Drawing Now Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
DRAWING NOW PARIS I Le Salon Du Dessin Contemporain.

Drawing Now Paris — Le Salon du dessin contemporain — est la première foire européenne exclusivement consacrée au dessin contemporain. Le Salon, qui a été un événement nomade pendant trois ans, a lieu depuis 2010 au Carrousel du Louvre.

Le Salon[modifier | modifier le code]

Trait d’union entre le dessin contemporain et un public d’amateurs et de collectionneurs, Drawing Now Paris, créé en 2007 par Christine Phal sous le nom de « Salon du dessin contemporain », rassemble chaque année plus de 80 galeries internationales. Les galeries sont sélectionnées par un comité de sélection indépendant, rassemblé par Philippe Piguet, directeur artistique du salon, critique d’art et commissaire d’expositions indépendant.

La manifestation est organisée par CPCT Arts&Events, dont les deux directrices associées sont Christine Phal, galeriste pendant plus de 20 ans, et Carine Tissot, ancienne directrice de salons chez Reed expositions.

Pour permettre une meilleure lecture des œuvres, les galeries doivent présenter un artiste en « Focus » sur au moins un tiers du stand, et ce depuis la création du Salon[1].

Direction du Salon[modifier | modifier le code]

  • Christine Phal, présidente et fondatrice
  • Carine Tissot, directeur
  • Philippe Piguet, directeur artistique

Le comité de sélection[modifier | modifier le code]

Choisi par Philippe Piguet, il rassemble différents acteurs du monde l’art contemporain. Pour l’édition 2013, le comité de sélection est composé de :

  • Colette Barbier, directrice de la Fondation d'entreprise Ricard
  • Aude Cartier, directrice du centre d'art contemporain La Maison des arts de Malakoff
  • Christian Bernard, directeur du MAMCO
  • Marc Donnadieu, conservateur responsable des collections d'art contemporain au LaM[2] de Villeneuve-d'Ascq
  • Olivier Kaeppelin, directeur de la Fondation Maeght
  • Bernard Point, fondateur de l’école[3] municipale des beaux-arts de Gennevilliers et de sa galerie Edouard Manet
  • Nicolas Libert, collectionneur et fondateur de la première agence immobilière dédiée exclusivement aux ateliers d'artistes, lofts et maisons – Ateliers, Lofts & Associés

Événements dans l'événement[modifier | modifier le code]

Le Musée imaginaire[modifier | modifier le code]

Imaginé en 2011 par Philippe Piguet, selon le concept emprunté à André Malraux, Le Musée imaginaire permet chaque année à une personnalité du monde de l’art de constituer son musée idéal dans le domaine du dessin contemporain.

« Si, pour Malraux, le musée imaginaire convoquait dans l'esprit tous les chefs-d'œuvre, nous nous proposons d'en faire un usage concret, plus humble mais possiblement tout aussi exemplaire. Pour ce faire, il s'agit de confier à une personnalité indiscutable l'occasion de constituer "son" propre musée imaginaire en matière de dessin contemporain en l'invitant et en l'accompagnant à organiser une exposition qui le signe[4]. »

Le Prix Drawing Now[modifier | modifier le code]

Le Prix Drawing Now est remis à un artiste de moins de 50 ans, présenté en Focus sur le stand d'une des galeries exposantes. L'artiste retenu est choisi par le comité de sélection du Salon et les principaux mécènes du Fonds pour le dessin contemporain.

  • Catherine Melin, représentée par la galerie Isabelle Gounod, est la première lauréate du prix, en 2011.
  • Lors de l'édition 2012, le Prix Drawing Now a récompensé l'artiste Clément Bagot, représenté par la galerie Eric Dupont.
  • Le troisième prix revient à l'artiste suisse Didier Rittener représenté par la galerie Lange + Pulte.

Un Fonds de dotation pour le dessin contemporain, destiné à favoriser le développement et le rayonnement du dessin contemporain et des œuvres graphiques tant en France qu'à l'étranger, a été créé par Christine Phal, à cette occasion.

Drawing Now I Le Parcours[modifier | modifier le code]

Drawing Now I Le Parcours a pour objectif de fédérer, dans le cadre d’un partenariat amical, les expositions de dessin moderne et contemporain se déroulant dans des musées, des centres d’art, des fondations ou des lieux privés à Paris ou en région.

Drawing Now I Hors Les Murs[modifier | modifier le code]

Drawing Now I Hors Les Murs est consacré à toutes les expérimentations du dessin contemporain, transformant l’espace choisi - ou les espaces lors de parcours - en un gigantesque laboratoire du dessin contemporain. HORS LES MURS permet aux artistes et à leur galerie d'exposer des œuvres monumentales, à même les murs, sur le sol ou sous forme de projection vidéo.

