Dorothy Jordan (actrice américaine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorothy Jordan.

Dorothy Jordan

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Photographiée en 1932

Naissance 9 août 1906
Clarksville
Tennessee, États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Décès 7 décembre 1988 (à 82 ans)
Los Angeles
Californie, États-Unis
Profession Actrice
Films notables Les Titans du ciel (1931)
Ombres vers le sud (1932)
La Prisonnière du désert (1956)

Dorothy Jordan, née le 9 août 1906 à Clarksville (Tennessee), morte le 7 décembre 1988 à Los Angeles (Californie), est une actrice américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au théâtre, Dorothy Jordan débute à Broadway (New York) en 1926, comme 'chorus girl', dans la revue Garrick Gaieties of 1926 (en), du tandem Richard Rodgers-Lorenz Hart. Elle apparaît ensuite dans trois comédies musicales, les deux dernières étant Funny Face (1927-1928, avec Adele et Fred Astaire) et Treasure Girl (en) (1928-1929, avec Gertrude Lawrence), de George et Ira Gershwin.

En 1929, elle entame une brève carrière au cinéma et collabore à vingt-trois films américains (notamment des films musicaux), les deux derniers sortis en 1933. Mentionnons Les Titans du ciel de George W. Hill (1931, avec Wallace Beery et Clark Gable) et Ombres vers le sud de Michael Curtiz (1932, avec Richard Barthelmess et Bette Davis). En 1933, elle épouse en secondes noces le producteur et réalisateur Merian C. Cooper (dont elle restera veuve, à la mort de celui-ci en 1973). Elle se retire alors quasiment, pour se consacrer à sa famille.

Par l'entremise de son mari, cofondateur avec le réalisateur John Ford de la société de production cinématographique Argosy Pictures, Dorothy Jordan accepte de revenir à l'écran (pour un petit rôle) dans Le soleil brille pour tout le monde (1953, avec Charles Winninger et Arleen Whelan), dernier film de Ford produit par l'Argosy. Avant de se retirer définitivement, elle contribue encore à deux autres films de John Ford, La Prisonnière du désert (1956, dans le rôle introductif de la belle-sœur de John Wayne), puis L'aigle vole au soleil (1957, avec John Wayne et Maureen O'Hara).

Théâtre (à Broadway)[modifier | modifier le code]

Filmographie complète[modifier | modifier le code]

Avec John Wayne, dans La Prisonnière du désert (1956)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :