Dragon Ball Z: Battle of Gods

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Dragon Ball Z
Battle of Gods

Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original du film.

ドラゴンボールZ 神と神
(Doragon Bôru Zetto: Kami to Kami)
Genre Aventure, fantastique
Thèmes Arts martiaux, science-fiction
Film d'animation japonais
Réalisateur
Scénariste
Studio d’animation Toei Animation
Durée 85 minutes
105 minutes (version longue)[réf. nécessaire]
Sortie
Liste des films
Précédent Suivant
L’Attaque du dragon Fukkatsu no F

Dragon Ball Z: Battle of Gods (ドラゴンボールZ 神と神, Doragon Bōru Zetto: Kami to Kami?, litt. : Dragon Ball Z : Dieu contre dieu) est le 18e film d'animation japonais de l'univers Dragon Ball et le 14e se déroulant dans la saga Dragon Ball Z. Il est sorti le au Japon. Réalisé par Masahiro Hosoda, c'est le premier film japonais disponible au format IMAX[1].

Akira Toriyama, le créateur d'origine, est impliqué directement dans l'écriture du scénario[2].

L'histoire se déroule après le passage de Boo et s'intègre totalement dans la trame du manga. Il ne s'agit donc pas d'un dérivé[3].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Quatre ans après la disparition de Boo, Beerus, le dieu de la destruction, se réveille après 39 ans d’hibernation. Quelques années auparavant, le Poisson Oracle lui avait prédit qu'un puissant guerrier se dresserait contre lui dans exactement 39 ans. Ayant eu echo de la mort de Freezer, Beerus décide alors de partir à la recherche de son bourreau, Son Goku, dans l'espoir de tomber sur le fameux guerrier de la prophétie du Poisson Oracle[4].

Alors que Son Goku s'entraîne sur la planète de son maître Kaio, Beerus, le dieu de la destruction, suivi par son compagnon de toujours, Whis, vient rendre visite à ce dernier et souhaite rencontrer Son Goku. Lorsque celui-ci lui demande s'il connait le Super Saiyan Divin, Son Goku lui répond que non et propose à Beerus de le défier en combat singulier. Le dieu accepte à condition que Son Goku se donne à fond. Son Goku ne tarde pas à se transformer en Super Saiyan 3 mais malgré sa puissance, il n'est pas de taille face à Beerus et ce dernier le bat en à peine deux coups. Kaio informe Vegeta de la défaite de Son Goku face à Beerus et lui conseille d'être prudent et surtout de ne pas le contrarier. En effet, Beerus et Whis arrivent à l'improviste chez Bulma qui fête aujourd'hui son anniversaire (Krilin, C-18, Yamcha, Puerh, Ten Shin Han, Piccolo, Dendé, Son Gohan, Videl, Kamé Sennin, Mr Satan, Boo, Oolong, Trunks et Son Goten ont été aussi invités) mais malheureusement, la fête d'anniversaire va virer au cauchemar car Boo refuse de partager ses flans avec Beerus et ce dernier se met vite en colère. Son Gohan et les autres sont surpassés par la puissance du dieu, même Vegeta contraint de se battre contre lui n'est pas non plus de taille. Bulma gifle Beerus pour avoir gâché son anniversaire et ce dernier la frappe à son tour. Fou de rage envers Beerus qui a osé frapper sa femme, Vegeta se transforme en Super Saiyan, reprend le combat face au dieu et prend un léger avantage jusqu'à ce que Beerus l'assomme.