Drawing Talks[modifier | modifier le code]

Une série de tables rondes - Drawing Talks - est organisée pendant toute la durée du salon. Les Talks permettent aux professionnels du monde de l’art, aux artistes et aux collectionneurs de débattre de sujets liés au dessin, ainsi qu’à sa place au sein de la création contemporaine et sur marché de l’art.

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

Entrée du Carrousel - Drawing Now Paris I Le Salon Du Dessin Contemporain 2011.
  • Plus de 80 galeries internationales, présentant chacune un artiste en Focus sur plus d’un tiers de leur stand.
  • Plus de 400 artistes représentés.
  • 20 000 visiteurs : collectionneurs, représentants d’institutions culturelles, amateurs d’art jeunes et confirmés…
  • 10 % de visiteurs internationaux.
  • 500 journalistes accrédités, de toutes nationalités.

Historique[modifier | modifier le code]

Première édition - 22 au 26 mars 2007[modifier | modifier le code]

36 galeries ont participé, avec Laurent Boudier pour directeur artistique, au premier Salon du dessin contemporain, créé par Christine Phal. Salon nomade, il a investi un ancien immeuble de bureaux, avenue d’Iéna à Paris. "Ce parti pris original, d'investir un immeuble haussmannien du triangle d'or, offre aux galeries une mise en situation des œuvres dans des espaces "en appartements" et permet aux visiteurs une approche plus directe et conviviale" [7].

Invité d'honneur.
Antoine de Galbert, fondateur de La Maison rouge, est l’invité d’honneur de ce premier Salon. Il présente sa collection de dessins avec entre autres, des dessins de Markus Raetz, Marcel Dzama, Jérôme Zonder, Stéphane Mandelbaum ou un dessin animé de Hans Op de Beck. "Part plus intime et plus secrète, cette présentation, qui ne se veut ni encyclopédique ni historique, offre à son tour les contours fragmentaires d'une personnalité soucieuse de fonder son plaisir sur la grande diversité du dessin, par sa spontanéité et son invention actuelle" [8].

Deuxième édition - 10 au 14 avril 2008[modifier | modifier le code]

Dans un même esprit que la première édition, le deuxième Salon du dessin contemporain investit un ancien immeuble de bureaux, 4 rue du Général Foy. 50 galeries françaises et internationales participent cette fois au Salon.

Les invités d’honneur de la deuxième édition, Claudine et Jean-Marc Salomon, présentent des œuvres issues de leur collection : "(…) des œuvres de nature et d'esprit très différents : dessins préparatoires pour une installation comme les carcasses de Anne Ferrer, dessins monumentaux au fusain dialoguant avec la peinture de Robert Longo, collages détonants de l'artiste allemand Olivier Ross ou encore dessins érotiques de Madeleine Berkhemer"[9]. Des œuvres de Madeleine Berkhemer, Catharina van Eetvelde, Anne Ferrer, Anthony Gormley, Robert Longo, Damien Navarro ou encore Spencer Sweeney ont été notamment choisies par le couple de collectionneurs.

Troisième édition - 26 au 29 mars 2009[modifier | modifier le code]

C'est au Carreau du Temple à Paris qu'a été organisée la troisième édition du Salon, avec 63 galeries internationales participantes.

Invitée d'honneur, Agnès b. présente des œuvres issues de sa collection privée, liées au geste et au trait. On retrouve des pièces de Jean-Michel Basquiat, de Jared Buckhiester, de Claude Lévêque, Jean-Michel Othoniel et Frank Rezzak.

Quatrième édition - 25 au 28 mars 2010[modifier | modifier le code]

En 2010, Philippe Piguet devient le Directeur artistique du Salon et Carine Tissot, Directeur. Le Salon souhaite "se sédentariser" et s'installe au Carrousel du Louvre : 66 galeries participent à cette quatrième édition.

Philippe Piguet propose l’exposition « histoire(s) de carnets », qui présente les carnets d’artistes comme Ben, Damien Cabanes, Mathilde Brétillot, Matali Crasset, Odile Decq, Gordon Matta-Clark, François Morellet, Georges Rousse, Françoise Pétrovitch ou encore Liu Xiaodong. Dans le catalogue de l'exposition "salon du dessin contemporain paris 2010", il explique son choix : "A la source même du fait de création, le carnet de dessin s'avère être le lieu par excellence de toutes les investigations et de toutes les expériences. C'est un véritable laboratoire et les opérations dont il est le détenteur y sont comme tenues au secret. Sur le mode du journal intime. Aussi rien n'est plus passionnant que d'y accéder" [10].

