Dorothea Krook-Gilead

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dorothea Krook-Gilead (en hébreu : דורותיאה קרוק-גלעד), née en 1920 à Riga et décédée le 13 novembre 1989, est une femme de lettres israélienne, traductrice et professeur de littérature anglaise à l'Université hébraïque de Jérusalem et à l'Université de Tel-Aviv.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dorothea Krook-Gilead est née à Riga en Lettonie et déménagea en Afrique du Sud à l'âge de huit ans. Elle fut diplômé en littérature anglaise à l'université du Cap. En 1946, elle fut récompensé d'une bourse du Newnham College à l'Université de Cambridge, où elle obtint un doctorat et y passa 14 ans comme chargée de recherche et assistante-conférencière. Elle eut parmi ses étudiants, la poétesse Sylvia Plath[1], qui écrivit que Dorothea Krook constituait son idéal de carrière féminine et d'être humain hors-du-commun. Lorsqu'elle était à Newnham, Dorothea Krook publia son premier travail critique majeur, Three Traditions of Moral Thought.

En 1960, elle immigra en Israël et commença à enseigner à l'Université hébraïque de Jérusalem dans le département de littérature britannique[2].

Dorothea Krook épousa le poète Zerubavel Gilad en 1968 et devint membre du kibboutz Ein Harod. Elle traduisit beaucoup de ses poèmes en anglais.

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Reçue en 1974 à l'Académie israélienne des sciences et lettres, Dorothea Krook-Gilead avait reçu l'année précédente (1973) le prix Israël en lettres[3],[4].

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

  • (en) Three traditions of moral thought New York, Cambridge University Press, 1959.
  • (en) The Ordeal of Consciousness in Henry James Cambridge, England 1962.
  • (en) Elements of tragedy Yale University Press, 1969.
  • (en) John Sergeant and his circle: a study of three seventeenth-century English Aristotelians (avec Beverly C. Southgate) E.J. Brill, 1993.

Références[modifier | modifier le code]

Références citées
  1. (en) Biographie de Sylvia Plath sur son site.
  2. (en) « Dorothea Krook (Gilead) », Encyclopaedia Judaica
  3. (en) Dorothea Krook-Gilead: Mentor of Unfailing Grace Jerusalem Post de V. Eden 16 novembre 1989 p. 2 résumé
  4. (he) « Site officiel du prix Isaël - Lauréats de 1973 »