Alors qu'il s'apprête à détruire la Terre, Son Goku fait son retour et lui demande de lui accorder quelques minutes afin d'en savoir plus sur le Super Saiyan Divin. Il fait d'abord appel à Shenron qui lui raconte l'histoire de cette légende et demande ensuite l'aide de Vegeta, Trunks et ses fils afin qu'il puisse se transformer en Super Saiyan Divin mais la première tentative est un échec. C'est à ce moment-là que Dendé décide d'annoncer à tout le monde que Videl est enceinte mais cette dernière l'annonce elle-même puis participe aussi à la tentative de transformation. Grâce à Videl, ses fils, Trunks et Vegeta, Son Goku parvient enfin à se transformer en Super Saiyan Divin (transformation équivalent à un dieu ayant des cheveux et les yeux pourpres). Beerus obtient finalement ce qu'il est venu chercher, propose à Son Goku de l'affronter et lui promet d'épargner la Terre s'il estime son adversaire suffisamment fort. Un combat commence alors entre Son Goku doté de ses nouveaux pouvoirs et Beerus qui semble équilibré dans l'ensemble jusqu'à ce que Son Goku perde ses nouveaux pouvoirs et le combat retourne finalement à l'avantage de Beerus. Refusant d'abandonner, Son Goku se transforme en Super Saiyan et continue de se battre. Alors que Beerus s'apprête à détruire la Terre avec une grosse boule de feu, Son Goku tente de la repousser mais en vain jusqu'à ce qu'il se transforme à nouveau en Super Saiyan Divin, absorbant ainsi la boule de feu. Vaincu, Son Goku reconnait la supériorité de son adversaire. Beerus jugeant Son Goku suffisamment fort, tient donc parole et décide de ne pas détruire la Terre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Personnage Voix japonaises[8],[9] Voix françaises[10],[11],[12]
Son Goku Masako Nozawa Patrick Borg
Son Gohan Masako Nozawa Mark Lesser
Son Goten Masako Nozawa Brigitte Lecordier
Vegeta Ryō Horikawa Éric Legrand
Trunks Takeshi Kusao Anouck Hautbois
Gotenks Masako Nozawa et Takeshi Kusao Brigitte Lecordier
Piccolo Toshio Furukawa Philippe Ariotti
Krilin Mayumi Tanaka Monique Nevers
Beerus Kōichi Yamadera Bruno Magne
Whis Masakazu Morita Bruno Méyère
Bulma Hiromi Tsuru Céline Monsarrat
Videl Yuko Minaguchi Jennifer Fauveau
Chichi Naoko Watanabe Anouck Hautbois
Mr Satan Unshō Ishizuka Frédéric Bouraly
Boo Kōzō Shioya Patrick Borg
Yamcha Tōru Furuya Éric Legrand
Ten Shin Han Hikaru Midorikawa Marc Bretonnière
Tortue Géniale Masaharu Satō Gilbert Levy
Maître Kaio Jōji Yanami Gilbert Levy
Kaio Shin Yūji Mitsuya Vincent de Bouard
Vieux Kaio Shin Ryōichi Tanaka Gilbert Levy
Dendé Aya Hirano Marie Millet
C-18 Miki Itō Brigitte Lecordier
Oolong Naoki Tatsuta Philippe Ariotti
Freezer Ryusei Nakao Philippe Ariotti
Madame Brief Yoko Kawanami Marie Millet
Puarh Naoko Watanabe Céline Monsarrat
Pr Brief Jōji Yanami Marc Bretonnière
Gyumao Ryūzaburō Ōtomo Marc Bretonnière
Pilaf Shigeru Chiba Benjamin Pascal
Maï Eiko Yamada Joséphine Ropion
Shû Tesshō Genda Stéphane Marais
Shenron Kenji Utsumi Antoine Nouel
le narrateur Jōji Yanami Michel Ruhl

Autour du film[modifier | modifier le code]

Une adaptation en anime comics est publiée le 4 octobre 2013 en version japonaise par Shūeisha[13] et le 11 février 2015 en version française par Glénat[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le film Dragon Ball Z 2013 en IMAX », sur Db-z.com (consulté le 16 février 2013).
  2. (ja) « Akira Toriyama impliqué directement dans l'écriture du film » sur Dragonball2013.com.
  3. « Communiqué de presse du film Dragon Ball Z 2013 », sur Db-z.com.
  4. « Beerus savait pour Goku depuis 39 ans », sur Db-z.com (consulté le 16 février 2013).
  5. « Une date de sortie et une édition collector pour Dragon Ball Z: Battle of Gods », sur Jeuxvideo.fr (consulté le 6 juin 2013).
  6. (en) « Uncut Dragon Ball Z: Battle of Gods Home Video release slated for october 2014 », sur Anime News Network.com,‎ (consulté le 4 septembre 2014).
  7. « Le film Dragon Ball Z: Battle of Gods en DVD et Blu-ray chez Kazé », sur Manga-news.com,‎ .
  8. (ja) « CAST/STAFF », sur Toei-anim.co.jp (consulté le 14 janvier 2015).
  9. (en) Dragon Ball Z: Battle of Gods (anime) sur l’Encyclopédie d’Anime News Network
  10. « Fiche du doublage français du film », sur RS Doublage,‎ .
  11. « Fiche de Dragon Ball Z: Battle of Gods », sur Planète-jeunesse.com,‎ .
  12. Les noms indiqués, sont les noms français utiliser pour le film donc les noms officiels français.
  13. (ja) « DRAGON BALL Z 神と神 アニメコミックス », sur Books.shueisha.co.jp,‎ (consulté le 13 février 2015).
  14. « L'anime comics du film Dragon Ball Z: Battle of Gods chez Glénat », sur Manga-news.com,‎ (consulté le 13 février 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]