Doumbi Fakoly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Doumbi Fakoly (ou Doumbi-Fakoly) est un écrivain malien, né en 1944 à Kati.

Biographie[modifier | modifier le code]

Doumbi Fakoly est né le 1er janvier 1944 à Kati[1]. Il a grandi au Sénégal puis fait des études supérieures en France. Diplôme en poche, un D.E.S. de banque, il retourne au Mali. En 1983 de retour en France, il écrit son premier roman Mort pour la France.

Il est l'auteur de littérature de jeunesse. Son œuvre, des romans et des essais, traite de faits de société comme le sida, la religion, la racisme, etc...

Il vit en France, est marié et a deux enfants[2].

Doumbi Fakoly est un grand initié de religion traditionnelle africaine et affirme que la renaissance de l'Afrique nécessite l'abandon des religions abrahamiques par le peuple négro-africain et leur retour à la spiritualité traditionnelle africaine[3].

Il anime régulièrement des ateliers et des conférences sur la spiritualité africaine[4], [5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et essais 
  • 1983 : Mort pour la France, éditions Menaibuc[6]
  • 1984 : La retraite Anticipée du Guide Suprême, éditions l’Harmattan[2]
  • 1988 : Certificat de Contrôle Anti-Sida, éditions Publisud[2]
  • 1994 : La Révolte des Galsénésiennes, éditions Publisud, Paris[2]
  • 1997 : Le Guide du Panafricaniste - éditions Nouvelles du Sud, Paris[2]
  • 2000 : Afrique, la Renaissance - éditions Publisud, Paris[2]
  • 2003 : Pour une ligue des peuples noirs[7], éditions L'Harmattan
  • 2006 : La Colonisation, l’autre crime contre l’humanité, éditions Menaibuc, Paris (ISBN 2911372891)
  • 2006 : Le Mali sous Amadou Toumani Touré[7] (ISBN 2353490107)
  • date  : Complot contre la jeunesse africaine[7], , éditions Menaibuc, Paris.
Jeunesse
Religion et spiritualité 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie rapide », sur www.africansuccess.org (consulté le 12 février 2011).
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Biographie et bibliographie », sur www.afribone.com (consulté le 12 février 2011)
  3. Doumbi Fakoly, Ces Dieux et ces égrégores étrangers qui tuent le peuple noir (2008), éditions Menaibuc, Paris, (ISBN 2353490409)
  4. « Site éditions Menaibuc », sur http://www.menaibuc.com (consulté le 24 février 2011).
  5. « Blog éditions Menaibuc », sur http://menaibuc.blogspot.com (consulté le 24 février 2011).
  6. [PDF]« HISTOIRE ET LITTERATURE AFRICAINE :Propositions pour un travail interdisciplinaire sur l’histoire de l’Afrique à travers la littérature africaine. page 11 », sur www.google.fr (consulté le 12 février 2011).
  7. a, b, c, d, e et f « Bibliographie de l'auteur », sur dfakoly.blogspot.com (consulté le 13 février 2011).
  8. « DOUMBI-FAKOLY: "Cheikh Anta Diop expliqué aux adolescents" », sur kamitewoman.over-blog.com (consulté le 13 février 2011).
  9. « L'Islam est-il une religion pour les noirs », sur www.africamaat.com (consulté le 13 février 2011).

Lien externe[modifier | modifier le code]