Dorothy L. Sayers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sayers.

Dorothy L. Sayers

Nom de naissance Dorothy Leigh Sayers
Activités Romancière
Naissance
Oxford, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès (à 64 ans)
Witham, Essex, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Langue d'écriture anglais britannique
Genres Roman policier

Œuvres principales

  • Série des Lord Peter (1923-1942)

Dorothy Leigh Sayers (Oxford, Oxfordshire, - Witham, Essex, ) est une femme de lettres et romancière britannique, connue surtout pour ses romans policiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille du pasteur de Witham, Henry Sayers, elle naît dans un milieu bourgeois aisé que va ruiner la Première Guerre mondiale. Après de brillantes études à Oxford, elle se destine à l'enseignement mais se rend compte qu'elle ne supporte pas ce métier. Elle séjourne en France comme professeur-assistante d'anglais, mais cela ne l'enchante pas. Son meilleur souvenir de la France est d'y avoir lu tous les romans d'Arsène Lupin et d'avoir fréquenté au Collège des Roches le séduisant Eric Whelpton, dont elle s'inspirera pour créer le héros de ses romans policiers. De retour à Londres, elle travaille dans une agence de publicité londonienne. Cette expérience lui servira plus tard à évoquer le milieu des salles de rédaction dans Lord Peter et l'Autre. Après s'être intéressée un temps aux mouvements socialistes qui façonnent la société anglaise de l'Entre-deux-guerres, elle publie en 1923 son premier roman, Lord Peter et l'Inconnu, mettant en scène l'aristocratique détective Lord Peter Wimsey. Si ses romans s'intègrent dans le cadre du traditionnel roman d'énigme, elle apporte au genre un ton humoristique, quelques traits acérés contre la société bien-pensante de l'époque, et affuble son héros d'une vie sentimentale faisant totalement défaut aux Sherlock Holmes, Hercule Poirot et autres célèbres limiers britanniques. En effet, Lord Peter s’éprend follement de la belle Harriett D. Vane, qu'il sauve de la pendaison dans Poison violent et qu'il épousera à la fin de la saga dans Noces de crime.

La vie privée de Dorothy Sayers est moins idyllique que celles de ses personnages de roman. Sa vie sentimentale est tumultueuse et décevante. Une liaison avec un mécanicien en automobiles se solde, en 1924, par la naissance d'un enfant qu'elle élève seule, au mépris des convenances. Mais heureusement, ses succès littéraires lui permettent de s'en affranchir. Elle épouse le Capitaine Mac Fleming, en 1928, grand buveur et paresseux notoire. Une union difficile, sinon ratée, qui laisse heureusement Dorothy Sayers libre de ses mouvements pour produire, à un rythme soutenu, les aventures de Lord Peter, lui apportant gloire et fortune.

Curieusement, sans parvenir à repousser les limites du genre policier, elle sait reconnaître le talent. Ainsi prit-elle la défense de la romancière Agatha Christie, dont le roman, Le Meurtre de Roger Ackroyd, avait offusqué par sa « malhonnêteté » narrative les dignes membres du Detection Club. Pour rendre hommage à celle qui l'avait inconditionnellement soutenue, à la mort de Dorothy Sayers, Agatha Christie lui succédera à la présidence du Detection Club.

Dorothy Sayers abandonne Lord Peter en 1940 pour se consacrer à sa passion, la littérature médiévale. Elle fournit notamment des traductions de La Divine Comédie de Dante et de La Chanson de Roland. De ses romans policiers, on retiendra Lord Peter et l'Inconnu, Arrêt du cœur, Lord Peter et le Bellona Club, Poison violent, Lord Peter et le Mort du 18 juin et surtout Lord Peter et l'Autre.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Lord Peter Wimsey[modifier | modifier le code]