Cinquième édition - 25 au 28 mars 2011[modifier | modifier le code]

2011, année de changements.
Le Salon du dessin contemporain change de nom et devient DRAWING NOW PARIS. Les galeries françaises et internationales sont plus nombreuses : 83 exposants.
DRAWING NOW I LA MEZZANINE est une nouvelle plateforme consacrée aux jeunes galeries et DRAWING NOW I NUMÉRIQUE programme des œuvres de dessins numériques.
Remise du premier PRIX DRAWING NOW à un artiste de moins de 50 ans. Le MUSÉE IMAGINAIRE appairait avec, pour présenter les œuvres de son choix, Pierre Cornette de Saint-Cyr. Il présente pour l'occasion des dessins de nombreux artistes, tels que Antoni Tàpies, Mona Hatoum, Jean-Michel Basquiat, Claude Closky, Marjane Satrapi, Vincent Paronnaud, Yves Klein et Sol Lewitt.

Sixième édition - 29 mars au 1er avril 2012[modifier | modifier le code]

82 galeries ont participé à cette 6e édition du Salon, qui s'est voulu résolument tournée vers la jeune création, grâce à la mise en place de la plateforme Emergence, réservée aux galeries de moins de quatre ans présentant un artiste de moins de 40 ans. 70 galeries étaient présentes sur la plateforme Référence, qui réunit des galeries et des artistes plus confirmés. Le Musée imaginaire est confié à Catherine Millet, écrivain et créatrice d’art press : elle présente des dessins de Günther Brus, Erik Dietman, Marc Desgrand↵c(hamps, Bernard Dufour, Klaus Rinke, Otto Mühl, Diego Pimentao, Alberto Soberlli, Tatiana Trouvé, Bernar Venet ou encore Pierre Weiss.

Septième édition - 11 au 14 avril 2013[modifier | modifier le code]

C'est de nouveau au Carrousel du Louvre à Paris qu'a été organisée la septième édition du Salon où 84 galeries ont été sélectionnées dont 70 galeries présentes sur la plateforme Référence.

A l'occasion de l'édition 2013, Drawing Now Paris s'est mis à l'heure suisse sous le patronage de l'Ambassade de Suisse à Paris et a mis l'accent sur la richesse de la création graphique suisse, le dynamisme de ses nombreuses galeries, institutions, musées et sur la vision de ses collectionneurs.

Le Prix DRAWING NOW qui a récompensé Catherine Melin présentée par la galerie Isabelle Gounod en 2011 et Clément Bagot présenté par la Galerie Eric Dupont en 2012 a été décerné pour la troisième fois en 2013 à Didier Rittener. De nombreux artistes étaient présents tels que : Abdelkader Benchamma, Julien Serve, Christian Lhopital, David Coste, Brigitte Waldach, Dan Miller ...

Huitième édition - 26 au 30 mars 2014[modifier | modifier le code]

La huitième édition du Salon est le 1er événement culturel au Carreau du Temple tout juste rénové et à l'Espace Commines. 13 pays seront représentés cette année dans 86 galeries dont 17 galeries sur la plateforme INITIAL (première participation au Salon) et 15 galeries sur la plateforme FRESH (galeries de moins de 4 ans, avec en focus un artiste de moins de 40 ans).

Le 4e Prix DRAWING NOW sera remis à l'un des artistes de moins de 50 ans présenté en focus sur le stand des exposants. Parmi les artistes éligibles au Prix on retrouve : Elias Kafouros, Mircea Suciu, Harmony Korine, Killofer, Thomas Broomé, Damien Cadio, Frédéric Coché, Mathieu Lauffray et bien d'autres.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Drawing Now en "solo show" » par Christian Simenc, Le Journal des Arts, no 365, 16 mars 2012.
  2. Site du LaM.
  3. Site de l’école.
  4. Philippe Piguet, Drawing Now Paris, catalogue d'exposition, Musée imaginaire de Pierre Cornette de Saint-Cyr, mars 2011.
  5. Interview de Catherine Millet, février 2012.
  6. Palais de Tokyo
  7. PHAL Christine, 1er Salon du Dessin contemporain, Edito, mars 2007
  8. Les dessins de la collection Antoine de Galbert, 1er Salon du Dessin contemporain, Edito, mars 2007
  9. Les dessins de la collection Claudine et Jean-Marc Salomon, Le salon du Dessin contemporain, mars 2008
  10. PIGUET Philippe, histoire(s) de carnets, salon du dessin contemporain paris 2010, mars 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]