Dr. Atl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tombe au Panteón de Dolores à Mexico.

Dr. Atl, de son vrai nom Gerardo Murillo, est un peintre mexicain né le 8 octobre 1875 à Guadalajara et mort en 1964 à Mexico.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commença à étudier la peinture à Guadalajara, avant d'entre à l'École nationale des beaux-Arts de Mexico à 21 ans.

Quelque temps après, il obtint une bourse du président Porfirio Díaz pour continuer ses études en Europe. Ses centres d'intérêt s'élargirent : il étudia la philosophie et le droit à l'Université à Rome. Il se rendit aussi à Paris à de nombreuses occasions pour assister à des conférences sur l'art données par Henri Bergson. Son intérêt pour la politique le conduisit à collaborer avec le Parti socialiste italien et à travailler pour le journal Avanti. C'est à cette époque qu'il fut surnommé « Dr. Atl » (mot nahuatl pour eau) par le poète argentin Leopoldo Lugones.

Dr. Atl fut très actif à son retour au Mexique. Il organisa des expositions pour présenter Diego Rivera, Francisco de la Torre, et Rafael Ponce de Leon.

Dr. Atl repartit ensuite à Paris, d'où il analysa les aspects politiques du Mexique.Il fonda un journal et écrivit sur les problèmes sociaux et politiques. Opposé au coup d'État de Victoriano Huerta (13 février 1913, il soutint les constitutionnalistes, prônant une sorte de socialisme biblique et le progrès des arts, de la littérature et des sciences.

Son amour de la nature et son goût de l'activité sont visibles dans ses nombreuses peintures de paysages. Il était très intéressé par les volcans et escalada le Popocatépetl et l'Iztaccíhuatl. Il écrivit en 1950, Cómo nace y crece un volcán, el Paricutín (« Comment naît et grandit un volcan – le Paricutín »), sur son expérience de témoin de l'éruption du Paricutín en 1943. On pense que les volcans inspirèrent le dessin de ses carreaux pour le magasin Tiffany & Co. à New York et pour le Palacio de Bellas Artes de Mexico. Ses séjours sur les volcans lui causèrent une maladie qui entraîna l'amputation d'une de ses jambes.

Ses Narraciones Extraordinarias (« Récits extraordinaires »), consacrés à la Révolution mexicaine, ont été salués comme une des meilleures œuvres littéraires sur cette période. Son livre La Perla ("La Perle"), tiré d'un conte traditionnel mexicain, a peut-être inspiré une œuvre assez proche de John Steinbeck, La Perle (1947).

Dr. Atl reçut de nombreuses récompenses artistiques et littéraires, notamment le Prix national des Arts en 1958 et la Médaille d'honneur Belisario Domínguez. Il est mort à Mexico en 1964.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bordan, Iain and Jane Rendell, eds. (2000). Intersections: Architectural Histories and Critical Theories. London: Routledge.
  • Calderazzo, John (2004). "Rising fire : volcanoes and our inner lives". Guilford, CT: Lyons Press. p61 ff
  • Cumberland, Charles (1957). Dr. Atl and Venustiano Carranza. The Americas. 13.
  • Espejo, Beatriz (1994). Dr. Atl : El paisaje como pasion. Coyoacán, Mexico: Fondo Editorial de la Plastica Mexica.
  • (1964). "Gerardo Murillo, Mexican Artist, 89." New York Times. August 16.
  • Helm, Mckinley (1989). Modern Mexican Painters. New York: Harper Brothers.
  • Patterson, Robert (1964). "An Art in Revolution: Antecedents of Mexican Mural Painting, 1900-1920." Journal of Inter-American Studies. 6.
  • Pilcher, Jeffrey (2003). The Human Tradition in Mexico. Wilmington: Scholarly Resources.