Dragonball Evolution

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dragon Ball (homonymie).

Dragonball Evolution

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo du film.

Réalisation James Wong
Scénario Ben Ramsey
Acteurs principaux
Sociétés de production Drapeau : États-Unis 20th Century Fox
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action
Sortie 2009
Durée 85 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dragonball Evolution est un film sorti au cinéma le en France. Ce long-métrage américain, réalisé par James Wong[1], est une adaptation live du célèbre manga du même nom par Akira Toriyama.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans les temps anciens, la Terre faillit être détruite par des forces maléfiques. Pour éviter cette catastrophe, sept sages créèrent les boules de cristal : les Dragon Balls. Décidées à prendre leur revanche, les forces du Mal sont désormais de retour, et un seul guerrier d'exception est capable d'empêcher le pire. Le jeune Sangoku, régulièrement martyrisé par certains de ses camarades de classe, va alors découvrir le jour de ses 18 ans que son destin est très loin de ce qu'il avait imaginé.

Après la mort de son grand-père, il rencontre Maître Roshi, un expert en arts martiaux qui lui révèle le secret et le pouvoir des Dragon Balls. Sangoku se retrouve alors investi d'une mission cruciale : retrouver toutes les boules de cristal avant son ennemi le plus cruel, Piccolo. Il se lance dans une course effrénée aux côtés de Bulma, une scientifique brillante, Yamcha, un bandit du désert, et Chi-Chi pour qui son cœur bat.

Pour Sangoku, cette quête des Dragon Balls pourrait bien aussi être celle de son identité.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Source doublage[2]

Autour du film[modifier | modifier le code]

En , poussés par le succès japonais de Dragon Ball Z, les studios de la 20th Century Fox acquièrent les droits d’adaptation au cinéma. Après des repérages, la production a choisi la ville de Durango (Mexique) pour les plans en extérieurs, qui accueillera 85 % du tournage[3]. Le reste du film sera filmé en studio à Montréal pour réaliser ensuite les effets spéciaux[4]. Des prises de vue ont eu lieu fin et le tournage a débuté en . Un tournage d’environ une semaine a eu lieu à la mi- à l’UNITEC University de Mexico[5]. Le tournage à Durango a commencé le et a duré neuf semaines. Le tournage a été fini mi-.

Le studio d’effets spéciaux Hybride, derrière les films 300 et Sin City, s’est occupé des effets spéciaux de Dragon Ball.

C’est Stephen Chow réalisateur/producteur/interprète des films Shaolin Soccer et Crazy Kung-Fu qui a supervisé la production pour la 20th Century Fox.

Son Goku n'est plus l'un des derniers survivants de la race des Saiyans mais un monstre millénaire allié de Piccolo envoyé sur la Terre sous les traits d'un bébé en attendant la revanche du Namek. Au lycée, il est martyrisé par Carey Fuller et sa bande.

Maître Roshi (Tortue Géniale) a perdu sa carapace, gagné des cheveux et ne vit plus sur une île mais dans un chantier désaffecté au cœur de la ville.

Chichi est une jeune lycéenne typique des films d’adolescents.

Bulma, qui, dans le manga a tous ses cheveux bleus, n'a que deux mèches bleues.

Piccolo n'a pas la peau verte mais blanche, des oreilles pointues et des dents de vampire.

Mai est exactement pareille que dans le manga.

Sur le site AlloCiné, il est l'un des rares films à atteindre une moyenne de 1 étoile sur 5[6].

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Box-office arrêté le… Nombre de semaines
Monde Monde 57 497 699 $[7]
Drapeau des États-Unis États-Unis 9 362 785 $

Résultats au box office français[modifier | modifier le code]

  • Semaine 1 du 01-04 au 07-04 : 7e position / 176 764 entrées[8]
  • Semaine 2 du 08-04 au 14-04 : 14e position / 87 609 entrées[9]
  • Semaine 3 du 15-04 au 21-04 : 17e position / 42 887 entrées[10]

Le film reçut cependant un accueil public plutôt faible, ainsi qu'un accueil critique sévère (14 % sur Rotten Tomatoes). Les causes principales étant les faiblesses du scenario et le jeu des acteurs, ainsi que les libertés prises avec l'univers, la trame, et les personnages de l'œuvre initiale.

Bande sonore originale[modifier | modifier le code]

La bande originale du film Dragonball Evolution est Rule, chanson d’Ayumi Hamasaki.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kellvin Chavez, « Wong Got Some Dragon Balls », sur http://www.latinoreview.com/,‎ 2 octobre 2007 (consulté le 3 janvier 2012)
  2. Fiche VF du film sur Allodoublage, consulté le 27 août 2012
  3. (en) « Dragon Ball Z to Shoot in Durango, Mexico », sur http://www.superherohype.com/,‎ 6 novembre 2007 (consulté le 3 janvier 2012)
  4. (en) « Montreal gets a big-budget boom with three movie shoots », sur http://www.canada.com/,‎ 1er septembre 2007 (consulté le 3 janvier 2012)
  5. Premières photos officielles du tournage.
  6. « Dragonball Evolution », sur AlloCiné (consulté le 3 janvier 2012)
  7. (en) Box-office.
  8. (fr) « Box office – Semaine 1 », sur http://www.allocine.fr/, AlloCiné (consulté le 3 janvier 2012)
  9. (fr) « Box office – Semaine 2 », sur http://www.allocine.fr/, AlloCiné (consulté le 3 janvier 2012)
  10. (fr) « Box office – Semaine 3 », sur http://www.allocine.fr/, AlloCiné (consulté le 3 janvier 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]