  • Whose Body? (Londres, Unwin, 1923)
    Publié en français sous le titre Lord Peter et l'Inconnu, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 282, 1939; réédition, Le Livre de poche no 978, 1967
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Lord Peter et l'Inconnu dans Dorothy Sayers, vol. 1, Intégrales du Masque, 1995 ; réédition de cette nouvelle traduction révisée, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 282, 1999 ; réédition, Paris, Éditions du Masque, Masque poche no 21, 2013
  • Clouds of Witness (Londres, Unwin, 1926)
    Publié en français sous le titre Le Duc est un assassin, Paris, Nicholson et Watson, coll. La Tour de Londres, 1948
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Trop de témoins pour Lord Peter, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 465, 1954
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Trop de témoins pour Lord Peter dans Dorothy Sayers, vol. 1, Intégrales du Masque, 1995 ; réédition de cette traduction révisée, Paris, Éditions du Masque, Masque poche no 34, 2014
  • Unnatural Death (Londres, Benn, 1927)
    Publié en français sous le titre Arrêt du cœur, Paris, Nouvelle Revue Critique, coll. L'Empreinte no 140, 1938 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 1754, 1985
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre L'autopsie n'a rien donné, Paris, Morgan, Série rouge, 1947 ; réédition, Paris, Opta, coll. Littérature policière, 1976
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Arrêt du cœur dans Dorothy Sayers, vol. 1, Intégrales du Masque 1995 ; réédition de cette nouvelle traduction, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 2450, 2001
  • The Unpleasantness at the Bellona Club (Londres, Benn, 1928)
    Publié en français sous le titre Lord Peter et le Bellona Club, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 191, 1935 ; réédition, Le Club des Masques no 7, 1966
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Lord Peter et le Bellona Club dans Dorothy Sayers, vol. 1, Intégrales du Masque 1995 ; réédition de cette traduction, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 191, 1995 et 2002
  • Strong Poison (Londres, Gollancz, 1930)
    Publié en français sous le titre Lord Peter, détective, Paris, Nouvelle Revue Critique, L'Empreinte no 42, 1934 ; réédition, Paris, La Maîtrise du livre, L'Empreinte Police no 3, 1947
    Publié en français dans une nouvelle traduction intégrale sous le titre Poison violent, Paris, J'ai lu no 1718, 1984
  • The Five Red Herrings (Londres, Gollancz, 1931)
    Publié en français sous le titre Lord Peter en Écosse, Nicholson et Watson, coll. La Tour de Londres, 1947
    Publié en français dans une autre traduction sous le titre Les Cinq Fausses Pistes, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 492, 1954
  • Have His Carcase (Londres, Gollancz, 1932)
    Publié en français sous le titre Lord Peter et le Mort du 18 juin, Paris, Julliard coll. P.J., 1969 ; réédition, Paris, C. Bourgois, coll. P.J. bis, 1972 ; réédition, Genève, Éditions de Crémille, Les Grands Maîtres du roman policier no 10, 1973 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 5112, 1978 ; réédition de la même traduction sous le titre Le Mort de la falaise, Paris, J'ai lu no 1889, 1985
  • Murder Must Advertise (Londres, Gollancz, 1933)
    Publié en français sous le titre Lord Peter et l'Autre, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 174, 1935 ; réédition de cette traduction revue et complétée au même numéro de la collection Le Masque en 2003
  • The Nine Tailors (Londres, Gollancz, 1934)
    Publié en français sous le titre Les Neuf Tailleurs, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 567, 1957 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Club des Masques no 89, 1970
  • Gaudy Night (Londres, Gollancz, 1935)
    Publié en français sous le titre Le Cœur et la Raison, Villeneuve d'Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2012
  • Busman's Honeymoon (Londres, Gollancz, 1937)
    Publié en français sous le titre Noces de crime, J'ai lu no 1995, 1986
  • Thrones, Dominations (1998)
    Publié en français sous le titre Au crépuscule de l'Empire, Paris, Éditions Le Masque, 1999 ; réédition, Paris, L.G.F., Le Livre de poche no 14903, 2000
    • Note : Roman abandonné entre 1936 et 1938, achevé et publié par Jill Paton Walsh.

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • The Documents in the Case (Londres, Benn, 1930), écrit en collaboration avec Robert Eustace
    Publié en français sous le titre Les Pièces du dossier, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque no 339, 1947 ; réédition, Paris, Le Livre de Poche no 1668, 1966 ; réédition, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Club des Masques no 400, 1989
  • The Floating Admiral (1931), écrit en collaboration avec des membres de Detection Club
    Publié en français sous le titre L'Amiral flottant, Paris, Gallimard, coll. Le Scarabée d'or no 1, 1936
  • Ask a Policeman (1933), écrit en collaboration avec des membres de Detection Club
    Inédit en français
  • Six Against the Yard (1936), écrit en collaboration avec des membres de Detection Club
    Inédit en français
  • Double Death: A Murder Story, écrit en collaboration avec des membres de Detection Club
    Inédit en français
  • The Scoop, and Behind the Screen, écrit en collaboration avec des membres de Detection Club
    Inédit en français
  • Crime on the Coast, and No Flowers by Request, écrit en collaboration avec des membres de Detection Club
    Inédit en français

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Recueils de nouvelles de la série Lord Peter Wimsey[modifier | modifier le code]

  • Lord Peter Views the Body (Londres, Gollancz, 1928), recueil de 12 nouvelles
    Publié en français sous le titre Lord Peter devant le cadavre, Paris, Librairie des Champs-Élysées, hors collection, 1934.
  • In the Teeth of the Evidence (Londres, Gollancz, 1939), recueil de 18 nouvelles, dont 4 avec Lord Peter.
    Inédit en français.
  • Hangman's Holiday (Londres, Gollancz, 1933), recueil de 12 nouvelles, dont 4 avec Lord Peter.
    Inédit en français.
  • Striding Folly (Londres, New English Library, 1972)
    Inédit en français. Recueil de trois nouvelles avec Lord Peter: Striding Folly, 1939; The Haunted Policeman, 1939; Talboys, 1942. Voir liste des nouvelles ci-bas.

