Didier Drogba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Drogba)
Aller à : navigation, rechercher
Didier Drogba
Didier Drogba'14.JPG
Didier Drogba sous le maillot de Chelsea en 2014.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Angleterre Chelsea FC
Numéro 11
Biographie
Nom Didier Yves Drogba Tébily
Nationalité Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Naissance 11 mars 1978 (36 ans)
Lieu Abidjan (Côte d'Ivoire)
Taille 1,89 m (6 2)
Période pro. 1998 -
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1989-1991 Drapeau : France SC Abbeville
1991-1993 Drapeau : France Vannes OC
1993-1997 Drapeau : France Levallois SC
1997-1998 Drapeau : France Le Mans
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1998-2002 Drapeau : France Le Mans 0720 (15)
2002-2003 Drapeau : France EA Guingamp 0500 (24)
2003-2004 Drapeau : France Olympique de Marseille 0550 (32)
2004-2012 Drapeau : Angleterre Chelsea FC 341 (157)
2012-2013 Drapeau : République populaire de Chine Shanghaï Shenhua 0110 0(8)
2013-2014 Drapeau : Turquie Galatasaray SK 0530 (20)
2014- Drapeau : Angleterre Chelsea FC 002 00(0)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2002-2014 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire 1060 (66)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 23 août 2014

Didier Drogba, né le 11 mars 1978 à Abidjan, est un footballeur international ivoirien.

Drogba débute sa carrière en France, au Mans Union Club 72. Il découvre la Ligue 1 avec l'En Avant de Guingamp, puis dispute ses premières rencontres européennes sous les couleurs de l'Olympique de Marseille. L'attaquant est transféré au Chelsea FC en 2004 et remporte notamment l'édition 2011-2012 de la Ligue des champions avec le club britannique. Après son départ, il est élu « meilleur joueur de l'histoire du club » par les supporters.

Didier Drogba fait partie de l'équipe de Côte d'Ivoire depuis 2002. Il est nommé capitaine de la sélection, dont il est le meilleur buteur.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Didier Drogba grandit dans le quartier de Yopougon Sicogi, à Abidjan[1]. Il est le fils d'un employé de banque et d'une dactylo[2]. Il quitte la Côte d'Ivoire à l'âge de 5 ans, en 1983, lorsque sa famille l'envoie en France où vit son oncle Michel Goba, qui exerce le métier de footballeur professionnel au Stade brestois. Durant trois ans, l'enfant suit son oncle de ville en ville, au fil de ses transferts à l'AS Angoulême puis à l'USL Dunkerque. Drogba signe sa première licence dans ce club[3], mais son titre de séjour n'est pas renouvelé et il doit retourner à Abidjan[2]. L'année suivante, ses deux parents perdent leur emploi et le confient de nouveau à son oncle, qui a resigné à l'USL Dunkerque après un passage au Racing Besançon[4]. Didier Drogba retrouve ses parents en 1991 lorsqu'ils s'établissent en France avec ses frères et sœurs. Durant cette période il réside successivement à Abbeville, Tourcoing et Vannes[3],[4].

Privé de football par ses parents après avoir redoublé sa classe de 4e, il est envoyé à Poitiers durant un an. Drogba vit chez un cousin, étudiant en droit[5]. Il retrouve ses parents en 1993, lorsque la famille s'installe dans un appartement du quartier des Baconnets à Antony[3]. Il renoue alors avec l'entraînement après avoir pris une licence au Levallois Sporting Club. Srebrenko Repčić, ancien pro de l'En Avant de Guingamp devenu l'entraîneur adjoint de Levallois, reconnaît son talent et l'encourage à persévérer[3],[6]. En deux saisons, Drogba inscrit 30 buts avec l'équipe des moins de 17 ans[7]. Il effectue quelques apparitions dans le championnat de France amateur (CFA) avec l'équipe senior, mais subit plusieurs blessures qui entravent sa progression[3],[7]. Le jeune attaquant souhaite intégrer un centre de formation et effectue des essais infructueux à Rennes et Guingamp. Il est contacté par le PSG, qu'il ne souhaite pas rejoindre, puis par un club de division 2, Le Mans Union Club 72. Alain Pascalou, adjoint de l'entraîneur Marc Westerloppe, cherche à engager des jeunes de la région Île-de-France. Déjà responsable du recrutement de Dagui Bakari, il permet à Drogba d'intégrer pour la première fois un club professionnel[3].

Le Mans[modifier | modifier le code]

Lors de son passage au Mans, Drogba étudie la comptabilité. Il signe son premier contrat pro en 1999, deux ans après son arrivée, en étant conscient qu'à 21 ans ce contrat constitue sa dernière chance de percer dans le football[8]. Il évolue en tant que remplaçant de l'attaquant Daniel Cousin et entre en jeu le plus souvent en fin de match[9], il est néanmoins repéré en 2001 par Bertrand Marchand, responsable de l'équipe réserve du Stade rennais. Marchand supervise les joueurs évoluant dans les divisions inférieures, dont ceux du Mans. Dans un rapport écrit en novembre 2001, il remarque au sujet de l'ivoirien : « Il y a en lui un joueur de haut niveau qui sommeille ». Le club rennais a besoin d'un attaquant, mais recrute finalement Toifilou Maoulida, en provenance de Montpellier[9]. En l'espace de quatre saisons, le bilan de Drogba dans le club manceau est de 12 buts en 64 matchs de championnat[8].

