Dorothy Simpson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Simpson.

Dorothy Simpson

Nom de naissance Dorothy Preece
Activités romancière
Naissance 20 juin 1933
Blaenavon, Monmouthshire, Pays de Galles, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue d'écriture Anglais britannique
Genres Roman policier, science-fiction
Distinctions Silver Dagger Award 1985

Dorothy Simpson, née Preece le 20 juin 1933 à Blaenavon, au Pays de Galles, est un auteur britannique de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle passe son enfance au Pays de Galles. Elle fait des études supérieures en langues modernes à l’Université de Bristol et obtient son diplôme d'enseignante en 1955. Elle déménage ensuite dans le Kent où elle enseigne la littérature anglaise et le français dans une école de jeunes filles de Dartford et dans d'autres établissements. Le 22 juillet 1961, elle épouse l’avocat Keith Taylor Simpson et démissionne de son poste de professeur l’année suivante. Entre 1969 et 1982, elle est conseillère matrimoniale.

En 1974, elle tombe gravement malade et, pendant sa longue convalescence, elle décide de se lancer dans l'écriture. Elle publie d’abord des nouvelles policières dans divers magazines. En 1977, elle achève un premier roman, Harbingers of Fear, qui trouve immédiatement un éditeur, mais les trois tentatives qui suivent sont partout refusées. Elle persévère, affine son style et parvient, en 1981, à publier Le Secret de Julie, la première des quinze enquêtes de l’inspecteur Luke Thanet, responsable des affaires criminelles de la police de Sturrenden, une petite ville imaginaire du Kent. Pour lui permettre d'élucider les énigmes entourant des meurtres banals ou sordides, bien qu'il lui arrive d'être faillible et de ne pas y parvenir, il est épaulé par le vieux docteur légiste Mallard et le sergent Michael (Mike) Lineham. Les activités professionnelles de Thanet sont racontés en contrepoint avec sa vie familiale (il a deux enfants) et ses relations de couple tendues. Son épouse, en décidant de retourner sur le marché du travail, oblige en effet Thanet à exécuter des tâches ménagères qui le rebutent. S'il les fait sans rechigner, il admet être dépassé par l'évolution des rapports conjugaux dans l'Angleterre moderne.

Le succès immédiat du cycle Thanet, qui, tout en évitant les personnages stéréotypés, trouve un point d'équilibre entre whodunit classique, roman psychologique et procédure policière (police procedural (en)), vaut à Dorothy Simpson de figurer rapidement auprès de Ruth Rendell et de June Thomson parmi la nouvelle génération des auteurs féminins en vue de la littérature policière britannique. En 2000, de graves troubles musculosquelettiques l’obligent toutefois à mettre fin abruptement à sa carrière littéraire.

Mère de trois enfants, elle réside présentement avec son mari à Maidstone dans le Kent.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Inspecteur Luke Thanet[modifier | modifier le code]

  • The Night She Died (1981)
    Publié en français sous le titre Le Secret de Julie, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1710, 1983
  • Six Feet Under (1982)
    Publié en français sous le titre Le Chat de la voisine, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Club des Masques no 533, 1984
  • Puppet for a Corpse (1983)
    Publié en français sous le titre Feu le mari de madame, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1852, 1986
  • Close Her Eyes (1984)
  • Last Seen Alive (1985)
  • Dead on Arrival (1986)
  • Element of Doubt (1987)
  • Suspicious Death (1988)
  • Dead by Morning (1989)
  • Doomed to Die (1991)
  • Wake the Dead (1992)
  • No Laughing Matter (1993)
  • A Day for Dying (1995)
  • Once Too Often (1998)
  • Dead and Gone (1999)

Autre roman[modifier | modifier le code]

  • Harbingers of Fear (1977)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueil de nouvelles[modifier | modifier le code]

Nouvelle de la série Inspecteur Thanet[modifier | modifier le code]

  • Just Desserts (1995), longue nouvelle (novella)

Autres nouvelles isolées[modifier | modifier le code]

  • The Wisp of Sound (1977)
  • The Sanctuary (1978)
  • Boxes with Boxes (1980)
  • Two’s Compagny (1984)
  • The Person Inside (1987)
  • A Man in a Million (1995)

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]