 64 km au sud-ouest de Lviv.

Histoire[modifier | modifier le code]

Drohobytch existait probablement déjà à l'époque de la Rus' de Kiev. Selon une légende, il y avait un établissement de marchands de sel appelé Bytch. Lorsque Bytch fut détruit dans des raids de Coumans, les survivants reconstruisirent le village à proximité, sous le nom actuel qui signifie le second ou un autre Bytch. À l'époque de la Rus' de Kiev, la forteresse de Toustan fut bâtie près de Drohobytch. Toutefois, les historiens regardent cette légende avec scepticisme, soulignant que Drohobytch est une prononciation polonaise de Dorogobouj, un toponyme slave oriental très courant, qui est appliqué à trois villes différentes de la Rus' de Kiev.

Drohobytch est mentionné pour la première fois dans les registres municipaux de Lviv en 1387, en relation avec un certain Martin (ou Marcin) de Drohobytch. Ladislas II Jagellon ordonna en 1392 la construction de la première cathédrale catholique latine (Kosciół farny) en utilisant les structures d'anciens bâtiments ruthènes. Dans la République des Deux Nations (Pologne-Lituanie), la ville était le centre d'un grand district starostvo) rural de la voïvodie de Ruthénie. Drohobytch reçut des privilèges urbains (droit de Magdebourg) au XVe siècle (les sources divergent quant à l'année exacte : 1422, 1460 ou 1496, mais en 1506 le droit fut confirmé par le roi Alexandre Ier Jagellon). Aux XIVe et XVIe siècles, la ville fut un important centre de l'industrie du sel. Dès le début du XVIIe siècle, la fraternité catholique ukrainienne existait dans la ville.

En 1648, au cours de l'Insurrection de Khmelnytsky, les Cosaques prirent la ville d'assaut ainsi que sa cathédrale. La plupart des habitants polonais, ainsi que les uniates et les Juifs, furent assassinés ; certains, réfugiés dans le clocher, qui résista à l'attaque, survécurent. La partition de la Pologne de 1772 attribua la ville à l'Empire d'Autriche.

Après la Première Guerre mondiale, la région intégra la deuxième République de Pologne ; elle se trouvait dans la voïvodie de Lvov. En 1928, un lycée privé ukrainien encore en activité ouvrit dans le centre de la ville. La ville avait alors environ 40 000 habitants. Grâce aux ressources pétrolières de la région, sa raffinerie de pétrole était l'une des plus grandes d'Europe, employant 800 personnes. De nombreux visiteurs venaient admirer ses belles églises gréco-catholiques en bois, dont l'église de Saint-Iour, considérée la plus belle, avec des fresques de 1691. Drohobytch était également un grand centre sportif.

En septembre 1939, lorsque le territoire polonais de l'entre-deux-guerres fut divisé entre l'Allemagne nazie et l'Union soviétique, la ville fut annexée par l'URSS, qui la rattacha à la République socialiste soviétique d'Ukraine. Drohobytch devint alors le centre administratif de l'oblast de Drohobytch. Au début du mois de juillet 1941, pendant les premières semaines de l'invasion nazie de l'Union soviétique, la ville fut occupée par l'Allemagne nazie. Comme Drohobytch avait une importante population juive, un grand ghetto y fut constitué. Les nazis le liquidèrent en juin 1943. Le 6 août 1944, Drohobytch fut libérée de l'occupation nazie par l'Armée rouge. Après la guerre, la ville resta d'abord le centre de l'oblast de Drohobytch, qui fut finalement rattachée à l'oblast de Lviv en 1959.

À l'époque soviétique, la ville de Drohobytch devint un important centre industriel de l'Ukraine occidentale, avec le raffinage du pétrole, la construction mécanique, l'industrie du bois et des industries légères.

Population[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population[1] :

Évolution démographique
1851 1857 1869* 1900 1921
11 989 11 324 16 884 19 400 26 756
1926* 1939 1959* 1970* 1979*
26 700 32 700 42 145 56 048 65 998
1989* 2001* 2011 2012 2013
77 571 79 119 77 624 77 142 77 080


Nationalités[modifier | modifier le code]

Depuis la Seconde Guerre mondiale, la composition ethnique de Drohobytch a considérablement évolué. Les Juifs et les Polonais, qui représentaient les trois quarts de la population avant la guerre, n'en représentent plus qu'une part minime, remplacés par des Russes et surtout par des Ukrainiens.

Évolution de la répartition ethnique
Recensement de 1869 Recensement de 1939 Recensement de 1970 Recensement de 2001
Ukrainiens 28,7 % 26,3 % 70,0 % 93,0 %
Polonais 23,2 % 33,2 % 3,0 % 0,5 %
Juifs 47,7 % 39,9 % 3,0 %
Russes 22,0 % 4,4 %

Personnalités[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Naissance à Drohobytch.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(uk) « Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2010, 2011 et 2012 », sur database.ukrcensus.gov.ua« Office des statistiques d'Ukraine : population au 1er janvier 2011, 2012 et 2013 », sur database.ukrcensus.gov.ua
  2. (en)http://home.teleport.com/~flyheart/tadeusz.htm
  3. (en)http://home.teleport.com/~flyheart/wladek.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]