Guingamp[modifier | modifier le code]

Drogba rejoint l'En Avant de Guingamp en janvier 2002, pour pallier l'indisponibilité de son attaquant Stéphane Guivarc'h, blessé[4]. Le club entraîné par Guy Lacombe évolue en 1re division depuis 2000 et recrute l'ivoirien pour la somme de 100 000 euros[9]. Il aide l'EAG à se maintenir dans l'élite en marquant 3 buts en 11 rencontres durant sa première saison. Sous la houlette de Bertrand Marchand, qui succède à Lacombe au poste d'entraîneur, il se révèle au grand public durant la saison 2002-2003. L'attaquant se blesse au mois d'octobre, ce qui donne l'occasion à son entraîneur de lui faire travailler son point faible, le physique. Durant un mois et demi, il améliore son endurance en suivant des séances d'entraînement fractionné sur l'île de Bréhat. Drogba revient en grande forme pour disputer les quatre derniers mois de la saison et porte son total à 17 buts en championnat[9]. Associé à Florent Malouda, entouré de joueurs tels Claude Michel, Stéphane Carnot et Christophe Le Roux, il permet au club breton de terminer 7e à trois points d'une qualification pour la Ligue des Champions. Drogba s'épanouit véritablement dans ce club familial, il y laisse son empreinte et y conserve des attaches. En 2012, à l'occasion du centenaire de l'EAG, il revient dans les Côtes-d'Armor et est ovationné par le public du stade du Roudourou avec d'autres anciens du club[10]. Il est élu aux côtés de Stéphane Guivarc'h dans « l'équipe du siècle » de l'EAG, désignée par les 16 000 internautes ayant participé à un vote organisé par le quotidien régional Ouest-France[11].

Marseille[modifier | modifier le code]

Alain Perrin fait venir Drogba au club en 2003 avant d'être remplacé par José Anigo au poste d'entraîneur de l'OM. L'attaquant y passe une saison pendant laquelle il se révèle comme l'un des plus grands attaquants européens du moment. Il inscrit 19 buts en championnat, dont une reprise de volée qui se loge dans la lucarne face à Montpellier, élue « plus beau but de l'année » lors de la cérémonie des trophées UNFP, et onze buts en Ligue des champions puis en Coupe de l'UEFA. Le club atteint la finale de cette dernière, disputée en mai 2004, et perdue face au Valence CF. À propos de sa saison à l'Olympique de Marseille, Vincent Labrune, devenu ensuite président du club, déclare : « Dans l'histoire du football, j'ai rarement vu un joueur porter son équipe sur ses épaules autant que Didier Drogba. Tout était construit autour de lui. Ah si ! avant lui, il n'y a eu que Maradona à Naples dans les années 1980… »[9].

Lors du match de Ligue des champions opposant Marseille au FC Porto, l'entraîneur portugais José Mourinho est séduit par le joueur. À la fin du match, il le rencontre et lui explique que lorsqu'il aura la possibilité de le faire venir dans son équipe, il le fera. C'est effectivement ce qu'il fait l'année suivante alors qu'il est devenu l’entraîneur du Chelsea FC.

Il quitte donc la Canebière après 32 buts en 55 matchs pour le club olympien.

Chelsea[modifier | modifier le code]

Drogba sous le maillot de Chelsea.

En juillet 2004, Drogba rejoint le Chelsea Football Club, propriété du milliardaire russe Roman Abramovitch. Le joueur est transféré malgré ses réticences personnelles et surtout celles du public marseillais, qui ne veut pas le laisser partir, à la différence du président de l'OM de l'époque, Christophe Bouchet. L'opération est évaluée à 37,5 millions d'euros[12]. Une indemnité est redistribuée aux clubs ayant contribué à sa formation. Le Tourcoing FC et le Vannes OC, qu'il a fréquenté durant son enfance, touchent chacun une indemnité de 93 750 euros. Le club omnisports Levallois Sporting Club et Le Mans Football Club reçoivent chacun la somme de 675 000 euros[12].

Au début de la saison 2004-2005, José Mourinho installe Didier Drogba dans son équipe type. L'attaquant fait partie des six joueurs retenus systématiquement par le coach lors des dix premières rencontres disputées par le club. Il est leur meilleur buteur, avec 5 buts en 10 matchs, et le seul joueur de Chelsea, avec Joe Cole, à avoir marqué plus d'une fois. Mais au début du mois d'octobre il subit une blessure à l'aine qui nécessite une opération[13]. Drogba effectue son retour à la fin du mois de novembre[14]. En fin de saison, l'ivoirien présente un bilan mitigé de 16 buts en 41 matches disputés. Chelsea est néanmoins sacré champion d'Angleterre pour la première fois depuis 50 ans. Les « blues » remportent également la Coupe de la Ligue (alors baptisée Carling Cup) face au Liverpool FC. En finale, Drogba donne l'avantage à Chelsea durant les prolongations et le club s'impose 3-2 après l'égalisation de Liverpool et un dernier but de Mateja Kežman[15].

