Douglas Argyll Robertson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Argyll et Robertson.
Douglas Argyll Robertson
Douglas Argyll Robertson par George Reid

Douglas, Muray, Cooper, Lamb Argyll Robertson, né en 1837 à Édimbourg et mort le 3 janvier 1909 à Gondal, est un chirurgien ophtalmologiste écossais. Il a été le premier chirurgien à n'intervenir que sur les yeux.

Fils du chirurgien John Argyll Roberston, il fait ses études de médecine à Édimbourg. Il va ensuite compléter sa formation à Berlin auprès d'Albrecht von Graefe (1828-1870), l'un des meilleurs ophtalmologistes de l'époque, puis à Neuwied, en Prusse rhénane.

En 1863, il confirme l'observation faite par le pharmacologiste Th. Fraser une année auparavant qu'un extrait de la fève de Calabar (Physostigma venenosum, Fabacées) est capable de provoquer un myosis lors de son instillation oculaire[1] : la physostigmine jouera par la suite un rôle important dans le traitement du glaucome.

En 1869, il donne une description détaillée de l'aréflexie pupilaire à la lumière avec conservation de la réaction d’accommodation à la distance lors de la neurosyphilis : ce signe déjà connu depuis une trentaine d'années sera connu désormais sous le nom de signe d'Argyll Robertson.

D. Argyll Robertson meurt au cours d'un voyage en Inde au début de l'année 1909, à Gondal, une ville voisine de Bombay où il est incinéré.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

  • Pearce JMS. The Argyll Robertson pupil. J Neurol Neurosurg Psychiatry 2004; 75: 1345.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Argyll Robertson DMCL. The Calabar bean as a new agent in ophtalmologic medicine. Edin Med J 8 : 1862-1863.