Dragons of Flame

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dragons of Flame
Éditeur Strategic Simulations, Inc., U.S. Gold, Pony Canyon
Développeur U.S. Gold

Date de sortie 1989
1990 (C64, ZX Spectrum)
1992 (NES)
Genre Rôle, action
Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Amiga, Amstrad CPC, Atari ST, MS-DOS, Commodore 64, ZX Spectrum, NES, PC-98
Média Disquette, cartouche, cassette
Contrôle Clavier, joystick

Dragons of Flame est un jeu vidéo de rôle et d’action développé par U.S. Gold et publié par Strategic Simulations (SSI) en 1989 sur Amiga, Amstrad CPC, Atari ST et MS-DOS. Le jeu a ensuite été porté sur Commodore 64 et ZX Spectrum en 1990 puis sur NES en 1992. Le jeu est basé sur le jeu de rôle médiéval-fantastique Donjons et Dragons, publié par TSR. Il est le deuxième volet d’une trilogie se déroulant dans l’univers de Lancedragon, faisant suite à Heroes of the Lance et précédent Shadow Sorcerer. Le jeu prolonge l'histoire raconté dans son prédécesseur, en suivant toujours la trame du premier roman des Chroniques de Lancedragon, intitulé Dragons d'un crépuscule d'automne, écrit par Margaret Weis et Tracy Hickman et publié en 1984. Son système de jeu combine un gameplay de jeu d'action à déroulement horizontal (side-scroller) avec des éléments de jeu de rôle.

Trame[modifier | modifier le code]

Univers[modifier | modifier le code]

Dragons of Flame prend place dans l’univers Lancedragon, un décor de campagne du jeu de rôle Donjons et Dragons. Le jeu se déroule dans le monde de Krynn, un pays mythique dans lequel les humains, les elfes et les nains affrontent les draconiens, une race d’homme-dragons belliqueuse alliés a des dragons maléfiques. Le jeu débute après que les héros de Heroes of the Lance aient retrouvés les disques de Mishakal, parvenant ainsi a stopper l'attaque contre Krynn de Takhisis, la reine des ténèbres[1].

Scénario[modifier | modifier le code]

L’objectif du jeu est de retrouvé une épée magique très puissante et de libérer les esclaves travaillant dans la forteresse de Pax Tharkas situé en plein territoire ennemi[1].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes obtenues
Dragons of Flame
ACE US 72 %[2]
Amiga Action US 72 %[3]
Amiga Format US 62 %[4]
CU Amiga US 84 %[5]
Gen4 FR 92 %[1]
Joystick FR 75 %[6]
Sinclair User US 82 %[7]
The Game Machine GB 63 %[8]
Your Sinclair US 65 %[9]
Zzap US 36 %[10]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Dragons of Flame », Gen4, no 17,‎ décembre 1989, p. 104-106.
  2. (en) « Dragons of Flame », ACE, no 30,‎ mars 1990, p. 83.
  3. (en) SK, Doug et Andy, « Dragons of Flame », Amiga Action, no 5,‎ février 1990, p. 60-61.
  4. (en) Andy Smith, « Dragons of Flame », Amiga Format, no 8,‎ mars 1990, p. 54.
  5. (en) Mark Patterson, « Dragons of Flame », CU Amiga,‎ janvier 1990, p. 39.
  6. (fr) Kaaa, « Dragons of Flame », Joystick, no 1,‎ janvier 1990, p. 103.
  7. (en) Alan, « Dragons of Flame », Sinclair User, no 125,‎ juillet 1992, p. 43.
  8. (fr) « Dragons of Flame », The Game Machine, no 27,‎ février 1990, p. 82.
  9. (en) Davey, « Dragons of Flame », Your Sinclair, no 58,‎ octobre 1990, p. 82.
  10. (en) « Dragons of Flame », Zzap, no 59,‎ mars 1990, p. 23.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Laurence H. Miller et George MacDonald, Dragons of Flame : Rule Book, Strategic Simulations,‎ 1989, 15 p.