Les londoniens démarrent la saison 2005-2006 en remportant le Community Shield, trophée opposant le champion en titre au vainqueur de la Coupe d'Angleterre. Didier Drogba inscrit à cette occasion un doublé face à Arsenal FC. Mais l'attaquant éprouve des difficultés à s'imposer en championnat. Il traverse une longue période de disette, n'inscrivant que deux buts en Premier League entre novembre et le début du mois de mars[15]. Lorsqu'il réalise un doublé face à Manchester City FC le 25 mars, sa performance est entachée par des controverses[16]. Après le match, le joueur admet s'être aidé de la main avant d'inscrire le second but, une faute que n'ont pas décelé l'arbitre et ses assistants. Drogba est critiqué par la presse britannique, qui lui reproche également de « plonger » pour tromper les arbitres et faire sanctionner les défenseurs adverses[17]. Son entraîneur lui apporte néanmoins son soutien, le décrivant comme un élément important de l'équipe et comme une personne de confiance sur laquelle il sait pouvoir s'appuyer[16]. En fin de saison, le Chelsea Football Club remporte le titre de champion d'Angleterre pour la deuxième année consécutive. Avec 16 réalisations en 41 rencontres, Drogba présente le même bilan que l'année précédente[15]. Après avoir essuyé de nombreuses critiques, y compris de la part des supporters de Chelsea, le joueur songe à quitter le club durant l'intersaison[8].

Wembley Stadium, stade où Drogba a marqué dans toutes les finales qu'il y a joué.

En mai 2006, Chelsea recrute l'attaquant ukrainien Andriy Chevtchenko, en provenance de l'AC Milan. Il est associé à Didier Drogba dans un nouveau système de jeu à deux attaquant axiaux adopté par José Mourinho. Celui-ci convient davantage à l'ivoirien, qui exploite mieux son potentiel[8],[18]. Il inscrit un doublé permettant à Chelsea de s'imposer face à Arsenal FC en finale de la Coupe de la Ligue et se montre également décisif face à Manchester United en finale de la Coupe d'Angleterre, elle aussi remportée par le CFC. L'ivoirien inscrit l'unique but de la rencontre durant les prolongations. Il marque à 33 reprises avec son club durant la saison et ses 20 réalisations en Premier League lui permettent de finir meilleur buteur de la compétition[15]. Drogba s'impose également au niveau international. Après avoir atteint la finale de l'édition 2006 de la Coupe d'Afrique des nations avec l'équipe de Côte d'Ivoire, qui en outre réussit à se qualifier pour la Coupe du monde 2006, l'attaquant obtient le prix Sport Ivoire attribué au meilleur joueur ivoirien de l'année[19]. En février 2007, il inscrit pour la première fois son nom au palmarès du joueur africain de l'année en devançant le camerounais Samuel Eto'o, récompensé lors des trois éditions précédentes[20].

Au cours de la saison 2007-2008, Drogba réussit un doublé en demi-finale de la Ligue des champions face à Liverpool FC, ce qui qualifie Chelsea pour la finale qui l'oppose à Manchester United. Chelsea perd la finale lors des tirs aux but alors que Drogba avait été expulsé durant la prolongation pour une gifle sur Vidic.

Le mercredi 6 mai 2009, alors que le match de demi-finale retour de la Ligue des Champions voit le FC Barcelone vainqueur (1-1) grâce à un but d'Iniesta à la 93e minute, Didier Drogba prend à partie l'arbitre norvégien Tom Henning Øvrebø à la suite de ce qu'il considère comme des penalties non sifflés, en hurlant devant les caméras de télévisions à la fin du match : « It's a disgrace… It's a fucking disgrace! » (« C'est une honte… C'est une putain de honte »). Ce comportement lui coûtera une suspension de quatre matchs durant la prochaine édition de la Ligue des champions.

Malgré cela, la reprise de la saison 2009-2010 se fait sur d'excellentes bases. Il marque notamment un doublé lors de sa réapparition sous le maillot de Chelsea en Ligue des Champions face à l'Atlético de Madrid comptant pour la phase de poule, assurant la qualification de l'équipe dans la compétition. En mars 2010, Didier Drogba est nommé Joueur africain de l'année 2009, devant Samuel Eto'o et Michael Essien[21]. Il reprend le championnat, toujours sur les couleurs de Chelsea FC malgré les rumeurs l'annonçant sur le départ. En inscrivant son premier coup du chapeau de la saison face à West Bromwich Albion, il contribue à une large victoire 6-0 qui classe Chelsea en tête de la Premier League dès la première journée. En septembre, il inscrit son 13e but en 13 matchs contre Arsenal Football Club, un record qui lui vaut d'être surnommé « le bourreau des Gunners ».

Drogba lors de la finale de la Ligue des champions 2011-2012.

En mars 2012, lors d'une rencontre face à Stoke City, Drogba devient le premier footballeur africain à atteindre la barre des cent buts en Premier League[22]. Au mois d'avril, l'ivoirien inscrit le seul but de la rencontre face au FC Barcelone durant la demi-finale aller de la Ligue des champions 2011-2012 disputée à Stamford Bridge[23]. Lors de la finale contre le Bayern Munich, l'attaquant égalise à la 88e minute (1-1). Après les prolongations, lors de la séance des tirs au but, il est le 5e tireur et donne la victoire à son équipe (4-3 aux tirs aux buts). Il répare ainsi sa faute effectuée à la 95e minute de jeu sur Franck Ribéry, qui a donné lieu à un pénalty en faveur des bavarois, tiré par Arjen Robben et arrêté par Petr Čech[24]. En juin, Didier Drogba est en fin de contrat. Il s'engage pour deux ans et demi avec le Shanghai Shenhua, qui évolue dans la Super League chinoise[25]. Il quitte Londres après 8 saisons, durant lesquelles il a inscrit 157 buts en 341 matches toutes compétitions confondues. En novembre, l'ivoirien est élu « meilleur joueur de l'histoire de Chelsea » à l'occasion d'un sondage organisé par le magazine officiel du club auquel prennent part 20 000 supporters des « blues »[26],[27].

