Article soupçonné de non pertinence. Cliquez pour suivre ou participer au débat.

Drogues légales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Il existe des drogues légales. Celles-ci peuvent avoir des effets similaires à certaines drogues proscrites ou peuvent tout simplement posséder un ou plusieurs effets distincts, qui leur sont proprement attribués. Les drogues légales les plus fréquentes sont sans doute l'alcool et le tabac dont les principes actifs sont respectivement l'alcool éthylique et la nicotine.

Parmi la classe des stimulants, on retrouve, entre autres, la caféine, la nicotine, qui se retrouve dans le tabac. Dans celle des agents dits intoxicants et hallucinogènes, il y a la salvia divinorum, plante dont l'usage provoque des hallucinations intenses, l'ipomoea tricolor, la noix de muscade, le kratommais, ou encore le datura, très toxique et très fréquent en plante d'intérieur ou d'extérieur pour son aspect décoratif.

Les médicaments peuvent être utilisés à des fins récréatives, notamment les benzodiazépines (Lexomil, Valium), utilisés pour leurs effets secondaires (ivresse, euphorie, grande relaxation, sensation d'être "mou"…). Le zolpidem, dérivé des benzodiazépines, plus connu sous le nom d'Ambien, est une drogue connue notamment aux États-Unis, où de nombreuses vidéos postées sur le Web rapporte les effets de ce médicament (relaxation intense, hallucinations, euphorie...).

D'autres médicaments opioïdes, contenant notamment de la codéine ou du tramadol font l'objet d'une consommation récréative, notamment pour le tramadol qui agit, en plus des effets des opiacés, sur la recapture de la sérotonine, à la manière de beaucoup d'antidépresseurs. Ces médicaments, bien que soumis à des prescriptions médicales, sont facilement accessibles et constituent donc une drogue plus ou moins légale, bien que leur utilisation à des fins récréatives soit prohibée.

Le dissociatif dextrométhorphane (DXM) est quant à lui aussi légal.

De nombreux solvants, tels que l'éther diéthylique, l'essence F, le butane, le protoxyde d'azote ainsi que certaines colles, aérosols ou nettoyants chimiques, servent aux toxicomanes ou aux jeunes adolescents à se "shooter". Les solvants sont pourtant des drogues dites sales, extrêmement dangereuses en inhalation, puisque leur mode d'action, contrairement aux autres drogues qui agissent sur des récepteurs, est de détruire les neurones, provoquant un effet shoot.

En France, ainsi que dans d'autres pays, la détention de certains de ces produits est strictement réglementée. C'est le cas pour les anesthésiques et les antidépresseurs. Cependant la détention de ces produits à des fins d'usage récréatif est condamnée dans la plupart des pays.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]