Dorothy Kirsten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dorothy Kirsten

Description de cette image, également commentée ci-après

Avec Bing Crosby, dans le film Mr. Music (1950)

Nom de naissance Dorothy Adelle Kirsten
Naissance 6 juillet 1910
Montclair
New Jersey, États-Unis
Nationalité : Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 18 novembre 1992 (à 82 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Activité principale Chanteuse
Soprano
Style Musique classique
Opéra
Activités annexes Actrice
Lieux d'activité New York, San Francisco ...
Années d'activité 1939-1979
Collaborations Jussi Björling, Raoul Jobin, Ferruccio Tagliavini ...

Répertoire

- La Bohème : Mimì
- Faust : Marguerite
- Madama Butterfly : Cio-Cio-San
- Tosca : rôle-titre
- La traviata : Violetta

Scènes principales

Metropolitan Opera, San Francisco Opera ...

Dorothy Kirsten est une chanteuse d'opéra (occasionnellement actrice) américaine, née Dorothy Adelle Kirsten le 6 juillet 1910 à Montclair (New Jersey), décédée le 18 novembre 1992 à Los Angeles (Californie).

Biographie[modifier | modifier le code]

Issue d'une famille de musiciens, Dorothy Kirsten s'installe vers la fin des années 1920 à New York, où elle étudie le chant à la Juilliard School et, en cours privés, auprès du pédagogue Louis Darnay. Après des débuts semi-professionnels en 1937, dans le registre de soprano, elle rencontre l'année suivante (1938) la chanteuse (également soprano) Grace Moore qui la conseille et la recommande après du pédagogue italien Astolfo Pescia, dont elle va suivre l'enseignement durant un an (1938-1939), à Rome.

De retour aux États-Unis, elle donne son premier concert en 1939 et, l'année suivante (1940), interprète son premier rôle à l'opéra, celui de Poussette, dans Manon de Jules Massenet, au sein de la Chicago Grand Opera Company. En 1942, elle fait ses débuts dans la troupe itinérante San Carlo Opera Company, interprétant notamment Mimì dans La Bohème de Giacomo Puccini, à New York. En 1943, elle intègre la Philadelphia La Scala Opera Company et débute au New York City Opera, où elle chante Violetta en 1944, dans La traviata de Giuseppe Verdi.

En 1945, Dorothy Kirsten débute au San Francisco Opera et surtout, en décembre de la même année, entame avec le Metropolitan Opera ('Met') de New York une longue collaboration, qui commence avec à nouveau le rôle de Mimì dans La Bohème (qu'elle interprète quarante fois au Met, jusqu'en 1977), et s'achève en octobre 1979 (année où elle se retire), avec le rôle-titre dans Tosca de Puccini (en tout, elle personnifie Tosca quarante-deux fois au Met, à partir de 1952).

Au long d'une carrière menée essentiellement aux États-Unis (avec toutefois quelques incursions en Europe, plus la Russie soviétique en 1962), si elle s'illustre surtout dans des opéras de Giacomo Puccini, elle chante aussi Georges Bizet, Charles Gounod, Francis Poulenc, Johann Strauss II, William Walton, ou encore (déjà cités) Jules Massenet et Giuseppe Verdi, entre autres (voir la rubrique "Répertoire" ci-après).

Outre son activité principale à l'opéra, Dorothy Kirsten se produit également en concert, à la télévision et à la radio (ainsi, aux côtés de Bing Crosby ou Frank Sinatra). Enfin, au cinéma, elle apparaît dans trois films musicaux américains, le premier en 1929 (figuration, comme 'chorus girl'), le deuxième en 1950, comme elle-même (Mr. Music, avec Bing Crosby), le troisième — son plus connu — en 1951 (Le Grand Caruso, dans le rôle fictif d'une soprano, aux côtés de Mario Lanza personnifiant Enrico Caruso).

Elle est l'auteur d'une autobiographie publiée en 1982 (ci-dessous référencée).

Pour sa contribution à la musique, une étoile lui est dédiée sur le Walk of Fame d'Hollywood Boulevard.

Répertoire (sélection)[modifier | modifier le code]

Au Metropolitan Opera[modifier | modifier le code]

Productions représentées à la Metropolitan Opera House, sauf mention contraire

Autres scènes[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Référence bibliographique[modifier | modifier le code]

  • 1982 : A Time to Sing (en), Doubleday & Company, New York, 247 p. (autobiographie).

Liens externes[modifier | modifier le code]