Drapétomanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La drapétomanie était une prétendue maladie mentale, décrite par le médecin américain Samuel Cartwright en 1851 qui aurait été la raison expliquant que les esclaves Noirs américains fuient leur captivité[1]. Aujourd'hui la drapétomanie est considérée comme un exemple de théorie pseudoscientifique[2] et racialiste.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Délires racistes et savants fous de Guy Bechtel aux éditions Plon.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kevin White, An Introduction to the Sociology of Health and Illness, Londres, Sage Publications,‎ 2002, poche (ISBN 978-0-7619-6400-1, lire en ligne), p. 41
  2. (en) Arthur L. Caplan, James J. McCartney, and Dominic A. Sisti, Health, Disease, and Illness: Concepts in Medicine, Washington, D.C., Georgetown University Press,‎ 2004, poche (ISBN 978-1-58901-014-7, lien LCCN?), p. 2