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • The Inspiration of Mr. Budd (1926)
    Publié en français sous le titre L'Idée géniale de M. Budd, Paris, Fayard, Le Saint détective magazine no 6, août 1955
  • The Learned Adventure of the Dragon's Head (1926)
    Publié en français sous le titre L'Édifiante Aventure de la tête de dragon, Paris, LGF, Hitchcock Magazine, deuxième série no 6, mai 1989 ; réédition dans Hitchcock démasque une double ruse, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Club des Masques no 1000, 1992
  • The Footsteps That Ran (1928)
    Publié en français sous le titre Les Pas qui couraient, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 8, mars 1966
  • The Abominable History of the Man with Copper Fingers (1928)
    Publié en français sous le titre L'Homme aux doigts de cuivre, Paris, Fayard, Le Saint détective magazine no 28, juin 1957
  • A Matter of Taste (1928)
    Publié en français sous le titre Une simple question de goût, Paris, Opta, Mystère Magazine no 247, septembre 1968
  • The Man Who Know How (1932)
    Publié en français sous le titre L'Homme qui savait comment faire, dans Les Reines du crime, Paris, Presses de la Cité, 2002 ; réédition, Paris, Pocket no 12345, 2006
  • The Queen's Square (1932)
    Publié en français sous le titre La Case de la reine, Paris, Opta, Mystère Magazine no 235, août 1967
  • Suspicion (1933)
    Publié en français sous le titre Soupçon, Paris, Opta, Mystère Magazine no 62, mars 1953 ; réédition, Paris, Fayard, Le Saint détective magazine no 135, mai 1966 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 21, 1976 ; réédition dans Anthologie de la littérature policière, Paris, Ramsey, 1980 ; réédition dans Le Masque vous donne de ses nouvelles, Paris, Librairie des Champs-Élysées, Le Masque, 1989
  • Something Queer About Mirrors ou The Image in the Mirror (1933)
    Publié en français sous le titre Miroirs déformants, Paris, Opta, Mystère Magazine no 207, avril 1965
  • The Power of Darkness ou The Incredible Elopement of Lord Peter Wimsey (1933)
    Publié en français sous le titre La Puissance des ténèbres, Paris, Opta, Mystère Magazine no 221, juin 1966
  • The Necklace of Pearls (1933)
    Publié en français sous le titre Le Collier de perles, Paris, Opta, Mystère Magazine no 54, juillet 1952 ; réédition dans Noëls rouges, Paris, Julliard, coll. La Bibliothèque criminelle, 1989
  • Striding Folly (1935)
    Publié en français sous le titre Échec à la tour, Paris, Opta, Mystère Magazine no 100, mai 1956
  • The Haunted Policeman (1937)
    Publié en français sous le titre Le policeman a des visions, Paris, Opta, Mystère Magazine no 71, décembre 1953 ; réédition, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 3, 1963 ; réédition sous le titre Le flic a des vision, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 17, 1973
  • The Leopard Lady (1939)
    Publié en français sous le titre La Dame aux léopards, Paris, Opta, L'Anthologie du Mystère no 2, 1962

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • The Man Born to Be King (Londres, Gollancz, 1943), pièce religieuse
    Publié en français sous le titre L'Homme né pour être roi, Lausanne, Éditions de l'Église vaudoise, 1949
  • Four Sacred Plays (Londres, Gollancz, 1957)
  • Love All and Busman's Hneymoon (Kent State University Press, 1984), éditions posthumes d'adaptations pour la scène.

Autres publications[modifier | modifier le code]

  • The Mind of the Maker (Londres, Methuen, 1941)
  • Unpopulars Opinions (Londres, Methuen, 1947)
  • The Whimsical Christian (Londres MacMillan, 1978), ouvrage posthume
  • The Christ of the Creeds and Others Broadcast Messages to British People during World War II (Londres, The Dorothy L. Sayers Society, 2008)
    Publié partiellement en français sous le titre Paroles prophétiques à une nation en crise, Paris, Farel, 2011

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Tristan in Brittany, traduction de Le Tristan de Thomas (Londres, Benn, 1929)
  • The Song of Roland, traduction de La Chanson de Roland (Londres, Penguin, 1957)
  • Divine Comedy : Hell, Purgatory, Paradise, traduction de La Divine Comédie : L'enfer, Le Purgatoire, le Paradis, (Londres, Penguin, 1950, 1955, 1962)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]