Shanghai Shenhua[modifier | modifier le code]

L'ex-blues rejoint donc la Chine avec un salaire mirobolant le propulsant au 6e rang des joueurs les mieux payés au monde[28]. Drogba marque ses deux premiers buts pour son nouveau club en août 2012 face à Hangzhou Greentown, lors d'un match remporté par son équipe 5-1. Un conflit éclate entre le conseil d'administration du club et son président Zhu Jun ; ce dernier menace de suspendre le paiement des salaires des joueurs étrangers[29]. Didier Drogba quitte le club prématurément après avoir inscrit 8 buts en 11 matches[30].

Galatasaray[modifier | modifier le code]

En janvier 2013, il signe pour 18 mois avec le club turc de Galatasaray[31]. L'attaquant, qui espère prendre part à la Coupe du monde de football de 2014, rejoint le club stambouliote pour mieux s'y préparer[30]. Selon la presse, son salaire global sur la durée du contrat s'élève à 10 millions d'euros, avec une prime de 15 000 € par match disputé[32].

Le Shanghai Shenhua, qui ne reçoit aucune compensation financière dans l'opération, s'oppose au départ de Drogba. Galatasaray estime que le non paiement des trois derniers mois de salaire par le club chinois invalide le contrat de l'attaquant, qui courait jusqu'en 2014. La FIFA autorise la Fédération de Turquie à délivrer au joueur une licence temporaire[33]. Pour son premier match, disputé le 15 février 2013, l'ivoirien entre en cours de jeu face à Akhisar Belediyespor et ouvre le score de la tête[31]. Le mois suivant, après avoir été victime d'une faute controversée dans la surface de réparation adverse, il manque un penalty face à Gençlerbirliği. À l'issue du match, le club d'Ankara s'impose 0-1 à la Türk Telekom Arena[34].

Le 6 avril 2013, Drogba inscrit son premier doublé en Turquie face à Mersin Idmanyurdu, match remporté par son équipe 3-1 lors de la 28ème journée de la Super Lig. Il marque également contre le Real Madrid en quarts de finale retour de la Ligue des Champions, le score final est de 3-2 pour le Galatasaray. Le 5 mai 2013, Didier Drogba est champion de Turquie avec le Galatasaray SK.

L'année suivante, il gagne l'Emirates Cup 2013,o ù il met un doublé face à Arsenal. Le 11 août, il permet à son équipe de gagner contre son grand rival Fenerbahçe en Super coupe de Turquie, en marquant à la 99ème minute. Après la défaite du Real Madrid (1-6) et au départ du son entraîneur Fatih Terim (qui sera remplacé par Roberto Mancini), il fait le match nul contre la Juventus (en Italie) en marquant et donnant une passe décisive à Umut Bulut à la 88ème minute. Son équipe parvient à se qualifier pour les 1/8 de finales lors de son match en Turquie contre la Juventus (1-0), avant de se faire éliminer par son ancienne équipe, Chelsea (1-1 en Turquie, 2-0 en Angleterre).

Arrivé en fin de contrat, il quitte le club turc en mai 2014.

Retour à Chelsea[modifier | modifier le code]

Le 25 juillet 2014, il signe un contrat d'un an avec Chelsea Football Club[35].

Sélection nationale[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
Drogba durant un match de l'équipe nationale ivoirienne en 2012.

Drogba fait ses débuts en équipe nationale le 8 septembre 2002 contre l'équipe d'Afrique du Sud. Il inscrit son premier but le 11 février 2003 lors d'un match face au Cameroun (victoire 3-0 des Ivoiriens).

Lors de l'hiver 2006, il emmène la Côte d'Ivoire en finale de la coupe d'Afrique des nations, perdue face à l'Égypte.

Capitaine de la sélection, il conduit en juin la Côte d'Ivoire au Mondial 2006, où l'équipe est éliminée dans un groupe difficile (Pays-Bas, Argentine et Serbie-monténégro). La Côte d'Ivoire avait bénéficié d'un concours de circonstances favorables pour se qualifier à ce mondial. Un pénalty raté du Cameroun à la 90e minute de jeu face à l'Égypte coûta aux Lions Indomptables la qualification pour le mondial allemand.

Le 10 juin 2006, lors de la Coupe du monde 2006 en Allemagne, Drogba marque son premier but pour les Éléphants Ivoiriens pour leur première phase finale d'un mondial et réduit l'écart malgré la défaite face à l'Argentine (1-2).

Lors de la CAN 2008, l'équipe de Côte d'Ivoire réussit à se qualifier pour les demi-finales face à l'Égypte. Malheureusement, tout ne se passera pas comme prévu puisque l'Égypte domine la Côte d'Ivoire (4-1) et met fin au rêve de Drogba de remporter la CAN 2008. Lors de la petite finale, La Côte d'Ivoire sombre une deuxième fois face au Ghana (2-4) et encaisse ainsi 8 buts en 2 matchs.

