Draa Kebila

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Draa Kebila
Noms
Nom algérien ذراع قبيلة
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Sétif
Daïra Hammam Guergour
Chef-lieu Ouled Ali
Président de l'APC Rabie Akhrib
3e mandat.
Code postal 19029
Code ONS 1907
Démographie
Population 14 492 hab. (2008[1])
Géographie
Coordonnées 36° 26′ 11″ N 4° 59′ 44″ E / 36.43637, 4.99551 ()36° 26′ 11″ Nord 4° 59′ 44″ Est / 36.43637, 4.99551 ()  
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Sétif.
Localisation de la commune dans la wilaya de Sétif.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Draa Kebila

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Draa Kebila

Draa Kebila est une commune du nord de la wilaya de Sétif en Algérie. Elle fait partie de la daïra de Hammam Guergour.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Draa Kebila est située à environ 70 km du chef lieu de Wilaya et s'étend sur une superficie de 62,5 km2. Sa population est de 14 492 habitants au recensement général de 2008. La commune Draa Kébila est issue du découpage territorial de 1984 et son siège se trouve à Ouled Ali Ben Athmane. Auparavant, son territoire relevait de l'ex-commune Talaifacene dont le siège se trouvait à Maoklane.

Communes limitrophes de Draa Kebila
Bousselam et Beni Chebana
Aïn Legraj Draa Kebila Talaifacene et Maoklane
Hammam Guergour

Lieux-dits et villages[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Draa Kebila compte 17 villages dont les plus importants en termes de population sont :

  • Ouled Ali Ben Athmane (chef-lieu de la commune)  : 2 508 habitants.
  • Lemroudj : 2 718 habitants.
  • Tazgarth : 2 360 habitants.
  • Tizi Ouaghladh : 1 176 habitants.
  • Ouled Kébila (Lavhayar) : 969 habitants.
  • Krima : 689 habitants.

Les villages épars sont :

  • Bouzelatène : 558 habitants
  • Izavachène : 520 habitants
  • Thakliaath : 546 habitants.
  • Agmerth : 536 habitants
  • Lmaatia Nath Mhani : 489 habitants
  • Lmaatia Izaavouvène : 395 habitants
  • Ikhanichène : 198 habitants
  • Idjissène : 423 habitants
  • Lmarj Iassmane : 256 habitants
  • Thaourirth : 129 habitants
  • Ath Saidi : 338 habitants

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune Draa Kebila existait avant l'indépendance, avec siège à Ouled Ali Ben Athmane. Mais, de 1962 à 1984, elle ne constituait qu'une partie de l'ex-commune Tala Ifacène dont le siège se trouvait à Maoklane et rattachée à la daïra de Bougaa. Elle renait à la faveur du découpage administratif de 1984 et reprend son ancienne appellation et son ancien chef-lieu dénommé Ouled Ali Ben Athmane.

Économie[modifier | modifier le code]

C'est une commune en zone montagneuse, à vocation agricole et plus particulière arboricole. L'olivier et le figuier sont les principaux arbres cultivés par les citoyens de cette commune.

Services publics[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Outre les douze écoles primaires, Draa Kebila est dotée d'un lycée implanté à Ouled Ali Ben Athmane, de deux collèges d'enseignement moyen (CEM) dont un à Lemroudj et un autre à Ouled Ali Ben Athmane.

L'électrification de la commune avoisine les 90%. Les habitations nouvelles réalisées dans le cadre du programme d'aide à l'habitat rural ne sont pas encore raccordées. Quant au raccordement au réseau du gaz naturel, 54% des foyers de la commune sont desservis depuis juin 2012. Les villages dotés de gaz naturel sont : Ouled Ali Ben Athmane, Lemroudj, Tazgarth, Akarkar et Thimachethawine. Un projet de raccordement des autres villages est prévu.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Sétif : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion. » Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.