Drapeau de l'Espagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drapeau de l'Espagne
Drapeau de l'Espagne
Drapeau de l'Espagne
Utilisation Drapeau d'État et de guerre, pavillon d'État et de guerre Version officielle
Caractéristiques
Proportions 2:3
Adoption 19 décembre 1981
FIAV 100100.svg Drapeau civil et pavillon marchand de l'Espagne (proportion 2:3)

Selon l'article 4.1 de la Constitution espagnole de 1978, le drapeau national espagnol est formé de trois bandes horizontales, rouge, jaune et rouge, la bande jaune étant deux fois plus large que chacune des deux bandes rouges. Sur la bande jaune, décalées vers la hampe, figurent les armoiries de l'Espagne des couleurs fréquentes dans l'héraldisme ibérique : or sur rouge est l'emblème traditionnel de la Castille, les pals rouges sur jaune celui des royaumes d'Aragon (Catalogne, Valence, Majorque Aragon et l'entreprise d'unification de l'Espagne par les rois catholiques, Isabelle Ire de Castille et Ferdinand II d'Aragon). Le lion symbolise le Royaume de Léon et la grenade en bas, témoin du royaume de Grenade. Au centre du fanion, on retrouve le symbole de la famille royale, les deux colonnes d'Hercule étant également représentées de part et d'autre, symboles des îles Canaries et Baléares.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

FIAV historical.svg Drapeau national et pavillon de la marine espagnole (1785-1931)

C'est par le décret royal du 28 mai 1785 que le roi Charles III de Bourbon ordonne l'emploi d'un drapeau, d'une flamme et d'un pavillon qui soient jaune et rouge pour identifier les navires et les bateaux de la marine espagnole (Armada).

Au XVIIIe siècle, l'Armada employait un pavillon blanc, la couleur des Bourbons. Mais les Bourbons étant aussi rois de Naples, de Sicile, de Toscane et de France, cela prêtait à confusion. Dans les batailles navales entre Espagnols et Français, la situation était en effet devenue très confuse. le roi Charles III commanda donc un nouveau pavillon de marine. Il choisit le dessin qui est devenu le drapeau actuel du royaume.

Pendant la Guerre d'indépendance contre Napoléon Ier, le drapeau de la marine devient populaire parmi les armées de terre formées d'anciens marins. L'adoption définitive de ce même emblème par toutes les armées du pays s'effectue pendant le règne d'Isabelle II, le 13 octobre 1843.

La Première République (1873-1874)[modifier | modifier le code]

FIAV historical.svg Le drapeau national sous la Première République (1873-1874)

La Première République (1873-1874) maintient le drapeau rouge et or ainsi que les armoiries, sans couronne royale.

Restauration bourbonienne[modifier | modifier le code]

FIAV historical.svg Drapeau national et pavillon de la marine espagnole (1785-1931)

Sous le règne d'Alphonse XIII, les couleurs nationales rouge et or de ce drapeau militaire, dépourvu cependant des armoiries royales, devinrent le drapeau national, à usage civil et militaire

La Seconde République (1931-1939)[modifier | modifier le code]

Sous la Seconde République (1931-1939) les couleurs nationales changent : la traditionnelle barre inférieure rouge est remplacée par le violet, couleur qui figurait sur les drapeaux des Castillans (comuneros) qui combattaient contre Charles Quint, ceci pour souligner la volonté d'indépendance et l'opposition à la monarchie.

Nationalistes espagnols et Espagne franquiste[modifier | modifier le code]

Lors du soulèvement militaire du 18 juillet 1936, qui conduit à la guerre civile espagnole, le drapeau tricolore est utilisé par les deux opposants jusqu'en août 1936, quand le côté des dits nationaux, restaure la bannière bicolore.

Le régime de Franco, adopte officiellement le 11 octobre 1945, la bannière rouge et or traditionnelle avec en plus les armoiries des rois catholiques, un aigle de Saint Jean mais touchée d'un disque or et de la devise "Une, Grande, Libre".

La transition et la démocratie[modifier | modifier le code]

FIAV historical.svg 1977-1981

C'est en novembre 1975, avec la mort de Franco et la succession du roi Juan Carlos qu'a débuté la période de transition vers la démocratie.

En 1977, les armoiries nationales furent modifiées et les couleurs rouge et or définitivement légitimées. Cette configuration, très symbolique, dispose l'aigle de Saint Jean au milieu du drapeau, en position de s'envoler et avec les colonnes d'Hercule sous les ailes.

Le gouvernement d'Adolfo Suárez entreprit de faire accepter les réformes constitutionnelles dans le cadre de la monarchie aux mouvements d'oppositions interdits ainsi que le drapeau espagnol rouge et or. En prélude à la levée de leur interdiction, le PSOE et le Parti communiste acceptèrent les symboles monarchiques et favorisent ainsi la transition démocratique espagnole vers la Constitution adoptée par référendum le 6 décembre 1978.

Le plus grand drapeau de l'Espagne sur la Plaza de Colón à Madrid

Par la suite, en 1981, les armoiries nationales actuelles remplacent celles modifiées en 1977. Les armoiries figurent légèrement à gauche sur la bande jaune du drapeau. L'usage du drapeau national sans les armoiries est devenu très peu fréquent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]