Lors du match opposant le Malawi à la Côte d'Ivoire qui eut lieu le 10 octobre 2009, alors que la Côte d'Ivoire était menée depuis la 63e minute, Didier Drogba fit son entrée sur le terrain. Trois minutes après, il égalisa en faveur de la Côte d'Ivoire. Et le score resta tel jusqu'à la fin du match. Ce nul (1-1) obtenu par la Côte d'Ivoire lui permit d'obtenir son ticket en vue du Mondial 2010 en Afrique du Sud. Lors du match opposant la Côte d'Ivoire à la Guinée, Drogba est forfait du fait d'une blessure, ce qui n'empêche tout de même pas la Côte d'Ivoire de remporter la victoire avec un score de (3-0).

Lors de la CAN 2010, Drogba et ses coéquipiers se font éliminer (3-2) par la sélection algérienne en quart de finale.

Le 4 juin 2010, Didier Drogba envisage de déclarer forfait pour la Coupe du monde en Afrique du Sud, qui débute le 11 juin, en raison d'une blessure au bras droit contractée la veille lors d'un match de préparation contre le Japon, à la suite d'un choc avec le défenseur Marcus Tulio Tanaka. Finalement, il se fait opérer et est sur pied pour le premier match de la sélection ivoirienne contre le Portugal (0-0). Au cours de cette compétition, il devient le premier joueur africain à marquer un but à l'équipe du Brésil (1-3) en phase finale d'une coupe du monde.

Après un long moment d'absence en équipe de Côte d'Ivoire, Drogba revient en éliminatoires de la CAN 2012 marquant face au Bénin un doublé qui rapproche la Côte d'Ivoire de la qualification.

Le 12 février 2012, lors de la finale de Coupe d'Afrique des Nations qui se déroule à Libreville au Gabon, Didier Drogba rate un pénalty. La Zambie remporte le trophée après une séance de tirs au but. La Côte d'Ivoire perd le tournoi alors qu'elle n'a pas encaissé de buts durant toute la compétition.

Le capitaine de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire, les Éléphants, Didier Drogba, a annoncé jeudi à Abidjan qu’il arrêtera sa carrière internationale avec les « Éléphants » après les phases finales de la Can 2013 et du Mondial 2014.

Didier Drogba prend part à la Coupe d'Afrique des nations 2013, organisée en Afrique du Sud en janvier et février, alors qu'il n'a pas joué en compétition depuis le mois de novembre de l'année précédente. Sa prestation lors de la première rencontre de la phase de groupes est jugée décevante[36]. Il débute le match face à la Tunisie sur le banc des remplaçants et marque son seul but de la compétition contre l'Algérie (2-2). L'équipe de Côte d'Ivoire échoue en quarts de finale devant le Nigeria (1-2)[37]. Le sélectionneur Sabri Lamouchi se réjouit du transfert de son attaquant à Galatasaray, annoncé durant la CAN 2013[30]. Mais il estime que Drogba « n’est pas au mieux de sa forme » et ne le convoque pas pour affronter la Gambie en mars 2013 dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2014[38],[39].

Le 16 novembre 2013, Drogba fête son 100e match en sélection nationale lors d'un match crucial des Éliminatoires de la Coupe du monde 2014 à Casablanca au Maroc face au Sénégal en faisant match nul (1-1) lors des barrages retour (3-1 à l'aller) et se qualifie pour la Coupe du Monde 2014 au Brésil.

Lors de la Coupe du monde 2014, il entre en jeu contre le Japon alors que son équipe est menée sur le score de 0-1. 5 minutes après son entrée en jeu, la Côte d'Ivoire égalise puis prend l'avantage de ce match après une victoire (2-1). Didier Drogba aura réellement influé sur le jeux ivoirien.

Le 8 août 2014, il annonce à 36 ans sa retraite internationale. Il aura joué 106 matchs et marqué 66 buts avec les Éléphants.

Caractéristiques du joueur[modifier | modifier le code]

Didier Drogba est doté d'une très bonne frappe lui permettant de marquer en dehors des seize mètres, il est doté d'une très grande puissance ainsi qu'une force considérable. Attaquant complet et physique, il est très bon balle au pied malgré sa grande taille et sa technique lui permet de se sortir de situations difficiles. Son caractère impulsif et son manque de sang-froid face à des provocations ou à des décisions arbitrales l'amènent assez souvent à être sanctionné[40]. Il fut également assez critiqué pour sa propension à simuler sur les contacts ou à plonger dans la surface.

En dehors des terrains[modifier | modifier le code]

Biographie[modifier | modifier le code]

En novembre 2007, le documentaire L'Incroyable destin, réalisé par Cédric Degruson, est édité en DVD et vendu avec un numéro de L'Équipe magazine consacré à Didier Drogba[41]. Son autobiographie, intitulée C'était pas gagné, est écrite en collaboration avec Hervé Penot, journaliste sportif à L'Équipe. Le livre paraît aux Éditions Prolongations en 2008 et est édité en langue anglaise quelques mois plus tard[42],[43]. En 2012 paraît De Tito à Drogba, un album de bande dessinée de Gabin Bao et Pierre Sauvalle retraçant la carrière du joueur. Il est édité par Frizz Unlimited[44].

