Dr Kotô

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Koto (homonymie).

Dr. Kotô

Dr.コトー診療所
(Dr. Kotō Shinryōjo)
Type Seinen
Genre Tranches-de-vie, Social
Manga
Auteur Takatoshi Yamada
Éditeur Drapeau du Japon Shōgakukan
Drapeau de la France Kana
Prépublication Drapeau du Japon Weekly Young Sunday, Big Comic Original
Sortie initiale 4 novembre 2000 – en pause
Volumes 25
Drama japonais
Chaîne Drapeau du Japon Fuji Television
1re diffusion 2003 – 2006

Dr. Kotô (Dr.コトー診療所, Dr. Kotō Shinryōjo?) est une série manga de Takatoshi Yamada. Le manga a été prépublié entre 2000 et 2008 dans le magazine Weekly Young Sunday, avant d'être transférée dans le magazine Big Comic Original[1], et 25 tomes sont sortis au 30 juin 2010. Un tome spécial est sorti le 30 novembre 2011. La version française est éditée en intégralié par Kana.

En 2004, le manga est récompensé par le prix Shōgakukan dans la catégorie générale[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

L'île de Koshiki est une petite île perdue au beau milieu de l'océan et ne bénéficiant d'aucune structure médicale satisfaisante jusqu'à l'arrivée d'un nouveau docteur qui va bouleverser la vie des habitants.

Kotô Kensuke est un jeune chirurgien qui à la suite d'une erreur médicale, doit quitter Tokyo et une vie toute tracée. C'est avec une certaine réticence que les habitants de l'île l'accueillent, préférant se faire soigner sur le continent aux dépens de "l'hôpital" de Koshiki.

Mais son amour pour son métier, sa détermination et sa dévotion envers ses patients vont rapidement faire évoluer les mentalités, au point de faire du Dr Koto, le médecin indispensable de l'île. Animé d'un feu hors du commun, d'une passion dévorante pour son travail, le docteur Kotô Kensuke est déterminé à se battre contre les maladies les plus difficiles à traiter et surtout celles qui épuisent l'homme jusqu'à son dernier souffle.

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]