Dr. Martens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une paire de bottes Dr Martens en cuir noir. La couture de fil jaune, qui retient la semelle, est apparente.
Au fur et à mesure, la marque Dr. Martens a créé des chaussures répondant à des inspirations diverses, en témoigne cette paire de chaussures (modèle 1.4.60) à fleurs.

Dr. Martens est à la fois une marque de chaussures en cuir et le nom de l'entreprise britannique qui les fabrique, les distribue et les vend.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Klaus Märtens est un médecin Allemand dans l'armée allemande durant la Seconde Guerre mondiale. En 1946, alors en pleine convalescence des suites d'une blessure qu'il s'est faite à ski, met au point, avec son ami l'ingénieur Herbert Funck, une chaussure pour faciliter ses déplacements. C’est ainsi que voit le jour la première chaussure montée sur coussin d’air et à usage avant tout orthopédique[1].

Le procédé, novateur pour l'époque, de soudure à chaud permet de créer une cavité à l’intérieur de la semelle : le premier coussin d’air développé sur une chaussure est né. Mises en vente dans un premier temps sur le marché allemand, ces chaussures sur coussin d’air attirent alors principalement les sexagénaires ayant des problèmes de pieds. Mais cette invention va vite connaître un succès fulgurant, si bien qu’un brevet est déposé. En moins de deux ans, les « Dr. Maertens » sont commercialisées dans l’Europe entière.

En 1959, le fabricant de chaussures anglais Bill Griggs obtient la licence exclusive de production de ces chaussures et décide d’angliciser le nom, la marque devient ainsi « Dr. Martens ». Il entreprend alors quelques modifications du concept originel airwair avant le lancement des ventes. Griggs souhaitait en effet percer le marché du workwear en offrant davantage de confort.

Description[modifier | modifier le code]

Des détails deviendront les signes distinctifs de la marque : la semelle cousue selon un montage Goodyear, la semelle rainurée et translucide avec le système de coussin d’air visible, la languette noire au talon avec l’inscription jaune « airwair with Bouncing Soles », l'empreinte laissée par la semelle, des coutures jaunes, un support de voûte plantaire et coussinet de confort à l’avant du pied, une semelle en cuir résistante. Tous les matériaux sont traités pour être imperméables aux huiles, graisses et acides.

L'innovation ce sont les semelles composée d’une structure en nid d’abeille et d’un coussin d’air positionné sous l’intégralité de la chaussure ce qui isole thermiquement le pied du sol, et permet une bonne absorption des ondes de choc ce qui est facteur de confort. La construction Goodyear permet d’assembler la trépointe, la tige et la semelle première avec une unique couture, le robuste cousu Goodyear. Cette fabrication traditionnelle se retrouve sur tous les modèles classiques « Originals de Dr. Martens ».

1960 : succès international[modifier | modifier le code]

Marque estampée sur le côté externe de la botte (ca 1990).

Le 1er avril 1960, la première paire de Dr. Martens, la fameuse bottine huit trous de couleur rouge cerise avec une semelle sur coussin d’air sort des usines de Wollaston, à côté de Northampton. Elle est baptisée pour l’occasion « 1.4.60 ».

À l’origine portée par le milieu ouvrier et les agents de nombreux services publics anglais, la chaussure Dr. Martens est adoptée dans les années 1970 et 1980 par l'ensemble des mouvements contestataires de la contre-culture punk mais aussi de la mouvance des skinheads - également désignés par le terme « boot boys » dans les années 1970 à cause de leurs chaussures montantes). La « 1.4.60 » est devenue une véritable icône pour des groupes comme les Who, the Clash, the Cure, les Red Hot Chili Peppers. Continuant de soutenir les figures emblématiques de la musique rock et les jeunes artistes de la scène anglaise et internationale, Dr. Martens ne néglige pas pour autant son implication dans l’univers de la mode. Dans le milieu des années 1990, 50 % des ventes de Dr. Martens concernaient les femmes.

En 2000, pour le quarantième anniversaire de la marque, Dr. Martens s’est associée à des créateurs du monde entier pour la réalisation de pièces uniques de « 1.4.60 » personnalisées par Vivienne Westwood, Paul Smith, Jean-Paul Gaultier[2],[3]. Puis, 2006 a été marquée par la création de modèles « 1.4.60 » personnalisés à l’effigie de personnalités symbolisant l’esprit Doc, à l’image de Johnny Depp, Alicia Etourneau, John Galliano, Tony Regazzoni, Gwen Stefani, Kate Moss, Scarlett Johansson, Raphaël Raynaud, Sonia Rykiel. En 2007, Dr. Martens réalise une collection exclusive en partenariat avec le créateur japonais Yohji Yamamoto[4]. En mai 2007, l’agence de communication Doc Martens conçoit une publicité où figurent les icônes du rock ayant porté la célèbre chaussure. Kurt Cobain, Sid Vicious et Joey Ramone[5] sont mis en scène dans un paradis artificiel, chaussés de huit-trous. Blâmée par Courtney Love, la campagne a finalement été annulée et le concepteur remercié[6].

Dr. Martens a su se positionner comme une marque transgénérationnelle en fidélisant une clientèle de longue date et en attirant de nouveaux clients, toutes générations confondues. La chaussure utilitaire des débuts est devenue au fil des décennies un modèle emblématique et identitaire.

Production[modifier | modifier le code]

Une boutique Dr Martens à Hong Kong.

La totalité des modèles Dr. Martens était produite en Angleterre, dans les usines de Wollaston mais en 2003, la majeure partie de la production a été délocalisée en Chine et en Thaïlande, et depuis peu au Viêt Nam et en Indonésie. Seules 1 000 paires par semaine, la ligne Made In England, sont encore produites dans l'usine anglaise d’origine de Wollaston.

En 2012, Dr.Martens est présent partout dans le monde et dispose de six boutiques en nom propre à Londres, Montréal, Portland, Paris, Lyon et Rennes.

Gouvernance[modifier | modifier le code]

En octobre 2013 le fonds d’investissement Permira a signé le rachat des droits de la marque au groupe familial britannique R Griggs[7].

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]