Actions en faveur de la paix[modifier | modifier le code]

En 2006, l'équipe nationale obtient sa première qualification pour la Coupe du monde, alors que la Côte d'Ivoire traverse une crise politico-militaire. À l'initiative de Drogba, les joueurs s'adressent au peuple ivoirien et appellent à la paix[45],[46]. En 2007, l'attaquant est nommé ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)[47],[48]. Lorsqu'il reçoit le prix du joueur africain de l'année, il est invité au palais présidentiel par Laurent Gbagbo, qui vient de signer l'accord de Ouagadougou avec Guillaume Soro. Le footballeur se rend également à Bouaké, ville contrôlée par les forces rebelles du FNCI, pour présenter son prix à la population[45]. Drogba participe à des campagnes de sensibilisation, comme celle lancée par l'association Foot'Attitude à l'occasion de l'élection présidentielle ivoirienne de 2010 afin d'encourager les ivoiriens à voter dans le calme[49],[50]. En 2010, le magazine américain Time l'inclut dans le « Time 100 », la liste des 100 personnalités mondiales les plus influentes, notamment pour son rôle dans les efforts de réconciliation en Côte d'Ivoire[51],[52].

En 2011, le pays subit une crise postélectorale marquée par des violences dans lesquelles périssent 3 000 personnes. La situation pousse le président Ouattara à mettre en place une commission, dite de vérité et de réconciliation, présidée par Charles Konan Banny. Didier Drogba y prend part en tant que représentant de la diaspora ivoirienne. Le footballeur, qui affirme que sa participation n'est pas une prise de position politique, dit vouloir « contribuer à [la] réconciliation »[53],[54]. Drogba appartient à l'ethnie Bété, comme l'ancien président Laurent Gbagbo[55]. Alors que son père, Albert Drogba, s'est engagé dans une formation politique proche de Gbagbo et a été directeur de sa campagne à Guibéroua[55], le joueur n'affiche pas d'opinion politique dans son action[1] et s'efforce de ne pas être récupéré[55]. Il ne souhaite pas se lancer dans une carrière politique et estime : « Ce n'est pas possible que le destin de tout un pays dépende d'un footballeur. »[45].

Actions caritatives[modifier | modifier le code]

La fondation Didier Drogba est créée en 2007 afin d'agir dans le domaine de l'éducation et de la santé en Afrique[6]. Le footballeur choisit de verser les gains de ses contrats publicitaires, notamment avec la firme Pepsi, pour financer le projet[56],[55]. Il souhaite construire un hôpital à Abidjan[1]. En 2012, la fondation recueille 500 000 livres lors d'un gala de charité organisé à Londres. Elle est également financée par les ventes de l'autobiographie du footballeur[6].

Popularité[modifier | modifier le code]

Son passage à Marseille l'a rendu très populaire parmi les supporters phocéens. Durant la période des transferts de l'été 2008, un mouvement de supporters se forme sur internet : le "Drogbathon"[57]. En effet, l'objectif des supporters est d'accumuler assez d'argent pour pouvoir le racheter à Chelsea : ils estiment à 28 millions d'euros la somme à rassembler pour engager le transfert du joueur pour le faire rejouer sous les couleurs de l'Olympique de Marseille lors de la saison 2008-2009 de Ligue 1. Une autre association, Drobga reviens est créée par des supporters pour le retour de Didier Drogba à l'OM. Toutefois, en novembre 2009, il indique pour la première fois qu'il ne reviendra sans doute jamais à Marseille. Mais le 20 avril 2012, il remet ce qu'il a dit en question.

En septembre 2010, la municipalité de Levallois-Perret inaugure un terrain de football à son nom. Le joueur, qui a évolué au Levallois SC dans les années 1990 avant de devenir professionnel, assiste à l'inauguration de l'enceinte[7],[58].

Vie privée et famille[modifier | modifier le code]

La famille de Didier Drogba appartient à l'ethnie Bété. Son père est né à Niagbrahio, un village proche de Gagnoa, le chef-lieu de la région de Fromager. Dans cette région de Côte d'Ivoire, le footballeur est surnommé Gbagbadê (la foudre)[55].

Plusieurs de ses frères ont essayé de faire carrière dans le football. Joël est passé au FC Metz[59], alors que Freddy intègre le centre de formation du Mans FC en 2007[60]. Son oncle Michel Goba est un ancien footballeur professionnel, qui a fait carrière en 2e division française durant les années 1980[4]. Son cousin Olivier Tébily, ancien pro lui aussi, a évolué notamment en Ligue 1 avec LB Châteauroux, en Championnat d'Angleterre avec Birmingham City, ainsi qu'en Scottish Premier League avec le Celtic Glasgow. Il a également défendu les couleurs de l'équipe nationale de Côte d'Ivoire au début des années 2000[61].

Didier Drogba rencontre Lala Diakité, une jeune femme originaire du Mali, en 1999. En juin 2011 à Monaco, il épouse civilement sa partenaire de longue date. Le couple a trois enfants, Isaac (né en 2000), Iman (née en 2002) et Kieran (né en 2009)[4],[62].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En sélection nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions individuelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Didier Drogba au 23 août 2014[63]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire Total
Division M B M B M B M B C M B M B M B
1998-1999 Drapeau de la France Le Mans Ligue 2 2 0 0 0 - - - - - - - - - 2 0
1999-2000 Drapeau de la France Le Mans Ligue 2 30 7 0 0 2 0 - - - - - - - 32 7
2000-2001 Drapeau de la France Le Mans Ligue 2 11 0 3 1 - - - - - - - - - 14 1
2001-2002 Drapeau de la France Le Mans Ligue 2 21 5 1 1 2 1 - - - - - - - 24 7
Sous-total 64 12 4 2 4 1 - - - - - - - 72 15
2001-2002 Drapeau de la France EA Guingamp Ligue 1 11 3 0 0 - - - - - - - - - 11 3
2002-2003 Drapeau de la France EA Guingamp Ligue 1 34 17 3 4 2 0 - - - - - 6 4 45 25
Sous-total 45 20 3 4 2 0 - - - - - 6 4 56 28
2003-2004 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 35 19 2 1 2 1 - - C1+C3 8+8 5+6 6 5 61 37
Sous-total 35 19 2 1 2 1 - - - 16 11 6 5 61 37
2004-2005 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 26 10 2 0 4 1 - - C1 9 5 6 5 47 21
2005-2006 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 29 12 3 1 1 0 1 2 C1 7 1 17 10 58 26
2006-2007 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 36 20 6 3 5 4 1 0 C1 12 6 7 3 67 36
2007-2008 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 19 8 1 0 1 1 - - C1 11 6 11 6 43 21
2008-2009 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 24 5 6 3 2 1 - - C1 10 5 6 5 48 19
2009-2010 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 32 29 4 3 2 2 1 0 C1 5 3 13 7 57 44
2010-2011 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 36 11 2 0 - - 1 0 C1 7 2 3 4 49 17
2011-2012 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 24 5 3 2 - - - - C1 8 6 12 6 47 19
Sous-total 226 100 27 12 15 9 4 2 - 69 34 75 46 416 203
2012 Drapeau de la République populaire de Chine Shanghai Shenhua Chinese Super League 11 8 0 0 - - - - - - - 5 3 16 11
Sous-total 11 8 - - - - - - - - - 5 3 16 11
2013 Drapeau de la Turquie Galatasaray SK Süper Lig 13 5 0 0 - - - - C1 4 1 5 1 22 7
2013-2014 Drapeau de la Turquie Galatasaray SK Süper Lig 24 10 3 1 - - 1 1 C1 8 2 9 7 45 21
Sous-total 37 15 3 1 - - 1 1 - 12 3 14 8 67 28
2014-2015 Drapeau de l'Angleterre Chelsea FC Premier League 2 0 - - - - - - C1 - - - - 2 0
Sous-total 2 0 - - - - - - - - - - - 2 0
Total sur la carrière 420 174 39 20 23 11 5 3 - 97 48 106 66 690 322

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Grant Wahl, « Soccer Savior », Sports Illustrated,‎ 24 mai 2010
  2. a et b Claude Ladret, « Didier Drogba, un attaquant hors normes », 01men.com,‎ 27 juin 2007
  3. a, b, c, d, e et f « Drogba, de Levallois au Vélodrome », Le Parisien,‎ 28 novembre 2003
  4. a, b, c, d et e (en) Grant Wahl, « I love England. If only my son wouldn't wear an Arsenal shirt », Observer Sport Monthly,‎ 4 février 2007
  5. (es) Cayetano Ros, « El nómada insaciable », El País,‎ 23 mai 2012
  6. a, b et c (en) Paul Newman, « Back to the banlieues: Drogba's journey home », The Independent,‎ 2 octobre 2010
  7. a, b et c Cyrille Haddouche, « Didier Drogba se retourne sur son passé à Levallois », Le Figaro,‎ 30 septembre 2010
  8. a, b, c et d (en) Joe Lovejoy, « 'In English football people don’t like it sometimes when you tell the truth' », The Sunday Times,‎ 31 décembre 2006
  9. a, b, c, d et e Mustapha Kessous, « La trajectoire ascendante de Didier Drogba », Le Monde,‎ 17 mai 2012
  10. « Drogba et Malouda au centenaire de Guingamp », Eurosport,‎ 10 mai 2012
  11. « Guingamp. L’équipe du siècle de l’En Avant que vous avez composée », Ouest-France,‎ 9 mai 2012
  12. a et b Pascal Glo, « Le jackpot Drogba », L'Équipe, Supplément Sport & Style, no 10,‎ mars 2012, p. 8-9 (ISSN 1769-437X)
  13. (en) « Drogba facing surgery », Daily Mail,‎ 8 octobre 2004
  14. « Angleterre : Chelsea augmente son avance », AFP,‎ 27 novembre 2004
  15. a, b, c et d Dan Ripley, « History of a Premier League legend: Drogba season-by-season at Chelsea », Daily Mail,‎ 22 mai 2012
  16. a et b (en) « Mourinho leaps to Drogba defence », BBC,‎ 27 mars 2006
  17. (en) John Ley, « Drogba caught in the eye of diving storm », The Daily Telegraph,‎ 27 mars 2006
  18. (en) Kevin McCarra, « Rough diamond Drogba adds the polish », The Guardian,‎ 25 novembre 2006
  19. « Didier Drogba désigné meilleur joueur ivoirien de l'année », Panapress,‎ 7 juin 2007
  20. Gérard Dreyfus, « Didier Drogba sacré roi d'Afrique », RFI,‎ 28 février 2007
  21. Glo-CAF Awards : Drogba Ballon d’Or, l’Algérie équipe de l’année, afrik-foot, mars 2010
  22. (en) Miguel Delaney, « Didier Drogba voted Chelsea's greatest player », ESPN,‎ 31 octobre 2012
  23. Swann Borsellino, « Cette fois, Chelsea n'a pas craqué », So Foot,‎ 18 avril 2012
  24. Mathieu Faure, « Drogba récompense enfin Chelsea », So Foot,‎ 19 mai 2012
  25. (en) « Didier Drogba signs for Chinese club Shanghai Shenhua », BBC,‎ 20 juin 2012
  26. « Didier Drogba élu meilleur joueur de l'histoire de Chelsea », L'Express,‎ 2 novembre 2012
  27. (en) Miguel Delaney, « Deadly Drogba a worthy Blues icon », ESPN,‎ 31 octobre 2012
  28. Le Top 10 des plus gros salaires de la planète football
  29. « Football : Anelka et Drogba pourraient quitter Shanghai », Lemonde.fr,‎ 29 août 2012
  30. a, b et c « Drogba à Galatasaray, c'est fait ! », Le Figaro,‎ 28 janvier 2013
  31. a et b « Turquie: Drogba signe à Galatasaray et retrouve l'Europe », AFP,‎ 28 janvier 2013
  32. (en) « Drogba gets green light for Galatasaray », AFP,‎ 13 février 2013
  33. « Le transfert de Drogba à Galatasaray validé par la FIFA », L'Avenir,‎ 13 février 2013
  34. (en) « Drogba misses penalty as Galatasaray loses home game », Hürriyet Daily News,‎ 25 mars 2013
  35. « Didier Drogba officiellement de retour à Chelsea », L'Équipe,‎ 25 juillet 2014
  36. « Didier Drogba a timidement débuté la CAN avec la Côte d'Ivoire », Eurosport,‎ 25 janvier 2013
  37. Farid Achache, « Le rêve brisé de la Côte d’Ivoire », RFI,‎ 3 février 2013
  38. Eugène Yao, « Sabri Lamouchi: Pourquoi Drogba ne jouera pas contre la Gambie », Fraternité Matin,‎ 18 mars 2013
  39. (en) Jonathan Wilson, « Didier Drogba omission signals end of Ivory Coast golden generation », The Guardian,‎ 21 mars 2013
  40. Drogba et les malheurs de Liverpool, site de la TSR, juillet 2009
  41. « Supplément L'Équipe Magazine », L'Équipe,‎ 3 novembre 2007
  42. Christophe Jousset, « C1 : comment «Didier» est devenu «Drogba» », RFI,‎ 19 mai 2008
  43. (en) Simon Kuper, « Drogba’s strange loves and laments », Financial Times,‎ 16 mai 2008
  44. Raymond Alex Loukou, « De Tito à Drogba : L'épopée d'une étoile montante du football mondial en BD », Abidjan.net,‎ 29 novembre 2012
  45. a, b et c Julian Baumann, « Drogba, bien plus qu'un footballeur », Die Zeit,‎ 15 juin 2010
  46. Nicholas McAnally, « Didier Drogba, plus qu'un footballeur », Slate Afrique,‎ 20 juin 2012
  47. Justine Spiegel, « Drogba pour la bonne cause », Jeune Afrique,‎ 27 juillet 2009
  48. Grégory Schneider, « Drogba, corps et âme », Libération,‎ 23 avril 2012
  49. « Du terrain de foot à celui de la politique », PNUD,‎ 18 janvier 2010
  50. Abdramane Kamaté et Richard Banégas, p. 96
  51. (en) Jeremy Wilson, « Didier Drogba named by Time as one of the world's 100 most influential people », The Daily Telegraph,‎ 29 avril 2010
  52. (en) Eben Harrell, « Heroes: Didier Drogba », Time,‎ 29 avril 2010
  53. Adrien Moss, « Côte d'Ivoire : Didier Drogba veut contribuer à la paix sans se prendre pour «Superman» », RFI,‎ 21 septembre 2011
  54. (en) Harriet Alexander, « Didier Drogba: 'I have lots of studying to do for my new job' », The Daily Telegraph,‎ 24 septembre 2011
  55. a, b, c, d et e André Silver Konan, Baudelaire Mieu, « Didier Drogba : une légende ivoirienne », Jeune Afrique,‎ 4 juin 2012
  56. (en) « Chelsea's Didier Drogba donates £3 million to help build African hospital », The Daily Telegraph,‎ 12 novembre 2009
  57. Diouf commente le Drogbathon', lequipe.fr, 14 juillet 2008
  58. David Kalfa, « Didier Drogba inaugure un stade à son nom à Levallois », RFI,‎ 29 septembre 2010
  59. (en) Wayne Veysey, « Drogba by name, not by nature, as junior plays for his future. », Evening Standard,‎ 21 mars 2007
  60. (en) « Drogba Jr close to Le Mans deal », BBC,‎ 27 avril 2007
  61. (en) Mark Gleeson, « Time for Drogba to bring club form to biggest stage », Reuters,‎ 21 mai 2010
  62. Baudelaire Mieu, « L'incroyable mariage de Didier Drogba à Monaco », Jeune Afrique,‎ 14 juin 2011
  63. Statistiques de Didier Drogba sur footballdatabase.eu

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Abdramane Kamaté et Richard Banégas, « Football, clivages identitaires et conflit politique en Côte d'Ivoire », Politique africaine, no 118,‎ juin 2010, p. 85-102 (ISSN 0244-7827, lire en ligne)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • DVD, Les Légendes de l'OM, 2011, Éditions France Télévisions Distribution
    • Didier Drogba, Olympien à jamais, film de Nicolas Mastras, 28 minutes.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :